Cultures

Deux soirées
/ Noël c’est le 16 décembre

La chorale de Diony's Voice lors d'une représentation à l'Eglise de l'Estrée.
La chorale de Diony's Voice lors d'une représentation à l'Eglise de l'Estrée.

Les fêtes de Noël, pour beaucoup, sont synonymes de convivialité, de partage… Et de tradition ! L’une nous vient des Antilles, c’est le Chanté Nwel. À l’origine célébré dans un cercle plutôt familial, il a été élargi en métropole au monde professionnel et associatif. La salle de la Ligne 13 accueillera cette fête organisée par l’association Art-Event le samedi 16 décembre à partir de 19h30 autour d’un repas traditionnel créole. Au menu : porc roussi, cabri, daube de poisson, pois d’Angole ou encore gratin de banane jaune et les indétrônables accras de morue… Le tout arrosé de punch et de planteur bien sûr. La soirée qui débutera avec ce dîner se poursuivra en musique avec les cantiques de Noël interprétés par le groupe Kowus, exceptionnellement accompagné par le chanteur Jean-Luc Alger, et par un lâcher-prise collectif grâce à une programmation musicale dansante jusqu’à ce que la soirée s’achève vers 3 heures du matin (tout de même). « L’an passé nous avions reçu 180 personnes, c’est vraiment une ambiance familiale. Et ce n’est pas communautaire, tout le monde peut venir », tient à rassurer Yaya Bagayoko, coordinateur de l’événement à la Maison de la jeunesse et de la culture.  La tradition du Chanté Nwel a pris tant d’importance ces dernières années en Île-de-France qu’un label et un concours viennent d’être créés par Patrick Karam, vice-président de la région, afin de récompenser le travail des associations.

Le même soir, à quelques encablures de la Ligne 13, l’association Diony’s Voice proposera un concert à l’Église de l’Estrée (Église Neuve) à 20h30. La soirée « Rise Up and Come On ! » revisitera un répertoire mêlant negro-spirituals, standards jazz et gospel interprétés par un chœur d’une quarantaine de chanteurs. Là encore, pas besoin d’être religieux pour venir profiter de l’événement. « Notre association veut proposer une expérience commune autour de la musique. Certains chants ont une tradition religieuse, mais il y a surtout une volonté d’expérience humaine au cœur de ce répertoire », explique Louis Lorieux, dionysien depuis quatre ans et président fondateur de Diony’s Voice. C’est lui qui dirige le chœur. « J’ai fait des études de piano et de chant en amateur axées sur la musique classique. J’en ai eu assez et je me suis tourné vers les musiques africaines et le gospel. » Les choristes seront accompagnés d’un trio contrebasse, piano et percussion qui permettra de passer d’atmosphères calmes à des ambiances plus intenses, rythmées. Créée l’an passé, Diony’s Voice compte 60 adhérents et s’est rapidement diffusée sur le territoire dionysien avec des représentations lors de la Nuit des cathédrales, au festival Mots à Croquer à la Légion d’honneur, à la Fête de la musique mais aussi dans la Maison de quartier du Franc-Moisin comme ce fut le cas la semaine dernière.

Maxime Longuet

Chanté Nwel, samedi 16 décembre à partir de 19h30, à la Ligne 13 (12, place de la Résistance-et-de-la-Déportation). Tarifs : 25 € (apéritif + entrée + repas + concert), 18€ (concert + 1 boisson), 10 € (de 6 à 12 ans). Infos au 06 13 50 50 00.

Diony’s Voice, samedi 16 décembre à 20h30, à l’Eglise de l’Estrée (ou Église Neuve, 53 bis, boulevard Jules-Guesde). Entrée gratuite. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur