À la une En ville

Collège Barbusse
/ Parents et profs apostrophent les pouvoirs publics

L'Opération collège désert des parents d'Henri-Barbusse, mardi 17 janvier 2017.
L'Opération collège désert des parents d'Henri-Barbusse, mardi 17 janvier 2017.

Les personnels du collège Henri Barbusse ont décidé d'entamer un mouvement de grève lundi 27 février afin d'interpeller les pouvoirs publics (DSDEN, sous-préfecture, Conseil départemental et municipalité).

« Malgré la détermination des parents d'élèves qui ont organisé une journée ‘Collège désert’, mardi 17 janvier dernier, avec le soutien de l'ensemble des personnels d'enseignement et d'éducation, les pouvoirs publics sont loin d'avoir pris la mesure de la situation : aujourd'hui, le climat scolaire violent n'est plus propice aux apprentissages et à la réussite de tou.te.s les élèves », écrivent les enseignants.

Dans leur communiqué, ils pointent l’insuffisance du nombre d’assistants d’éducation et l’absence persistante d’un adulte relais au sein de l’établissement — qui est pourtant demandé depuis mars 2016. Ils dénoncent également  les « manoeuvres dilatoires » de la direction académique et de la préfecture face à la « colère légitime des parents d’élèves. » 

Enfin, les enseignants soulignent que le climat de tension est aggravé par « l’indignité » des locaux : « Le programme de travaux initiés par le conseil départemental (…) s’enlise. » La communauté éducative du collège avait pourtant mené une mobilisation l’an dernier pour dénoncer l’état de délabrement de certains espaces de l’établissement.

Face à ces problématiques, les personnels demandent à toutes les parties concernées de venir à Barbusse pour répondre à leurs revendications : retour ou maintien des dispositifs menacés par la réforme du collège ; diminution des effectifs par classe ; renforcement de moyens de vie scolaire ; des postes d’assistant pédagogique en plus ; le remplacement systématique des absences ; le recrutement d’un adulte relais ; et la réalisation des travaux de rénovation dans les plus brefs délais.

Les parents d'élèves ont décidé de soutenir le mouvement des enseignants en décrétant une nouvelle journée "collège désert" le mardi 28 février : « Nos enfants ne peuvent plus attendre et ont le droit à un enseignement digne de ce nom garantissant une continuité d'instruction dans des conditions de sécurité optimales. »


Pour en savoir plus: