@ vous

Civisme et mémoire
/ Pour qu'une rue de Saint-Denis porte le nom du gendarme Arnaud Beltrame

Nom ou initiales: 
Horta

Ce matin un hommage national est rendu au gendarme Arnaud Beltrame qui a sacrifié sa vie pour sauver une femme innocente des griffes d’un terroriste islamiste. Ce geste doit avoir un écho dans toutes les communes de France et particulièrement à Saint-Denis où les terroristes du 13 novembre s’étaient réfugiés. Il rappellera que les vrais héros sont ceux qui nous protègent et non ceux qui nous tuent, ce sont ceux qui défendent la démocratie au prix de leur vie comme d’autres ont su le faire pendant la 2e guerre mondiale. C’est pourquoi la ville de Saint-Denis s’honorerait de baptiser une rue de la ville du nom de ce citoyen exemplaire que les circonstances ont élevé au rang de héros.

Civisme et mémoire

Réactions

Je soutiens, ce serait effectivement une belle preuve du soutien de notre ville et un message fort de donner son nom à une de nos rues, une histoire héroïque à raconter à nos enfants, un sentiment d'appartenance à la nation française en partageant son roman. Et aussi, pour une fois, la valorisation de ceux qui dédient leur vie professionnelle à nous protéger, quitte à perdre leur vie.

@horta. C'est une très bonne idée.. Mais uniquement dans une ville normale..

À Saint Denis, on préfère donner des noms de rue à des tueurs de flics ( à la plaine saint Denis).

C'est plutôt l'opposé que vous proposez

Des tueurs de flics?

@Houari
Oui je me souviens quand ils avait donné le nom d'une rue de St-Denis à un tueur de flic aux USA, c'était dégueulasse, sans honte ni remords, les elus de St-Denis quoi

@Paul. Rue Mumia abu jamal

@Houari - Je découvre ! Mais quelle honte ...

Pour info, la Chambre des Représentants comme le Sénat des USA ont protesté à l'époque (2006). Autant je comprends (et approuve) la rue Bobby Sands autant cette rue Mumia abu Jamal me parait complétement surréaliste. Pourquoi pas une Larossi Abballa Street à New York ...

.

Lorsqu'il y a un grand danger la plupart des français se sauvent. Mercredi 7 janvier 2015 boulevard Richard Lenoir à paris, le policier Ahmed Merabet était seul à affronter les terroristes. Prendre des risques pour assurer la sécurité d'un(e) inconnu(e) est devenu un acte rare. Alors quand un gendarme se sacrifie pour sauver la vie d'une caissière il est considéré comme un héros. C'est bien. Inculquer massivement le patriotisme et la prise de risque pour aider ses compatriotes serait mieux. L'idée d'Horta est géniale. Il faut créer une ou plusieurs rues Arnaud Beltrame dans les neuf villes de l'ept Plaine Commune.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur