À la une Sports

Foot féminin
/ Opération Division 2 réussie

Au terme d’une saison exceptionnelle, marquée par une série de 24 matches sans défaite, les filles du Racing ont validé ce dimanche 17 juin contre Beauvais leur billet pour la D2 (1-1). Un championnat national qu’elles retrouveront deux ans seulement après l’avoir quitté.
Explosion de joie au coup de sifflet final
Explosion de joie au coup de sifflet final

La délivrance. En faisant 1-1 face à Beauvais lors du match retour du 2e tour des barrages d’accession, les footballeuses du Racing ont enfin obtenu leur ticket pour la Division 2. Au coup de sifflet final, bien plus que la joie de monter en deuxième division c’est surtout le sentiment du devoir accompli qui habitait les rangs dionysiens. Copieusement arrosé par ses joueuses, Paul Mert, très ému, pouvait enfin laisser redescendre toute la pression accumulée ces trois dernières semaines. « Ces barrages ont vraiment été éprouvants pour tout le club, souffle le président du Racing Saint-Denis, qui a déjà connu la montée il y a trois ans. Nous avons dominé du début à la fin le championnat régulier et nous méritons ce qu'il nous arrive. » Invaincues en R1, les coéquipières de Leila Meflah ont pourtant connu de grosses difficultés lors des matches couperets, notamment contre le Val d’Europe au 1er tour des barrages. « Je suis perfectionniste donc je suis déçue de la manière dont nous avons joué, souffle la capitaine. Mais même en étant moyennes, nous avons démontré que nous étions au-dessus de nos adversaires. »

Car jamais, pendant ces 90 minutes, Beauvais n’aura été en mesure de refaire son retard du match aller (2-3) et d’inquiéter l’arrière-garde du Racing. Et malgré l’égalisation de l’ASBO à trois minutes de la fin sur corner, rien ne pouvait affoler les Dionysiennes. À l’image de la saison, un sentiment de supériorité et de force se dégageait indéniablement du côté des protégées de Michel-Ange Gims. « Depuis le début de l’aventure, il y a eu des signes qui ne trompaient pas, sourit l’entraîneur en poste depuis deux ans, qui avait du mal encore à réaliser la portée de l’exploit. Contre Val d’Europe, nous avons trouvé les ressources nécessaires pour revenir alors que nous étions menés 2 à 0 à la mi-temps. C’est ce qui a fait la force du groupe toute la saison, de ne jamais rien lâcher malgré les faits de jeu défavorables. »

« Notre corps avait du mal à suivre ces derniers temps, et certaines filles ont joué quasiment toutes les rencontres, rebondit la meneuse de jeu Khadija Ben Haddou. Mais quand on voit tout ce monde en tribunes, il était impossible pour nous de craquer. » Sonnant creux la plupart du temps cette saison, les travées du stade Auguste-Delaune étaient plus remplies qu’à l’accoutumée lors de cette dernière à domicile. Un supplément d’âme nécessaire pour atteindre – et se maintenir – au sommet. « Le plus important est de réussir à fidéliser ce public pour que nous ayons tous les dimanches cette ambiance-là en D2 », espère Paul Mert. « C’est notre douzième homme, celui qui nous a aidées à retourner la situation contre Val d’Europe et à gagner à Beauvais, confie l’attaquante Sebe Coulibaly. Ça fait plaisir de voir qu’avant d’être une équipe, nous sommes une vraie famille jusque dans les tribunes. »

Alexandre Rabia

 

Place au recrutement

Michel-Ange Gims n’a pas perdu de temps. À peine la montée en D2 validée que l’entraîneur prospectait déjà pour la saison prochaine. S’il assure que son groupe « a le niveau pour le championnat national », il ne cache pas son souhait d’injecter du sang neuf à l’équipe. « Nous allons recruter intelligemment des joueuses expérimentées à des postes clefs. Mais le but n’est pas de tout chambouler car les filles de cette année ont réalisé un parcours incroyable. » De son côté, le président Paul Mert donne carte blanche à son staff technique. « On a déjà commencé à réfléchir pour la saison prochaine, mais c’est le coach qui prend les décisions. En tout cas, il peut être sûr que je ferai en sorte qu’il ne manque de rien pour être performant en D2. »

AR

Pour en savoir plus: 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur