À la une En ville

Transformation
/ Projet quatre étoiles pour Pleyel

Un temps menacée, la tour Pleyel va finalement connaître une deuxième jeunesse. Elle sera transformée en hôtel et se verra adjoindre deux nouveaux bâtiments de bureaux et de commerces.
L'imposant projet hôtelier aura une capacité de 680 chambres. (©) 163Ateliers – Pleyel Investissement
L'imposant projet hôtelier aura une capacité de 680 chambres. (©) 163Ateliers – Pleyel Investissement

Fini les bureaux, place aux chambres d’hôtel. La tour Pleyel se transforme en complexe hôtelier. Sa mue a déjà commencé. Des travaux de curage et de désamiantage sont à l’œuvre depuis que le gratte-ciel dionysien, haut de 129 mètres, a été totalement vidé de ses derniers hôtes en octobre 2016.

L’imposant projet hôtelier aura une capacité de 680 chambres, de catégorie trois étoiles du 1er au 24e étage, puis du quatre étoiles jusqu’au 37e étage. Au sommet, les clients auront accès à une piscine, un spa et à un service de restauration. Le projet est monté par La Financière des Quatre Rives (FQR), pour le compte de la société Pleyel Investissement, qui prévoit une livraison en 2022. Cette entreprise a racheté, de 2008 à 2015, les lots de bureau aux différents propriétaires de l’édifice.

C’est une « renaissance » de la tour avec « un projet complètement intégré aux mutations du quartier Pleyel », souligne Boris Litty, directeur délégué de FQR. La perspective de la construction de la future gare à Pleyel prévu en 2023, et d’une moindre mesure des Jeux Olympiques 2024, a pesé dans la balance. « Notre projet a été imaginé à l’échelle du Grand Paris », poursuit-il.

Construit au début des années 1970, cet emblématique gratte-ciel a progressivement périclité au fil du temps. « La tour ne correspondait plus aux besoins », explique Michel Ribay, maire-adjoint en charge du quartier Pleyel. Le projet « répond à un manque dans le nord de la métropole parisienne », poursuit-il, rappelant que le promoteur va ériger deux nouveaux bâtiments à destination des entreprises et des milieux d’affaires, au voisinage direct de la tour. « Multifonctionnel », c’est le maitre mot utilisé par Boris Litty. Au total, La Financière prévoit 28 500 m2 de bureaux. Un premier de six étages « en U qui va ceindre » la tour, décrit le promoteur. Et une nouvelle tour de 20 étages sera construite, avec notamment un amphithéâtre d’une capacité de 600 places et une salle polyvalente de 1 900 m2 pouvant accueillir exposition, conférence ou spectacle. Environ 600 places de stationnement sont prévues en sous-sol.

Il y aura 6 000 m2 de commerces de proximité au pied du projet, dont la moitié de restauration. « La présence d’un supermarché n’est pas confirmée », déclare néanmoins Boris Litty. Pour Michel Ribay, le nouvel ensemble s’intégrera mieux au reste du quartier, avec une entrée de tour de plein pied, ouverte sur la place Pleyel qui sera « davatange végétalisée et piétonnisée ».

Aziz Oguz

Le site Internet du projet http://www.tourpleyel.com

Réactions

Pour ceux qui ne le savent pas, la Tour Pleyel avait l'originalité d'être une tour à vocation sociale avec la présence de la CAF, de la CANAM, du CCAS de l'EDF et diverses associations ou mutuelles. Toutes ces structures ont été contraintes sous la pression de Plaine Commune et de la Mairie de St-Denis d'abandonner la Tour au bénéfice des sociétés commerciales citées dans l'Article de Sébastien BANSE. Quand tout le projet sera bouclé, il faudra publier la plus value colossale réalisée par ces dites sociétés commerciales. Il y a un ancien adjoint-maire de St-Denis (qui œuvre désormais du côté d'Aubervilliers ) et l'ancien Député socialiste de la circonscription qui connaissent parfaitement le sujet.
Bonjour. On note toujours des projets de pour sud de Saint Denis... Mais qu'en est il du nord de la ville??? Ah si. Une rénovation de la gare de Saint Denis. Et encore une fois... des projets pour les autres. Le nord garde les HLM pourris, les trafics, les cas sociaux, les quartiers enclavés. Et après ca vient manifester au coté des habitants parce qu'il y a trop de violences. Indécents...mais pas étonnant de la part d'élus trop longtemps mal élus. Messieurs dames les élus. Posez vous les bonnes questions avant de poser devant les photographes.
Quelques compléments d'informations afin qu'il n'y ait aucun malentendu par rapport à mon 1er message. Le député socialiste évoqué est le Député de la 1ère circonscription (le prédécesseur d'Eric Coquerel). J'écris simplement que ce Député et l'ancien adjoint au maire connaissent parfaitement le sujet ...et rien d'autre. Concernant la plus value potentielle qui va être réalisée par les sociétés commerciales évoquées par Sébastien BANSE (sociétés par ailleurs inconnues du grand public et a qui "on" a confiées une opération impressionnante par rapport à leur absence de notoriété), même si je ne suis pas un expert de l'immobilier d'entreprise, je sais faire une simple multiplication : ces sociétés commerciales ont acheté la Tour Pleyel (à la CAF, à la CANAM etc ...) au prix des domaines (soit environ 500 € du m2) et vous revendre au prix du marché du Grand Paris à 4.000 / 5.000 euros du m2 ... en sachant qu'il y a au minimum 40.000 m2, chacun fera sa multiplication et calculera la plus value !!! Sûrement plus de 100.000 euros de plus value.
coquille dans mon précédent post : pas 100.000 euros de plus value ... mais 100 millions d'euros de plus value !
Quand on pense que la RATP a décidé d'arrêter le prolongement de la ligne 14 à "Mairie de Saint-Ouen". On est pas prêt de voyager assis sur la ligne 13. Nos élus vivent vraiment sur une autre planète. Pour info, le prolongement de 4 stations supplémentaires est en chantier depuis 15 ans avec des tunneliers et autres moyens modernes. Celui de la ligne N°1 à la fin du 19ème siècle a pris à peine 2 ans avec uniquement des bras et des pioches. Cherchez l'erreur !! Réponse : Usagers des transport en communs, nous sommes tous des "Sans-dents"
Bonjour. @VoxPopuli93 La ligne 14 sera prolongé à Pleyel en 2024.... mais pas plus. Il ne faudrait pas que les pauvres aillent salir la belle ligne 14. On ne se mélange pas. N'est ce pas??? Je ne mentais pas quand je disais plus haut que la partie nord de la ville a été volontairement oublié. Et on doit s'extasier parce qu'on construit un 4 étoiles à 200€ la chambre alors que les taudis pullule en centre ville. On se demande pourquoi les élus font de la politique?? Moi monsieur Moi monsieur Je sais.... Pour eux même.... Les habitants attendent que ça ruisselle....
Mourad la mairie de St-Denis n’est jamais intervenue dans le processus de vente de la tour pleyel, c’est uniquement plaine commune. Votre confusion vient du fait que «l’adjoint au maire» n’intervenait pas en tant qu’élu de St-Denis mais en tant que vice président de plaine commune. Mais était surtout à la manœuvre, un salarié de plaine commune (Bernard D.) qui devait sûrement agir sur ordre. Sinon, je confirme que le RSI (anciennement CANAM), copropriétaire historique de la tour pleyel, a été contraint de vendre à Pleyel Investissements à peu près au prix que vous indiquez. Sinon, Pleyel investissements et FQR étant des sociétés sans salariés, ce sont des sociétés « écran » ce qui n’a rien d’original dans l’immobilier.
Et ils ont réuni le quartier Pleyel avec le quartier confluence qui lui vit plus avec les habitants de la gare et toutes les nuisances que nous subissons. Nous n'avons rien a voir avec Pleyel et surtout quand je vois le nombre d'années qu'il faut pour que ce quartier confluence bouge, j'ai envie de rigoler, mais ça ne me fait plus rire. Des promesses et encore des promesses. la maison jaune dans la rue du Port est toujours là, les terrains restent car pas de promoteurs. Normal qui aurait investir dans ce quartier qui en final n'en n'est pas un car nous n'avons rien, aucun commerce; même pas une boulangerie ou une pharmacie, On va a l'Ile st Denis,d'ailleurs je me demande d'ailleurs pourquoi on ne fait pas plutôt partie de cette commune plutôt que de nous rattacher à Pleyel. Cherchez l'erreur, je crois que c'est la gestion de cette ville l'erreur.
Bonjour @Joss_RSI La frontière entre les élus de la ville de Saint Denis et Plaine Commune est quand même très mince.... Vous jouez avec les mots. P. BRAOUEZEC, Ancien Maire de Saint Denis, Président de Plaine Commune. D. PAILLARD, Ancien Maire de Saint Denis, Vice Président de Plaine Commune. S. PEU, élu à Saint Denis, Vice Président de Plaine Commune. L. RUSSIER, Maire de Saint Denis, Vice Président de Plaine Commune. La complaisance de ces quatre personnes envers les bétonneurs est problématique.
je cite le Michel Ribay: "...le promoteur va ériger 2 nouveaux bâtiments... " Du béton, du béton !! C'est le nouveau cri de rassemblement des "Verts" ?
@georges Ils sont bien pâles les Verts à Saint-Denis, même qu'ils tireraient vers le rouge. Mais en matière d'urbanisme, ils sont plutôt tendance Bouygues, Eiffage, Fayat, Vinci, ... la tendance majoritaire au Conseil Municipal.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.