M6
/ Réaction d'un dionysien sur le dernier reportage portant sur la ville de Saint-Denis

Nom ou initiales: 
Yanis Kames

Regrettable. Il est vraiment regrettable que ce reportage, diffusé le 15 janvier dans l'émission « Enquête exclusive » sur M6, consacré à la ville de Saint-Denis soit aussi médiocre que prévisible. Encore une fois, cette ville, ma ville, notre ville mais également la grande majorité des habitants et certaines communautés en particulier sont stigmatisés, pointés du doigt voir traînés dans la boue.

Mais le dire n'est pas suffisant, ce serait beaucoup trop simple, cela équivaudrait à s'abaisser au niveau du reportage. Il faut revenir sur le pourquoi, expliquer les symptômes persistants dans le traitement médiatique en général et celui de Saint-Denis en particulier.

On peut, avant toute chose, s'offusquer d'un « détail » loin, très loin d'être anodin. En effet, le présentateur, Bernard de La Villardière, répète sans cesse durant toute l'émission que la pauvreté, le chômage, la délinquance et j'en passe sont la norme à Saint-Denis. Mais alors pourquoi, ô grand pourquoi, les pauvres, les chômeurs et les « délinquants » ne sont-ils jamais interrogés durant le reportage ? Pourquoi s'arrête-t-on à l'avis des agents immobiliers et des personnes qui veulent s'offrir des appartements de luxe pour parler d'eux ? Mais l'hypocrisie ne s'arrête pas là, ce problème est persistant sur la plupart des sujets traités. Par exemple, le boucher « gaulois » selon ses propres termes parle des boucheries halal, la vendeuse française au marché parle des vendeurs « étrangers » et les clients du vieux restaurant où l'on sert du jambon parlent des commerces des autres communautés mais ce sont également les policiers qui parlent des « délinquants », les médecins qui parlent des patients ou encore un élu municipal qui est le seul et l'unique à parler au nom des musulmans qui sont le sujet, il faut le dire, de 80% de ce reportage. En somme, ce sont les personnes qui ont un point de vue et des caractéristiques sociales proches de celles de M. de La Villardière, c'est-à-dire celles qui sont en position de domination/qui occupent des positions dominantes dans la société sont les seules qui sont légitimes à parler dans cette émission. Ce constat est affligeant mais ne choque plus, tellement on a pris l'habitude de ces pratiques odieuses. Disons-le clairement, le jour où les médias, la télévision, M6 et M. de La Villardière donnerons la parole aux premiers intéressés, et ne vous y méprenez pas ils la prendront, alors enfin ce genre d'émissions n'aura peut-être plus ce désagréable arrière-goût d'intolérance.

Ah oui j'oubliais, à un moment de l'émission, le présentateur prend enfin la peine d'interviewer une des premières intéressées sur un sujet, celui de la dépendance au crack. Mais pas de miracle, c'est mal fait. Un moment de télévision des plus gênants, il faut l'avouer car est mise en pâture la vie d'une personne qui a tout perdu, qui souffre et qui a besoin d'aide. Cela pose déjà un problème en soi certes, car on ressent évidemment qu'il est ici question d'utiliser la misère humaine pour faire de l'audience. Car oui, l'objectif de ce reportage est bien celui-ci, faire de l’audience mais cela nous amène directement au deuxième problème majeur de cette émission. Elle pointe des situations, parfois avérées, souvent exagérées, en oubliant d'expliquer pourquoi nous en sommes arrivés là et surtout comment nous pourrions en sortir. On en arrive donc à un constat bête et méchant à défaut d'être exhaustif et intéressant. Oui il existe du trafic de drogue à Saint-Denis, non ce n'est pas par magie qu'il est apparu. Oui la violence peut être présente dans nos rues, non les Dionysiens, non les pauvres et les immigrés ne sont pas agressifs par nature. Un conseil, posez-vous les bonnes questions et faites un travail rigoureux ce sera plus efficace que de servir toujours les mêmes reportages bâclés à un public qui à force d'être habitué à la médiocrité a fini par l'apprécier.

Je voudrais maintenant m'attarder sur le point qui est peut-être le plus intéressant du reportage. En clair, ce dernier accuse la mairie d'encourager la ghettoïsation de la ville de Saint-Denis grâce à la préemption et ce dans le but de garder leurs électeurs. Ces accusations, bien qu'elles soient amenées avec malhonnêteté (il n'est à aucun moment précisé que des opposants à la mairie qui se sont déjà présentés afin de la briguer ont la parole à plusieurs reprises, notamment sur ce sujet), s'avère plausible et très grave. Il serait inadmissible que pour des raisons électorales, une des solutions à de nombreux problèmes de notre ville, à savoir une « déghettoïsation » encouragée et encadrée, ne puisse pas être mise en place.

Mais revenons désormais à ce qui fait l'essence du problème de cette émission. Comme vous avez pu le voir si vous avez regardé ce fameux épisode d'« Enquête exclusive », de nombreuses opinions sont exprimées de façon implicite. Ne nous y trompons pas, aussi bien les musiques, le montage sensationnaliste ainsi que les images montrées et les commentaires du présentateur amènent le spectateur à faire des conclusions. Même les chiffres avancés pour appuyer le propos du reportage qui sont par ailleurs souvent douteux (par exemple lorsqu'il est dit que l'hôpital de la Fontaine reçoit 20 fois plus de monde que la moyenne des hôpitaux en France, c'est bien sûr, sans prendre en compte ni la taille de cet hôpital ni la densité de population liée à ce dernier) essayent d'apporter une crédibilité pseudo-scientifique à ces positions. Et ces conclusions amenées par le reportage et les diverses manipulations qu'il emploie sont malheureusement des plus aberrantes. Concrètement, pour eux, à Saint-Denis d'une part les commerces qu'ils qualifient de « communautaires » (et il faut là comprendre d'après le contenu du reportage commerce tenu par des musulmans) empiètent sur les commerces « gaulois » et d'autre part on ne peut pas dans notre ville sortir sans se faire agresser. Cela empêcherait donc les bons Français de trouver du travail, gâcherait la vie quotidienne de ces derniers et empêcherait les honnêtes gens d'aller au boulot sans risquer leurs vies.

Soyons clair, il faudrait faire preuve de la même malhonnêteté intellectuelle que M. de la Villardière pour nier qu'il y a à Saint-Denis beaucoup de commerces tenu par des membres issus de la diversité ou que des personnes ressentent parfois un sentiment d'insécurité au sein de la ville. Pourtant, dans le premier cas, cela répond à une demande de la population, permet de faire travailler des personnes issues de milieux sociaux défavorisés et participe à l'émulation de la ville en amenant de nouveaux produits qu'on ne pouvait pas se procurer par le passé. Et dire que cela se fait au détriment des autres commerces, oui forcément un peu mais la demande pour ces produits baisse et il serait un mensonge de dire qu'on ne trouve pas quasiment tous ce dont on a besoin au quotidien à Saint-Denis. C'est donc là une des forces dionysienne qui est stigmatisé et critiqué car elle ne constitue pas une norme accepté par le présentateur. Je ne sais pas chez vous mais personnellement chez moi pour parler de ce genre de comportements et de conclusions hâtives on emploie le terme xénophobie. Quant au sentiment d'insécurité, je tiens à vous faire part de mon expérience, depuis 18 ans que j'habite la ville, pas une seule fois je me suis fait voler un objet de valeur et je suis loin d'être le seul dans ce cas. Comprenez-moi je ne réfute pas le fait qu'il y a de la violence, des agressions et des vols, il y en a peut-être même plus qu'ailleurs. Mais dans cette émission la situation est complètement exagérée et cela participe à créer ce sentiment d'insécurité pas toujours justifié. De plus, comme je l'ai évoqué précédemment jamais il n'explique les raisons de la présence de cette délinquance et jamais il ne laisse la parole aux auteurs de cette dernière ce qui serait sûrement très constructif. Mais il ne s'agit malheureusement pas dans ce reportage d'être constructif.

En vérité, j'aurais pu pardonner un travail mal fait, avec difficulté certes étant donné le salaire de M. de La Villardière, mais j'aurais pu. En revanche, il est impardonnable, que dis-je intolérable, que sur M6, une chaîne accessible à tous, soit propagé deux des facteurs de division entre êtres humains les plus destructeurs, à l'origine de milliers de conflits et de millions de morts, la peur et la haine de l'« autre », de l'« étranger », du « différent ». Et dire que c'est sur cette même télévision que se plaignent les différents pseudo-spécialistes de la montée du FN… J'en appelle à la responsabilité de la TV, média le plus influent en France, responsabilité qui est d'autant plus légitime à être réclamée étant donné que seul des professionnels s'occupent de propager des informations sur ce canal. Les Français veulent la vérité, veulent la qualité, s'il vous plaît apportez-les leur, apportez-les nous et je vous en prie arrêtez une bonne fois pour toute de nous prendre constamment pour des imbéciles.

Signé : Yanis Khames, un dionysien en colère

M6

Réactions

Difficile de dire mieux, j'aurais bien aimé pouvoir dire aussi bien ce que je pense de ce reportage.
A diffuser largement à St- Denis mais aussi, bien au delà.
Je ne sais si monsieur Bernard De La Villardiére répondra à ce texte ? mais j'en doute.
Monsieur Yanis Khamés bien à vous.

Monsieur Yanis Khamés, tous nos remerciements pour cette contribution.
Elle exprime remarquablement le sentiment de colère de milliers de dionysiennes et dionysiens.
Il suffit du mépris de ces médias pour les habitants de cette ville.

Il faut publier ce texte sur tous les réseaux sociaux

Bonjour
En vous lisant, on pourrait croire que vous bossez pour la municipalité. Ca ne serait pas une première sur le JSD... On en a déjà fait l'expérience.
Sur les éléments de langage et sur les faits.
Je reprends vos termes
"pauvreté, le chômage, la délinquance et j'en passe sont la norme à Saint-Denis", c'est pas la norme mais les statistiques prouve qu'elles sont très supérieures à la moyenne française. Chiffres partagé par la municipalité. Si c'est pas la norme, c'est une des caractéristiques de la ville de Saint Denis.

Pour l'offre commerciale (éléments de langage municipale), finalement à Saint Denis c'est un fait, c'est pauvre. Pas de (vrais)restaurants, de commerces de bouches avec des produits de qualité, beaucoup de sandwicheries... Même la municipalité le reconnait.
On trouve tout ce qu'on a besoin, mais à CARREFOUR.... C'est dramatique.

Quand au "sentiment" d'insécurité.... Il n'y a pas de sentiment, il y a de l'insécurité à Saint Denis. Oui nos élus préfèrent parler de tranquillité publique.... Que vous n'ayez jamais été volé d'accord mais d'autres l'ont été... Plusieurs fois même.
La ville est violente. Personne ne le nie, même pas L. RUSSIER qui réclame sans cesse des policiers, c'est pas pour faire la circulation.

Il faut être réaliste, la ville ne fonctionne pas. C'est une cité dortoir ou les gens se croisent mais ne parlent plus. Chacun reste avec sa communauté.

Aprés l'escroquerie de Bernard de La Villardière sur Sevran, il faut vraiment être naïf pour croire a un reportage impartial.
Cet individu malhonnête est la honte du Journaliste Français.

C'est vrai que la ville la plus criminelle de France et 2ème en Europe est un havre de paix. Les chiffres sont en dessous de la réalité, car beaucoup ne porte même plus plainte.
Sous ces chiffres, il y a des agressions, des crimes, des horreurs...ce ne sont pas seulement des chiffres, c'est le quotidien de la majorité des Dyonisiens, le nier est un affront, une 2ème violence faite à ces personnes. Le nier démontre à l'évidence ce que cette municipalité veut cacher à tout prix et s'en sert pour garder le pouvoir. C'est tellement évident car ça dure depuis 30ans, que le nier prouve un manque de compassion envers les habitants, une détestation des habitants et tout ceci pour l'intérêt de quelques uns, qui sont prêt à nous sacrifier pour garder leur privilège et leur pouvoir. Messieurs vous n'avez pas à faire à des illettrés vos manigance et coup bas sont connus de tous et tout se paye un jour ou l'autre.

Bonjour,
Pour ma part j'habite à Saint denis et villes voisines depuis 10 ans et je ne peux malheureusement qu’être d'accord avec le dernier commentaire. Saint-Denis n'est pas une ville agréable du tout et on y est soit "de passage" soit "parce que pas le choix", peut être deviendra t-elle une ville sympa un jour mais il faut être une vrai autruche pour ne pas voir.
Monsieur Yanis Khamés moi non plus je n'ai jamais été agressé mais je ne suis pas la cible première des lâches voleurs. Demandez à une femme ou une personne âgées (ou autre) s'ils n'ont jamais été agressés.. Depuis mon enfance je sais que lorsque l'on s'approche de Saint-Denis on verrouille les voitures et on cache nos objets de valeurs, c'est une vérité.
Maintenant dans ce reportage j'ai détester le médecin qui devant le jeune qui s'est (soit-disant?) fait tabasser pour lui voler son téléphone dit qu'il l'ont frapper quand même et le médecin dit "c'est comme ca qu'ils font toujours". Ca crée une image d'enfer de la ville il faut pas exagérer. J'ai assister à plusieurs vols et les voleurs la première chose à laquelle ils pensent c'est courir !
Bref je pense qu'il y a beaucoup de villes bien plus miséreuses que Saint-Denis mais qui est-ce qui auraient regardé un reportage sur Boulogne-Sur-Mer ou sur Marseille quand on peut faire un reportage avec des prises de vues de l'appartement des terroristes ! Les médias donnent aux téléspectateurs ce que ces derniers veulent : du spectacle et c'est aussi le nombre élevé de musulmans habitants dans cette ville qui éffrait tant de gens. Et puis il faut pas croire que les dyonisiens ne souhaiteraient pas vivre dans une autre ville dans les pyrénnées orientales dans un cadre verdoyant..
Et j'espère que Saint-Denis changera car c'est une ville qui m'a beaucoup apporté. Elle ne se regroupe pas par choix dans ces villes de la banlieue parisiennes. Et concernant le droit de préemption utilisé par la mairie communiste je suis sur que l'état francais est complice car il ne veulent pas que la population de ces villes se répartissent dans le reste du terrritoire.
Par contre c'est bel et bien un sale reportage fait pour rapporter du fric à M6.

effectivement comme beaucoup je ne m'attendais pas à mieux de la part de ce pseudo journaliste qui sent la droite voire l'extrême droite.... cela devient vraiment obsessionnel chez lui la question des musulmans! et pourtant quand les bonnes sœurs sortent de la basilique, elles portent aussi un voile, cela ne lui pose pas de problème?....ou est ce qu'il n'est pas arrivé au bon moment....
mais les gens qui attaquent ce reportage en disant que tout va bien à st denis, je dis non aussi! nous vivons tout de même dans de sacrées difficultés et même si l'offre culturelle est plus riche qu'ailleurs en seine st denis, il ne faut s'en servir comme de "l'arbre pour cacher la forêt" de nos problèmes! encore heureux que ce journaliste ne soit pas arrivé au moment de l'affaire du CTM.
c'est vrai que ça sent l'agent municipal, voir l'élu ce post.... on ne peut pas dire que tout va bien à st denis, comme on ne peut pas dire que st denis n'a que "deux visages" notre ville en a 1000 visages, c'est pourquoi c'est bien compliqué pour un journaliste d'y faire un vrai travail d'investigation.....
après je ne comprends pas non plus comment stéphane peu a pu tomber dans le panneau.... est il à ce point naïf pour avoir cru que ce delavillardière allait faire un reportage construit et lui apporter une belle image?
on connait les procédés de ce journaliste, alors pourquoi avoir accepté de lui répondre? il y a presque quelque chose d'auto destructif à accepter de participer à un reportage de ce type... tant pis pour lui!
bon, sinon, je pense que les plus blessés par ce reportage sont les musulmans, j'en ai discuté avec quelqu’un, ils sont affligés... et je les comprends, c'est honteux!!! les stigmatiser à ce point ça suffit!

Je cite:
"Mais alors pourquoi, ô grand pourquoi, les pauvres, les chômeurs et les « délinquants » ne sont-ils jamais interrogés durant le reportage"
Il faudrait que le JSD, journal financé par les pauvres, les chomeurs...commence par leur donner la parole à ces gens et pas toujours aux mêmes militants qu'on voit sur tous les organes de propagande de cette mairie. Faite attention quand vous le ferez, la réalité que vous niez peut faire mal et vous la prendre de volé..

Bonjour.
Je vous fait suivre le lien de lien du post qui soutiens ouvertement la municipalité.
Peut être travaillez vous ensemble ??

http://www.lejsd.com/content/saint-denis-hissez-haut-quand-certains-veul...

pour ce genre de reportage il faudrait interroger beaucoup de gens autant les habitants que les gens de passage. parmi ceux qui défendent cette ville on retrouve beaucoup de personnes militantes ou branchés côté mairie. Effectivement si tous les témoignages étaient livrés comme tels ,on observerait un décalage entre ce qu'eux pensent certains et ce que nous nous vivons.A notre amicale de locataires, les gens ne se plainent pas de ce qui se passe dans l'immeuble mais de ce nouveau quartier confluence qui n'arrive pas à sortir de terre. nous n'avons rien même pas un boulanger et ils se plaignent aussi de la ville en général que beaucoup évitent de fréquenter en allant soit à Paris ou à Epinay sur Seine et aussi pour le boulanger a l'Ile saint Denis S

Il y a un consensus sur l'émission : faire à tout prix du buzz, de l'audimat et du sensationnel ... mais ce n'est pas un scoop.

Par contre j'aimerais bien qu'Hakim Rebiha s'exprime sur le reportage : a-t-il été manipulé (ce qui est tout à fait possible) ? a t-il fait preuve de naïveté ? parce que ce qui en ressort est affligeant ...

N'importe quel quidam qui ne le connait pas et qui a vu le reportage, pense à coup sûr qu'il est Adjoint au Maire chargé de gérer la communauté musulmane !!! ... alors que sa mission est la gestion des espaces verts et de la voirie !

Quelle idée également d'avoir accepter de mettre en scène ses gamins !

Oui ... j'aimerais bien qu'Hakim Rebiha nous explique ...

Oui, j'ai bien reconnu StDenis dans ce reportage. Insécurité, délinquance, violence, drogue, pauvreté, misère et... islam. Non, je n'ai pas de caractéristiques sociales proches de celles de M. de La Villardière. Je suis une femme, âgée avec une petite retraite. Je me suis fait agresser plusieurs fois. Quand je marche dans StDenis, j'ai peur. Les boutiques du centre ville sont horribles, ce qu'elles vendent n'est pas pour moi. StDenis était une belle ville il y a vingt ans. Pourquoi s'est-elle dégradée ainsi ? Comment revenir en arrière ? Un changement de municipalité peut-être ?

Bonjour.
@Mourad.
Hakim Rebiha est la personne qui a eu l'idée d'installer des pissotières a coté de l'église Neuve et d'écoles primaires....
Faut pas trop lui demander non plus.
Le souci de ce reportage c'est qu'on a axé sur le fait qu'il est musulman alors qu'on ne doit pas insister la dessus lorsqu'on est élu.
Bien sur que le reportage est orienté à la veille d'élection. C'est pour casser de la gauche. Mais à Saint Denis, nos élus ont juste l'étiquette de gauche (d’ailleurs, lors des .
L'essentiel du reportage est sur Hakim Rebiha mais on aurait du insister sur D. PAILLARD et S. PEU qui ont la main sur la ville. Ce dernier ne s'en cache même pas. Celui parlait de loup alors qu'une meute de marchand de sommeil prospère sur Saint Denis.

Bonsoir
Dernière provocation avant le Week end. Peut être hors sujet mais intéréssant avant les éléctions.

http://vivelepcf.fr/6010/braouezec-soutiendrait-macron-selon-la-presse-t...

Est ce que P. BRAOUEZEC mériterais toujours sa place au conseil municipal s'il soutient, officiellement, Macron.

Rappelons qu'il est juste sur la liste pour être président de Plaine Commune...

Les soutiens de la municipalité, j'attends vos arguments.

Bon week end.

@Sylvia

Il ya 20 ans Braouzec arrivait au pouvoir et a décidé de se servir de la ville pour être ministre, son incompétence a fait qu'il n'a jamais réussi et a même perdu son mandat de député. Il a transformé la ville et changé la population, une population plus dépendante du social donc de la municipalité, pour qu'il garde son électorat. Il a sacrifié notre ville et ses habitants pour son seul ego.

@Azzedine @Yazz - En première analyse, on pourrait penser que le couple Macron/Braouezec est contre nature mais si on intègre les liens que Braouezec a tissés récemment avec Bernard Stiegler (Philosophe/Economiste) alors on peut comprendre son éventuelle nouvelle orientation.

Si le Jsd ouvre un fil à ce sujet, je développerais car c'est un peu long à expliquer ...

Disons en deux mots : il y a deux grandes tendances économiques nouvellement mises en exergue pour les 20 ou 30 années qui viennent : le revenu universel (Hamon / Benhamias / FDG ?) et le revenu contributif (Macron / Montebourg). Braouezec est sur la ligne "revenu contributif".

Yaz c'est vrai ,l'auteur n'a pas "affaire" à des illettrés.
Ne vous en déplaise, une majorité de dionysiens s'exprime en votant pour ceux qui représentent les valeurs humanistes. Pas depuis hier mais pratiquement depuis 100 ans. Même dans les périodes les plus troubles dionysiennes et dionysiens ont toujours su reconnaître ceux qui défendait les valeurs de solidarité d'égalité et de justice. On connaît le discours , sur ce site et sur d'autres 4 ou 5 personnes ou une seule répètent à l'envie cette fable du complot des élus qui favorisent la délinquance pour garder le pouvoir. On connaît, ceux qui veulent exercer sur cette ville, le pouvoir pour chasser les plus pauvres et spéculer pour faire de cette ville le double de Levallois ils ressemblent et ont les mêmes pratiques que la Balkanis mensonges et magouilles.
Regardez dans le document de M6 cette ancien candidat du centre Houari Guermat qui se plaint du comportement de la ville qui l'aurait empêcher de réaliser une plus value de 400 % sur un commerce en proposant une préemption à 180 000 euros.

Une info intéressante dans ce reportage médiocre et racoleur, mais non dénué de vérités : le financement de la nouvelle mosquée est venu en partie d'Arabie saoudite, contrairement à ce qui était affirmé par un élu. Comme c'est H. Rebiha qui le dit, on est plus que tenté de le croire.

Bonjour
@Diony.
Il y a un complot effectivement, nos élus veulent garder le pouvoir sur une ville riche et ils ne souhaitent en aucun cas le progrès social. En 30 ans, j'ai vu cette ville se dégrader de jour en jour. On le voit tous les jours en accumulant les couches de misères sur la ville.
Mon propos n'est pas de chasser le plus pauvres mais que les pauvres qui sont sur cette ville ne le soit plus. Et je ne veux en aucun cas les remplacer. Et en aucun cas, je ne souhaite que la ville prenne la part des autres villes.
Premièrement, vous dites que les dionysiens s'expriment... Permettez moi d'en douter vu les faibles taux de participation aux élections locales. Et je ne parle même pas du taux de renouvellement de la population. Beaucoup plus élevé que la moyenne.
Levallois n'est pas un modèle du genre en terme de gestion. Il y a d'autres villes ou la gestion est quand même meilleurs. Comparativement, Nanterre est autrement mieux gérer que Saint Denis avec des difficultés comparables.
Il y a un monde entre Saint Denis et Levallois.
Se draper de valeurs humanistes lorsqu'on chasse des roms pour construire un immeuble de plaine commune alors qu'on les autoriser "avec l'aval de municipalité" pendant deux ans de polluer tout le quartier de la gare...
Tout cela bien évidemment sur le dos du contribuable. Parce qu'avoir des valeurs humanistes en empochant de substantielles indemnités (S. PEU nous dira combien il touche avec ses différents mandats, on attends qu'il tienne sa promesse), je peux être humanistes aussi.

Que dire aussi du soutien "supposé" de P. BRAOUEZEC au banquier MACRON....? P. BRAOUEZEC et son envie de devenir ministre est à vomir. Prés à toute les compromissions.

VOS valeurs humanistes ne sont décidément pas les miennes.

@diony

Les fameuses valeurs humanistes qu'on nous ressort à chaque fois qu'on est à cours d'arguments..Parlez en à nos élus qui se sont fait augmenté de 50% en n'oubliant pas d'augmenté les impôts des habitants pauvres de cette ville, donc ce sont les pauvres qui payent les augmentations démesuré de nos élus, comparé à Montreuil (ville communiste) pour une ville largement mieux gerée, avec les mêmes difficultés qu'à St-Denis. C'est à nos élus qu'il faut parler de valeurs humaniste, ce sont les plus riches de la ville et pas aux habitants pauvres de St-Denis.

Oui, je veux bien voir la déclaration d'impôt de S.Peu, de Braouzec, et consorts..
ils se sont gavés..et comme d'hab' on garde la "poule aux oeufs d'or"..
Le reportage est affligeant, mais, je le répète..il est super light..M6 aurait pu faire du "vrai M6"..il y avait matière à faire un truc vraiment explosif..Cette ville est une poudrière..qui peut exploser à tout moment

Décidément...
Au lieu d'agir... Nos élus vont se charger de communiquer. Mais pas par eux mêmes, ils sont nuls. Alors un recrutement s'impose.

http://www.courrierdesmaires.fr/emploi/ville-de-saint-denis/directeur-de...

Bonjour Azzedine,

Juste une petite précision Yanis est un jeune homme âgé de 18 ans en 2eme année double licences science Po et très sincèrement il ne bosse pas pour la municipalité.

Il exprime son opinion ses idées tout simplement mais un petit conseil relisez son article et vous verrez qu’il est loin de nier les problèmes de la ville.

Vous avez échangé avec son père (journaliste) sa mère cadre sup dans un grand groupe a l’occasion d’une reunion a mon domicile si vous vous souvenez d’eux vous saurez que ce n’est pas le genre de la maison de nier les difficultés.

Ce jeune est très en colère de voir sa notre ville faire la une des journaux ! Vont-ils nous aider à retrouver un cadre de vie agréable et à virer les dealers qui nous pourrissent la vie ? Je ne le crois pas !
Au plaisir de vous lire ou vous revoir.

@lila
Ceux qui stigmatise cette ville depuis 20ans sont les élus, qui ont refusé la vidéosurveillance à la ville pendant tout ce temps, pour arrêter le trafic de drogue.
Depuis l'installation à minima de la vidéosurveillance en centre ville dû à l'Euro 2016, le centre ville de St-Denis est redevenu vivable, il n'y a quasiment plus de trafic de drogue sur le centre ville, moi qui y vit depuis 25ans, c'est le jour et la nuit. Donc tous les pseudo-gauchiste qui nous disait le contraire ont eut tort, ce serait bien qu'il le reconnaisse et qu'on installe plus de caméras.
Les sciences po et compagnie ont eu tort, un peu d'honnêteté merci, si vous voulez qu'on avance.

Heureusement que Bernard Lavi., n'a pas fait son reportage avant l'installation de ces caméras, quand il y avait des dizaines de dealers de cracks et de toxicomane dans le centre ville, sinon il aurait demandé à raser cette ville je pense.

Il faut arrêter de se mentir, Saint-Denis est une ville à fuir.
J'ai grandi au "120" à la plaine, puis au "quartier espagnol" à la plaine, puis à "DDF" quand le stade de France est arrivé. J'ai fui dès que j'en ai eu les moyens. J'ai fini mes études grâce à l'éducation et au soutien de mes parents, et certainement pas grâce aux profs communistes qui nous rabâchait depuis notre plus jeune âge que la société était divisée en classes sociales, et qu'on ne pourra jamais quitter la classe sociale de nos parents. Mensonge.
Tout est fait pour que les gosses de pauvres restent pauvres... Si en France ascenseur social existe (je sais je l'ai pris, et il marche bien), la municipalité de Saint-Denis fait tout pour le rendre inopérant (comme celui du bâtiment où j'habitais.
Cher Yanis, arrête de te mentir.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.