À la une Cultures

Exposition Jurassic World
/ Nez à nez avec un T-Rex

Après les Etats-Unis et l’Australie les dinosaures du Jurassic World débarquent à Saint-Denis. La Cité du cinéma, accueille cette exposition événement jusqu’en septembre.

Un groupe de visiteurs en partance pour Isla Nublar pénètre dans un premier sas. Sur un grand écran une opératrice responsable en chef des rangers du parc s’adresse aux passagers VIP et présente le site comme un lieu sûr et convivial. Dans le ferry qui mène à l’île on trépigne d’impatience à l’idée de les rencontrer. Disparus il y a des millions d’années de la surface du globe ils ont toujours fasciné. Leur puissance, leur démesure, leur origine et leur extinction ont nourri l’imaginaire d’écrivains comme Michael Crichton dont le roman paru en 1990 a été adapté au cinéma, donnant naissance à une saga célèbre: Jurassic Park. La Jurassic World Exhibition a ouvert ses portes à la Cité du Cinéma et offre aux fans du film de Spielberg comme aux passionnés de paléontologie un face à face avec les dinosaures unique. Un rêve de gosse pour beaucoup.

Après avoir débarqué sur l’île, le visiteur fait face au portique du Park. On y pénètre sur la mélodie du thème principal de Jurassic Park composé par l’illustre John Williams (Star Wars, Harry Potter, E.T. l’extraterrestre…). On se retrouve nez à nez avec un Brachiosaure qui semble immergée dans la verdure, seul son cou de 9 mètres de longueur s’animant au-dessus des promeneurs. En face, un Parasaurolophus a sorti sa tête à crête des fourrées et cherche à interagir avec les badauds. Des bornes placées tout au long du parcours fournissent des renseignements sur les dinosaures : régime alimentaire, poids, habitat, époque… Tout y passe.

 L’enclos du T-Rex

Après, cette première rencontre les visiteurs pénètrent dans la Petting Zoo, le zoo pour enfant. Une zone dans laquelle on assiste au processus d’imprégnation entre un Pachyrhinosaure adulte, de la famille des Tricératops, et un spécimen plus jeune. L’imprégnation est une étape de socialisation essentielle chez tous les mammifères et les dinosaures. Pour les plus curieux, on peut aussi glisser sa main dans une de leurs fientes. C’est l’un des nombreux clins d’œil aux scènes cultes du premier film dont est truffée le circuit.

Après un passage ludique et interactif dans le fameux laboratoire du Dr Hammond, qui a recréé les dinosaures à partir d‘ADN contenu dans un moustique fossilisé faut-il le rappeler, on accède à la zone la plus excitante du parc : l’enclos du T-Rex. Majestueux, celui-ci s’avance vers sa proie : une chèvre abandonnée dans une voiture, tiens, tiens. Les scénaristes ont prévu quelques rebondissements que nous ne révélerons pas ici. Inquiète par la tournure des événements la ranger en chef demande de quitter les lieux au plus vite. La rencontre qui suit avec le Vélociraptor baptisé Blue - séduira les plus petits, c’est certains.

Pour un adulte en revanche, le mannequin impressionne moins malgré la taille proportionnelle de ce raptor avec ceux du film (en réalité les crânes de ces dinosaures à plumes mesuraient 15 à 20 cm). Son tour de piste dupe moins le public. Cette séquence un peu poussive - encore une fois pour un fan adulte - sert avant tout la promotion du deuxième volet Jurassic World : Fallen Kingdom lequel mettra en scène Chris Pratt dans le rôle du dresseuret Blue, son velociraptor préféré. La visite se poursuit avec un « duel » entre un Stégosaure et un Indominus Rex, la créature est la dernière attraction du Jurassic World et sera présente dans le prochain épisode qui sortira en juin. Pour observer cette espèce hybride ultra-dangereuse en avant-première il faudra s’abriter dans un tronc d’arbre. Une fois tirés d’affaire, les visiteurs atterrissent dans les ateliers de travaux pratiques du Centre d’Innovation qui clôture l’exposition.

Première européenne

On quitte Isla Nublar un peu nostalgique, un peu songeur. Les animatroniques développés par la Creature Technology Company sont stupéfiants. La texture de leur peau, leur regard, leurs gestes fluides et leurs postures sont d’un réalisme fascinant. Leurs moteurs sont ceux utilisés par la Rover de la mission Mars Explorer. Il a fallu un an et une équipe de cinquante professionnels pour concevoir chaque dinosaure : sculpteurs, moulistes, techniciens de la fibre de verre, soudeurs, couturiers, peintres et ingénieurs informatiques ont réalisé ce travail d’orfèvre à partir de véritables squelettes. Ce qui pourrait expliquer l’absence du velociraptor de cette galerie de monstres mécaniques. 

L’exposition présentée à Melbourne, Philadelphie et Chicago a réuni 1,1 million de visiteurs. Quant à Saint-Denis, elle est la première ville à l’accueillir en Europe. Le Jurassic World sera ouvert jusqu’en septembre, en espérant qu’aucune de ses créatures ne s’échappe de son enclos.

10h-19h

Billets réservables sur créneaux horaires ou coupe-file.

 Audioguides disponibles.

www.jurassicworldexposition.fr

Adulte : 19.90 € 
Enfant (- de 11 ans) : 15.90 € 
Famille (2 adultes + 2 enfants) : 64.90 €

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur