À la une En ville

Collecte sélective
/ Ras les bacs

En mars 2016, une nouvelle collecte des déchets était instaurée avec pour principale conséquence la baisse de la fréquence de ramassage des poubelles de tri. Une décision qui continue de faire des vagues deux ans après.
Boulevard de la commune de Paris, les poubelles jaunes débordent
Boulevard de la commune de Paris, les poubelles jaunes débordent

« Alors même que je suis une fervente défenseuse du tri, je suis découragée et je ne le fais plus. » Mais que s’est-il passé pour que Dominique Montet, dionysienne depuis 1989 et habitante du 32 boulevard de la Commune-de-Paris, arrête de trier ses déchets ? « Dès l’instant où le relevé de la poubelle de collecte sélective n’a plus été hebdomadaire, le container était au choix plein ou absent, car une fois rempli, le gardien le met de côté pour qu’il ne déborde pas exagérément. » Désormais c’est partout, sauf à Saint-Denis, que Dominique fait le tri.  « En vacances ou quand je rends visite à mes enfants. » Un témoignage qui apporte de l’eau au moulin de Corentin Duprey (opp.PS). Le conseiller municipal et territorial a pris l’habitude de se plaindre de la nouvelle collecte depuis deux ans et fait le constat aujourd’hui de ses carences. « De 2009 à 2015, les performances du territoire de Plaine Commune en matière de tri, bien que modestes, étaient en constante augmentation, passant de 12 kg/an/habitant à 15 kg. En 2016, le chiffre est tombé à 13 kg/an/habitant. J’y vois l’incidence directe de la nouvelle collecte des déchets qui est en contradiction avec l’ambition écologique du territoire. »

500 000 € pour revenir au ramassage hebdomadaire

À Plaine Commune, on ne nie pas la baisse de performance constatée dans la collecte sélective mais on répond : pragmatisme. « Pour ce qui est de la collecte des poubelles jaunes, nous avons fait le choix d’adapter les moyens aux usages, rappelle Nadir Marouf, responsable du service propreté urbaine à Plaine Commune. Quand cette collecte était hebdomadaire, le taux de remplissage des camions était inférieur à 50%. Et les bacs n’étaient pas sortis toutes les semaines. Preuve en est, quand il a fallu les changer, au moment de les uniformiser, cela nous a pris 14 mois au lieu des 4 prévus initialement. » Au moment de renouveler le marché public concerné en 2016, Plaine Commune s’est donc posé la question de l’intérêt écologique et économique de faire tourner sur le territoire des camions à moitié vides, et a préféré mettre l’accent sur le ramassage des encombrants. « Mais pas seulement, ajoute Nadir Marouf. On a aussi mis en place une collecte spécifique du carton dans 30 zones d’activités du territoire. »

Il n’empêche, la question des poubelles jaunes qui trop souvent dégueulent reste entière. Alors que faire ? Repasser à un ramassage hebdomadaire ? « Cela coûterait 500 000 €/an environ pour seulement 500 tonnes collectées en plus », détaille le technicien. Le choix semble peu raisonnable économiquement. « Pour moi ce n’est pas un problème de fréquence de ramassage mais de manque de dotation de bacs de tri, avance-t-il. Beaucoup d’adresses sont surdotées en bacs d’ordures ménagères et sous dotées en bacs de tri. Car au fond il s’agit simplement de ventiler les déchets différemment. Le volume global reste le même. »

De son côté, Corentin Duprey qui réclame « un vrai débat politique à Plaine Commune sur le sujet », propose « d’adapter les collectes en fonction des types d’habitat (pavillonnaires, centre-ville, grands ensembles) qui appellent chacun un traitement spécifique ». Une piste que semble vouloir également emprunter la municipalité. Delphine Helle (maj.FdG), conseillère municipale déléguée à la propreté et au cadre de vie, n’entend pas en effet « baisser les bras. À défaut de pouvoir revenir à une collecte hebdomadaire globale, nous sommes en train de cibler des quartiers où cela serait pertinent. Et puis en parallèle nous allons continuer les efforts de sensibilisation. » Dernière solution envisageable en ce début d’année : que chaque Dionysien prenne la bonne résolution de produire moins de déchets en 2018.

Yann Lalande

Réactions

Et si PCH se mettait au tri ? Pourquoi l'ensemble des logements de la place des Pianos n'a pas de bacs de tris ??? Pourquoi Plaine Commune n'organise pas le ramassage du verre pour les professionnels (Hôtels, cafetiers...) qui les jettent dans les bacs normaux ?
Les élus socialistes n'ont cessé de s'opposer à cette mesure anti-écologiqe qui finira par couter davantage aux dionysiens parce que le prix de traitement des déchets est plus élevé moins les déchets sont recyclés. De plus, contrairement à ce que pourrait laisser entendre l'article, cette mesure a été défendue par Patrick Braouezec avec le soutien du maire Laurent Russier et des élus de la majorité municipale qui siègent à Plaine Commune.
Venant de Paris, nous venons d'emménager dans l'hyper-centre de Saint-Denis et pas moyen d'obtenir un bac de tri. Je suis obligée pour l'heure de mettre mes recyclables dans le bac de l'immeuble d'en face, lequel déborde régulièrement! Je salue toutefois la mise en place d'un bac de tri du verre sur la place de la résistance et espère qu'il y aura bientôt également un bac destiné aux déchets organiques!!!
Bonjour. Plus je lis et je me dis que c'est de la mauvaise volonté de nos élus. Je cite "Beaucoup d’adresses sont surdotées en bacs d’ordures ménagères et sous dotées en bacs de tri. Car au fond il s’agit simplement de ventiler les déchets différemment. Le volume global reste le même. " Bah re-ventiler les poubelles?? Ils ont la solution à plaine commune.... mais il ne l'applique pas. Concernant la somme de 500 000€... pour une ville de 111 000 habitants... Riche d'autant plus, on pourrait améliorer le cadre de vie et l'écologie très cher à L. RUSSIER. Ah non, on préfère taxer d'abord et ensuite éventuellement agir... si possible avant les élections. Le green washing concernant le stationnement résidentiel ne devrait pas l’être aussi sur ce sujet??? Malheureusement, pour les habitant de la ville, comme il n'y a pas assez de contribuable pour le payer, ils le ne font pas... Par contre voter des contributions pour les associations Suivez la flèche et la MCA... On est pas loin des 200 000€ à elles deux. Quand le véritable patron de Saint Denis le voudra, il le fera. La pauvre Delphine HELLE s'épuisera pour rien. C'est juste le fait du prince.
Encore une démonstration des élus : plutôt que d'utiliser à des fins utiles à tous 500 000€ (les économies en question, nous ne les avons pas vu lors du passage à la collecte toutes les deux semaines), les élus préfèrent continuer à dépenser l'argent à des fins bien moins essentielles, et surtout qui ne profitent pas au bien être collectif. Le pragmatisme, le bon sens, la salubrité, le service aux administrés, l'écologie exige que la collecte soit hebdomadaire. Las, cette petite enveloppe permet surement de maintenir des subventions à droite et à gauche, dont les bénéfices à la population sont très nettement moins visibles. Demander des bacs supplémentaires ?!! Quelle belle idée : C'est Plaine Commune qui finance l'agrandissement des locaux à ordures et par là-même des immeubles concernés ? C'est Plaine Commune qui finance l'élargissement des trottoirs pour permettre au citoyens de marcher derrière des montagnes de bacs qui vomissent leurs déchets ? Non, deux ans après la catastrophe annoncée, les élus, fiers et droits dans leurs bottes persistent et signent. Pas de services aux administrés, mais des choix dogmatiques.
Comme l'écrit avec justesse @Fabien, tout est une question d'arbitrage budgétaire ! Par exemple : revenir à un ramassage hebdomadaire ... et passer l'édition du JSD à un bi-mensuelle... ( compte tenu du gâchis en papier cela serait d'ailleurs écologique ) d'autant plus que j'ai l'impression (c'est le cas de le dire) que çà rame au niveau rédaction pour arriver à remplir un tirage hebdo ...
Concernant le tri sélectif, j'ai volontiers apporté mon témoignage, mais suis très surprise que les propos que je confirme soient récupérés. Bien qu'insatisfaite de l'organisation de récupération des déchets dits récupérables, je n'ai jamais souhaité que mes propos apportent de l'eau au moulin d'un élu socialiste. J'ai toujours soutenu l'équipe municipale et continue à le faire. Je suis parfois, voire souvent, critique, mais ne veut pas être associée à ce qui peut saper le travail des élus que j'ai élus. Dominique MONTET
Bonjour. @Dominique MONTET. Je ne suis pas encarté dans un aucun parti mais j'ai du mal à saisir votre raisonnement. Vous soutenez les élus, pour qui vous avez voté, qui dégrade votre cadre de vie.... Vous critiqué les élus mais vous les soutenez.... Et vous comptez sur eux pour changer votre cadre de vie? Vous voyez bien que ce sont les mêmes qui vous pourrissent la vie et vous continuer à voter pour les mêmes. L'aveuglement des militants est désespérant....
@Dominique MONTET @Azzedine A ce stade, ce n'est plus de l'aveuglement c'est du masochisme !
Pour M. Dominique REDON & Consors. Monsieur Le Maire. Les PROSPECTUS expliquant le TRI - RECYCLAGE MANQUENT selon nous cruellement de pédagogie pour ne pas dire de LUDISME ou de dessins descriptifs. Ils ne sont pas clairs immédiatement, sans avoir les codes de la langue française, beaux certes ... mais tout n'est que lecture !!? S'enorgueillir d'avoir plus d'une centaine de nationalités étrangères c'est bien, néanmoins, tout ce Monde n'arrive pas avec tous ces concepts dans leurs valises. Les Syndicats Emeraudes du Val-d'Oise savent faire simple, efficace et économe. Que Plaine Commune s'attèle à devenir plus INCLUSIVE dans LA FORMATION AUX GESTES DU RECYCLAGE... Rappelons qu'il n' y a AUCUNE POUBELLE RECYCLAGE DANS LES RUES de Saint-Denis, c'est un scandale d'amateurisme dans la gestion d'une ville ou un oubli grave en conséquences ??!! Exemple double-poubelle dans la ville voisine. Où sont les cendriers de rue ? Propositions : Mettre plus de containers enterrés pour le papier et le verre là où viennent et vont les habitants et les visiteurs donnera une pertinence indéniable pour que les gestes du Tri deviennent automatiques et non contrainte comme aujourd'hui, où une boussole est nécessaire pour trouver un containers verre par exemple (Proche du Canal et de la Gare voyez le désastre !!). Science politique sans conscience soutenue aveuglément n'est que ruine des âmes.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur