Cultures

Galerie HCE
/ Rachid Koraïchi, artiste des humanités

Ce plasticien originaire d’Algérie a signé la carte de vœux 2017 de la Ville de Saint-Denis et y expose aujourd’hui quelques-unes de ses lithographies et sculptures.
Rachid Koraïchi prend la pose dans son atelier du 15e arrondissement. La galerie HCE expose certaines de ses lithographies et sculptures.
Rachid Koraïchi prend la pose dans son atelier du 15e arrondissement. La galerie HCE expose certaines de ses lithographies et sculptures.

Ses tapisseries, gravures et œuvres graphiques monumentales font de lui un artiste hors-pair, pour autant elles sont méconnues du grand public. Compréhensible, quand on sait qu’aucune de ses œuvres n’est exposée dans les musées français. À Saint-Denis, beaucoup ont admiré sa technique couchée sur la carte et l’affiche des vœux 2017 de cette ville dont l’identité cosmopolite l’a touché. Avec un lettrage bleu barbeau (tirant sur le gris) et des figures orientalisantes, Rachid Koraïchi y a raconté l’histoire de la Cité des Rois. C’est un hommage inestimable que livre cet érudit. « Avant d’être ostracisée, cette ville était une ville privilégiée. Je voulais dire aux habitants qu’ils ne vivent pas dans une poubelle, raconte le plasticien originaire d’Algérie, installé dans un atelier du 15e arrondissement depuis une quinzaine d’années. Il faut être fier d’où l’on vient mais en même temps être aussi un citoyen conscient, préserver l’environnement autour de soi. C’est comme ça que l’on construit un ensemble. »

Jusqu’au 30 juin, la galerie HCE expose Rencontres à Saint-Denis qui réunit exceptionnellement quelques-unes de ses lithographies et sculptures dont trois pièces de bois d’une œuvre qui en compte 99 (comme le nombre de noms de Dieu dans l’islam). « Dans cette galerie ils ont du cœur, ça me touche », explique le plasticien. Cet ouvrage grandiose, Koraïchi peine pourtant à l’exposer. « Je rêve de trouver un lieu. J’ai déjà exposé des œuvres au Metropolitan, au Guggenheim, au British Museum… Mais à Paris il faut être dans les réseaux. Une fois, Beaubourg m’a proposé d’exposer une œuvre mais qui a 36 ans », lâche amusé l’artiste qui connaît bien la capitale pour avoir travaillé dans divers ateliers et mené des études aux Arts Décoratifs, aux Beaux-Arts et à l’Institut d’Urbanisme dans les années 1970.

La reconnaissance pour lui n’a aucune valeur. À ses yeux, seuls l’humanisme et surtout l’universalisme priment. Deux pensées nobles qu’ils puisent dans les écrits saints de l’islam. Aujourd’hui encore, les grands penseurs soufis l’inspirent, lui-même appartient à cette confrérie. « Tout être en vie est notre frère et sœur en humanité », cite-t-il. Il peint et grave des signes et confectionne un alphabet qui lui est propre, inventée de toute pièce, à ne surtout pas confondre avec de la calligraphie. « Rachid Koraïchi a exploré toutes les écritures, jusqu’aux fresques du Tassili (néolithique). Il a fait le trait d’union avec les religions, relève Georges Quidet de la galerie HCE. Ce qui est frappant aussi chez lui, c’est qu’il travaille avec des méthodes traditionnelles. Il travaille la métallurgie comme au Moyen-Âge par exemple. »

Ce « tressage d’humanité » dont Rachid Koraïchi se fait l’artisan, l’a amené à œuvrer entouré de créateurs d’Alep, de Damas, de Cappadoce ou du Caire. Ses allers-retours incessants ont renforcé sa conviction que son identité ne se limite pas à des frontières, se détachant ainsi des tracas auxquels l’identitarisme aurait pu l’atteler. « Mon pays c’est la Terre », confie-t-il comme une évidence absolue. On l’envie soudainement. Homme de lettres dans tous les sens du terme, Rachid Koraïchi présentera en avril à Paris, « son accompagnement » du livre Le Prophète du Libanais Khalil Gibran. À Saint-Denis, des lectures de textes auront lieu le samedi 11 mars à la galerie HCE avec Rahim Rezigat, président de l’association dionysienne APCV et intime de Rachid Koraïchi, et le samedi 25 mars pour la semaine anticoloniale.  

Maxime Longuet

Jusqu’au 30 juin à la Galerie HCE (7, rue Gibault), de 15h à 18h sur rendez-vous au 06 81 94 63 06 ou 06 20 78 91 54 les mardi, jeudi et samedi. Infos www.hcegalerie.com

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.