À la une En ville

Piscine de Marville
/ Privés de bassin extérieur… pour le moment

Faute d’un nombre suffisant de maîtres nageurs, le bassin extérieur de la piscine du parc des sports interdépartemental n’a pas pu ouvrir comme chaque été. Des habitants des quartiers Saussaie-Floréal-Courtille ont manifesté leur mécontentement.
Manifestation et signature de pétition dimanche 8 juillet devant l'entrée de la piscine
Manifestation et signature de pétition dimanche 8 juillet devant l'entrée de la piscine

Ils étaient une grosse dizaine de Dionysiens dimanche 8 juillet à avoir répondu à l’appel lancé par le collectif d’habitants Saussaie-Floréal-Courtille et environs pour marcher depuis la supérette de La Courtille jusqu’à la piscine de Marville et faire signer une pétition qui réclame notamment l’ouverture du bassin extérieur (comme chaque été) de cette même piscine. Dans un courrier adressé à Laurent Russier pour l’inviter à joindre le mouvement, le collectif d’habitants, soutenu par certains élus tels Silvia Capanema (FdG), Bally Bagayoko, Conchita Diez-Soto-Diez, Martine Rogeret ou encore Patrick Vassallo (REVE-insoumis) détaille ses griefs : « Nous avons appris en début de semaine (du 2 juillet)que la direction de la piscine Marville allait fermer le bassin extérieur et empêcher l’accès des pelouses durant les mois d’été. Elle prend prétexte d’un manque de maîtres nageurs, donc de surveillance, pour priver des centaines d’enfants et d’adultes de nos quartiers et de Stains de ce magnifique lieu de détente et de jeux. Nous avons décidé de nous mobiliser pour ne pas accepter cette décision et réclamer l’ouverture au public de la totalité des activités offertes par la piscine et les pelouses tout autour. » Et d’ajouter : « Cette piscine est mal gérée, on pourrait même dire qu’elle ne respecte pas ses missions de service public […]Tout ça parce que la piscine est un établissement cogéré par la Ville de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis ! Autrement dit, personne ne s’en préoccupe vraiment. »

Ouverture encore possible en août

Interpellé par la pétition (signée à ce jour par 381 personnes) en tant que vice-président du Syndicat interdépartemental des parcs des sports de Paris - Seine-Saint-Denis (SIPS), Mathieu Hanotin (PS) ne nie pas les problèmes, mais apporte des explications. « Il s’agit d’un équipement vieillissant qui rencontre régulièrement des difficultés techniques. D’où sa future reconstruction en vue des JOP 2024 (Marville sera un site d’entraînement olympique). Pour le reste, la piscine ne connaît pas plus de problèmes de gestion que d’autres équipements publics de ce type. Concernant la non ouverture du bassin de 50 m extérieur en ce mois de juillet, le SIPS n’a en effet pas trouvé les six maîtres nageurs nécessaires à son ouverture tous les après-midi. En été, avec la multiplication des bassins éphémères, nous faisons face à une pénurie de professionnels. Il nous manque quatre postes aujourd’hui, mais dès que nous aurons les six, nous ouvrirons. Ce n’est pas un problème de volonté et cette situation ne me satisfait pas du tout non plus. »

Et le conseiller départemental de rappeler que les deux bassins intérieurs restent ouverts et que par ailleurs un bassin éphémère est ouvert pendant l’été non loin de Marville, au cœur du Parc Georges-Valbon. « Je tiens aussi à démentir l’information qui circule au sujet de la fermeture des pelouses. Elles sont bien accessibles aux usagers même si le bassin extérieur est fermé », conclut Mathieu Hanotin. Si comme l’assure ce dernier le SIPS continue de s’activer pour trouver des maîtres nageurs, le bassin extérieur de Marville pourrait donc ouvrir en août. Deux problèmes de fond subsistent : le manque chronique de maîtres nageurs sauveteurs et l’extra-territorialité du Parc des sports de Marville, présidé par Jean-François Martins, un élu parisien. Les négociations entre la Ville de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis pour que ce dernier en récupère la pleine propriété seraient bien avancées. Une bonne nouvelle, tant il semble plus que jamais urgent de solder cet héritage anachronique, remontant au conseil général de la Seine (années 1960).

Yann Lalande

 

Pétition : https://www.petitions24.net/petition_adressee_au_president_du_sips_jean_francois_martins_et_au_vice-president_mathieu_hannotin_ainsi_quaux_membres_du_conseil_dadministration

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur