solidarité entre nous par rapport à la circulation des bouquins...
/ Point livres

Nom ou initiales: 
NG

Depuis quelques semaines tout près du métro"Université" nous avons installé une étagère à livres sur notre grille de jardin que nous alimentons régulièrement en livres, en BD, en illustrés... Les passant-e-s sont très nombreu-se-s dans ce quartier qui est aussi à 300m du tram. Mais les habitant-e-s ont vite repéré cette étagère en pleine rue et chacun -e participent également !
Une initiative qui demande un peu de solidarité entre nous pour que ça fonctionne.
Elle est facile à développer dans les quartiers car pas d'investissement des étagères il y en a qui trainent et les gens aiment ce type d'échanges : ne pas oublier les enfants et les ados afin qu'ilsR et elles puissent s'approprier la lecture.

solidarité entre nous par rapport à la circulation des bouquins...

Réactions

à l'heure où de nombreuses Assoc' Dionysiennes siphonnent l'argent de la population par le biais des subventions de la municipalité pour du moins-disant Intérêt-Général tout faiblard voire inexistant sur le terrain quoique bien huilé sur le papier, il nous serait plus que nécessaire de nous inscrire dans le Réseau UNESCO. "Ville Créative Littérature" tant pour les enfants des écoles primaires de notre ville que les habitants méritant de goûter à ce qu'est une vraie politique culturelle et de "literacy" d'envergure ! pisa vous avez dit pisa...

C'EST QUOI ? Le Réseau des villes créatives de l'UNESCO (RVCU) a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre LES VILLES AYANT IDENTIFIÉ LA CRÉATIVITÉ COMME UN FACTEUR STRATÉGIQUE DU DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE. Les 116 villes qui forment actuellement ce réseau travaillent ensemble vers un objectif commun : placer la créativité et les industries culturelles au cœur de leur plan de développement au niveau local et coopérer activement au niveau international.

ACTUELLEMENT EN FRANCE : Lyon et Enghien-les-Bains "ville créatives : arts Numériques" et la très sinistrée ville industrielle de Saint-Étienne œuvre elle, pour "ville-créative du Design", ainsi cette dernière a su faire entrer son passé dans une histoire qui se grave dans le temps. une postérité pour ses années ouvrières !
116 membres dans 54 pays dont seulement 3 en France !! et pourquoi pas la ville de Saint-Denis pour son néo-rayonnement International et National durable ? (autre que sa délinquance, sa criminalité et plus.)

COMMENT ? L’adhésion au Réseau représente un engagement à long terme ; elle doit comporter un processus participatif et une approche tournée vers l’avenir !!! a v e n i r Les villes doivent présenter un plan d’action réaliste sur 4 ans comportant des projets, des initiatives ou des politiques concrets afin d’atteindre les objectifs du Réseau.

LES VALEURS AJOUTÉES SONT ÉNORMES: pour toutes et tous ! bien plus que les JO d'ailleurs : http://fr.unesco.org/creative-cities/creative-cities-map

D'après le Kompass la Ville de Saint-Denis totalise 12 Maisons-d'Édition et bat le record sur tout le département !!!

Que, les Services Techniques, le Lycée Frédéric Bartholdi (travail du bois et des tissus) , le Lycée de l'Enna,, les Classes d'EMT-TECHNO et autres classes technologiques et PRO de la ville reprennent le flambeau et construisent de "Belles, Esthétiques et Chics" Boîtes, Cabines, Salons à livres, résistantes aux intempéries et aux poids du Savoir ! sans eux tous, sans la participation des enfants et des adolescents, point de pérennité... les cagettes proche de la Basilique faisaient misérables et n'ont pas tenues dans le temps.
Diantre que c'était moche en plus. Non à la junk-book ou au fast-book !
puis:
Demandez au Réseau des Médiathèques + à l'administration de Plaine-Co si vous pouvez récupérer leurs plus "potables" pilons !
et surtout :
Lisez "les valeurs ajoutées" sur les pages présentant les villes-créatives-Littérature, il y a leurs projets et l'élan qu'un tel réseau leur apporte. C'est tout simplement hallucinant et du plus bel impact positif sur le collectif !! à saint-Denis le rapport PISA ne sera qu'un lointain souvenir, nous en sommes sûrs et certains, car voir un livre même gratuit ce n'est pas encore s'approprier la lecture hélas... les médiathèques sont gratuites sur l'ensemble du territoire ! mais ne touchent qu'un petit nombre de curieux et de questionneurs. Et êtes-vous certains que les livres trouvent et interrogent leurs publics, notamment dans les squares, jardins d'enfants, les terrains de foot urbains et surtout les Centres de loisirs pour ne pas dire ses Animateurs-triques ? Nous vous soutenons ! mais Ville-Créative Littérature comme devenir.

En 2018 en compte sur Mme Sonia Pignot pour qu'elle propose la candidature de Notre ville, au Réseau UNESCO. chiche !

ps: Avez-vous un tri-cycle pour récupérer mensuellement les livres des habitants ? comme les encombrants par exemple.

Bonjour, où se trouve ce point livre ?
la mairie ou la bibliothèque pourrait elle en créer un en centre ville ?
ce n'est pas un gros investissement et ce serait très apprécié

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.