À la une En ville

Société du Grand Paris
/ Patrick Braouezec : « Je vais diriger dans l'équité »

Vendredi 7 septembre, le président de Plaine Commune Patrick Braouezec a été élu à la présidence du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP), en charge de la construction du Grand Paris express.
Pour Patrick Braouezec, sa nomination constitue un « un atout pour le territoire » de Plaine Commune.
Pour Patrick Braouezec, sa nomination constitue un « un atout pour le territoire » de Plaine Commune.

Le JSD : Quel est le rôle du président du conseil de surveillance de la SGP et quelle peut-être son influence alors que les représentants de l’État sont majoritaires au sein du conseil ?

Patrick Braouezec : Le conseil de surveillance donne les orientations et fixe les objectifs au directoire de la SGP. L’État est certes majoritaire au sein du conseil mais il est évident que le rôle du président n’est pas négligeable et qu’il a son mot à dire sur les inclinations de la SGP. Si le poste n’avait été qu’honorifique, pourquoi intéressait-il également Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines (1) ?

 

La Société du Grand Paris : « un atout pour le territoire »

 

Le JSD : Cette nouvelle présidence qui vous échoit peut-elle constituer un atout pour le territoire de Plaine Commune ?

PB : Dans ce genre de poste on ne sert pas sa ville en premier. Je vais diriger dans l’équité. Mais à choisir, entre quelqu’un qui a les mains dans le cambouis du Grand Paris express et un autre qui n’a presque rien à voir avec le projet (Patrick Braouezec vise Pierre Bédier), le premier ne vaut-il pas mieux que le second ? C’est donc plutôt un atout pour le territoire.

Le JSD : Quels sont les prochains grands rendez-vous et enjeux pour le Grand Paris express ?

PB : Le grand enjeu c’est que l’intégralité du chantier soit achevée en 2030 comme prévu. Dans cette perspective, un premier blocage vient d’être levé avec la possibilité donnée récemment à la SGP de dépasser le chiffre de 200 salariés. À terme on devrait employer 400 personnes. Autre souci, comment financer les 37 milliards d’euros de travaux nécessaires à la construction du super-métro ? Un rapport vient d’être rendu par Gilles Carrez. Je vais faire en sorte de rencontrer au plus vite le Premier ministre et ses services pour trouver une solution.

Lire aussi : Quartier Pleyel : l'annonce du chantier de la gare fait grand bruit 
 

Le JSD : Ce nouveau mandat est-il compatible avec celui de président de Plaine Commune ? Par ailleurs vous êtes élu pour 5 ans, est-ce à dire que vous vous inscrivez dans la durée et que votre regard porte au-delà de 2020 ?

PB : Mes prédécesseurs à ce poste, André Santini et Jean-Yves Le Bouillonnec, ont cumulé les fonctions sans que cela ne pose de problème. Il est même indispensable que ce soit un représentant du bloc communal qui préside, car ce sont les villes qui sont en première ligne. Pour le reste le Grand Paris express et l’organisation des JOP 2024 me font m’inscrire dans une certaine continuité, mais nous verrons en 2020. Je discuterai de tout ça avec l’ensemble des élus le moment venu. 

 

Recueilli par Yann Lalande

(1) Pierre Bédier a finalement renoncé à se présenter, les 7 présidents de conseils départementaux boycottant l’élection.

Réactions

Bonjour. Juste sa dernière réponse est pleine de vanité. " Mes prédécesseurs à ce poste, André Santini et Jean-Yves Le Bouillonnec, ont cumulé les fonctions sans que cela ne pose de problème." Il n'a aucune volonté de lâcher le pouvoir. Il veut avoir un œil sur tout... Il va surement avoir le culot de se présenter comme Maire pour se maintenir à Plaine Commune. Il a cité 2020 et ce n'est pas un hasard. "Je vais diriger dans l'équité". Comme si c'était sa marque de fabrique.... Bref. Franciliens vous pouvez vous assurez d'un retard de minimum 5 ans. (Cf Ligne 14 avec 3 ans de retard juste pour un prolongement)... Et puis un mec de 67 ans qui dirige ce projet... C'est que personne ne souhaitait vraiment y aller.
Dans cet interview le mot territoire apparaît plusieurs fois. S'agit-il de revenir au Moyen Âge où chaque seigneur possédait un territoire sur lequel les serfs non affranchis n'avaient ni le droit de propriété ni celui d'héritage et ne possédaient pas leur propre personne ?
@Gwenaël "territoire" est le mot consacré et adapté quand on parle d'un Etablissement public territorial (EPT), comme c'est le cas de Plaine Commune. On parle notamment de conseil de territoire pour l'assemblée de Plaine Commune. Le terme "fief", qui lui renvoie au système féodal, est en revanche employé à tort et à travers par nombre de commentateurs au sujet de collectivités dirigées par certains hommes politiques
Sur la longue durée des historiens, il apparaîtra sûrement comme un homme politique talentueux ayant apporté la prospérité à sa ville, ayant déstalinisé le Parti avec d'autres, ayant eu une vision de modernité pour nous faire tous avancer dans le même sens ,donc cette nomination au Grand Paris me ravit ! Je passe sur ses compétences qui sont indéniables ! Laissons les chiens aboyer, la caravane se dirige vers une bonne étoile pour tous !
Bonjour le JSD, pourquoi ne pas avoir fait un article complet parlant de son élection justement? pourquoi ne pas avoir indiqué que les présidents des conseils départementaux ont refusé de procéder à l'élection? Avis aux lecteurs que ça intéresse voici un article complet sur cette élection : http://www.maire-info.com/urbanisme-habitat-logement/transports/election-mouvementee-au-conseil-de-surveillance-de-la-societe-du-grand-paris-article-22189 voilà une interview qui surprend quelque peu quand on sait comment il a été élu.
@Marilyne vous n'avez peut-être pas lu l'article jusqu'au bout il est clairement indiqué: "Pierre Bédier a finalement renoncé à se présenter, les 7 présidents de conseils départementaux boycottant l’élection". Cordialement Yann Lalande
Monsieur Lalande... vous voulez dire le petit (1) presque caché à la fin de l'article? qui a été ajouté sciemment comme une toute petite précision pour les lecteurs ?
Bonjour. @DEWAELE Claude "la prospérité à sa ville"... effectivement. La ville est effectivement riche, les élus sont riches. Mais ce n'est pas le cas des habitants. Je me demande de quelle prospérité vous parlez?? Vous devez revoir les conseils municipaux sur la gestion urbaine de proximité. La pauvreté est endémique dans la ville... Vous pouvez toujours rêvé à votre idole. Il enfume les gens et vous avec.
@Marilyne c'est ce qu'on appelle une note. C'est très fréquent, et ça fait partie de l'article. Ce n'est pas caché, c'est toujours positionné après la signature et dans le cadre d'un interview ce la permet de rajouter du contenu aux propos de l'interviewé.
Monsieur Lalande, je suis d’accord pour dire que c’est très fréquent notamment et particulièrement sur le JSD. C’est dommage, je vous trouverai presque sympathique s’il n’y avait pas eu cette petite « note » mais plutôt un petit paragraphe sur le contexte de l’election... a moins que ça ne soit l’objet principal d’un futur article? :)
Bonjour. @Yann. Lalande Les terminologies, au delà de administratif, note une volonté de s'approprier le territoire Il y a un énorme problème démocratique en Seine Saint Denis et en particulier. Comment un obscur conseiller municipal parvient à se poste si ce n'est lui le seigneur de cette ville. Ce n'est que mon opinion mais un travail de fond sur cet odieux personnage permettra de voir ses réelles intention sur ce territoire. Il n'y a aucune bienveillance. Et le bien être et la qualité de vie des habitants ne sont que de vulgaires slogans électoraux. Construire des métro, des stades car d'autres villes n'en veulent pas sur leur territoire, je ne vois pas qu'elle est la valeur ajouté de ce genre d'équipement sur la ville. Ah si gérer les emmerdes les soirs de matchs.
Ce qui est très inquiétant dans cette affaire de Grand Paris Express c'est que le budget initial de 20 milliards va être explosé (certains parlent de 35, d'autres de 50 ... d'autres de beaucoup beaucoup plus !). Qui va financer ? Gilles Carrez le rapporteur propose d'augmenter l’assiette de "certaines taxes existantes" ... euh ... de quelles taxes exactement ? ... il ne le précise pas ...de quoi flipper !
@mourad l'estimation budgétaire actuelle se situe entre 37 et 38 milliards d'Euros. Par ailleurs Gilles Carrez dans son rapport a bien précisé quelles taxes il visait: la taxe sur les surfaces de bureaux dont s'acquittent déjà les entreprises, la taxe spéciale d'équipement dont s'acquittent les ménages franciliens, la taxe de séjours dont s'acquittent les touristes et les droits de mutations immobilières perçus par les départements. Pour un montant de 200 millions supplémentaires qui s'ajouteraient aux 500 millions de recettes annuelles que perçoit déjà la SGP et qui lui permettent d'emprunter beaucoup.
@yann.lalande - Merci pour ces précisions. 38,5 milliards c'est le chiffrage de la Cour des Comptes qui date de janvier 2018. Depuis, des élus franciliens, des collectivités locales etc. réclament un "audit indépendant" de la Cour des Comptes. Or, cet audit est repoussé à chaque séance du GPE. Le vent de fronde est tout azimut : même Stéphane Troussel (PS, Seine-Saint-Denis) et Christian Favier (PC, Val-de-Marne) n'ont pas pris part au vote pour la présidence du conseil de surveillance ! Il semblerait que sous le manteau, tout le monde y va de son chiffre ... Pour en revenir au financement, Carrez a également évoqué "un péage urbain" sans autre précision... Si le projet en lui-même est très bien ficelé et attractif, son coût et son financement demeurent une nébuleuse ...
il a pris un coup de vieux ce cher Patrick et il ressemble maintenant à Berlusconi. Il faudrait que ses mentors de Paris VIII lui apprennent que l'équité c'est aussi partager ! En attendant c'est maintenant toute la région parisienne qui va rigoler de ses aphorismes...
Le département le plus jeune de France et surement le plus solidaire entre habitants, dirigé par des vieillards qui refuse tout partage...on comprends pourquoi rien ne marche normalement sur ce territoire.
Bonjour. De nombreux articles démontrent l'arnaque intellectuel qu'est P. BRAOUEZEC. http://www.lagazettedescommunes.com/580541/societe-du-grand-paris-braouezec-au-perchoir-les-departements-dans-le-couloir/ http://www.immoweek.fr/territoires/actualite/election-mouvementee-au-conseil-de-surveillance-de-la-societe-du-grand-paris/ C'est pas lui en lui même, c'est surtout la volonté de cacher ce qui se passe dans le Grand Paris. Et il s'est couché... pour un énième poste et les ors de la république. C'est comme à Saint Denis et plaine commune. Rassurez vous tous va bien.. Et en grattant le vernis comme pourrais le faire une cours des comptes.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur