À la une En ville

Entre Seine et Canal
/ Neaucité, acte 2

La deuxième tranche d’aménagement de ce nouveau quartier prendra fin d’ici quelques mois, avant la dernière phase encore à l’étude, comme l’a expliqué l’architecte urbaniste Nicolas Michelin le 7 mars en réunion de quartier.
Neaucité, le jardin Fatima Bédar, allée plantée ouverte à tous.
Neaucité, le jardin Fatima Bédar, allée plantée ouverte à tous.

Mise en chantier en 2012, sur les 4 hectares de l’ancien site Alstom entre Seine et canal, la ZAC Neaucité a vu arriver ses premiers habitants voilà deux ans. 198 logements étaient alors livrés, les uns en accession, les autres en location sociale. Depuis, une deuxième tranche de travaux a été lancée pour quatre immeubles. Dont une résidence étudiante Espacil qui a ouvert en janvier avec 70 logements quasi tous occupés à présent. Édifiée à son côté, une autre résidence sera livrée en juin avec 164 logements que le promoteur aménageur – c’était alors Brémond – destinait à des jeunes actifs. Ce sont finalement des étudiants logés par ICF qu’abritera le bâtiment à la silhouette grise et massive. Enfin, sont annoncés pour le courant de l’année la livraison des deux immeubles en cours d’achèvement le long de la rue du Port. Ils totaliseront 123 logements, en location sociale et intermédiaire, ainsi qu’en accession, selon un panachage de rigueur sur l’ensemble de la ZAC. 558 logements auront été ainsi réalisés sur les 780 inscrits dans la programmation initiale.

Une tour effilée de 48 mètres

Reste la troisième tranche dont les contours ont quelque peu évolué, comme le dira dans une réunion publique organisée le mardi 7 mars au 6b l’architecte urbaniste de la ZAC, Nicolas Michelin. Pour les derniers terrains, au nord et à l’est de la parcelle, « ce sont cinq architectes qui vont travailler ensemble en atelier», signalait-il. Cinq (1) dont lui-même. Après avoir conçu les deux premiers lots le long des berges de Seine, il s’attèlera pour Neaucité au projet qui lui tient manifestement le plus à cœur, la tour effilée de 48 mètres de haut, soit une quinzaine d’étages, inscrite au programme depuis l’origine. Dressée comme une proue à la confluence de la Seine et du canal, « elle ne fera de l’ombre à personne », a-t-il tenu à préciser pour parer à toute nouvelle critique. D’après le plan masse, la tour sera le point culminant d’une ligne d’horizon étagée sur cinq bâtiments, face au quai de Seine, à l’avant du 6b. Un même échelonnement des hauteurs est prévu côté canal, mais  avec des immeubles plus bas, et dont la conception est confiée à LA Architectures, agence renommée pour ses constructions en bois.

Bientôt des commerces dont une supérette

Quant à la parcelle encore en friche le long de la rue de Port, en contrebas des voies ferrées, le programme y est encore à l’état de « réflexion » pour mixer logements et locaux d’activités, avec l’hypothèse d’y transférer le conservatoire municipal. Pour les implantations commerciales, l’aménageur qui est aujourd’hui Quartus fait état de « promesses », non pas pour les rez-de-chaussée déserts des immeubles livrés voilà deux ans, mais pour ceux en cours d’achèvement de la rue du Port, et qui devraient accueillir « courant 2017 » pharmacie, boulangerie, pôle médical, ainsi qu’une supérette de 300 m2. Annonce plus ferme, une antenne jeunesse va prochainement ouvrir au bas de l’une des deux résidences étudiantes. Mais la construction d’une crèche, elle, a été ajournée, faute de porteur de projet. Au soir de la réunion, ce sont surtout les espaces extérieurs qui préoccupaient les quelques habitants présents, avec l’ouverture en octobre de la rue de la Confluence, première percée routière de Neaucité depuis la rue du Port. Nicolas Michelin venait de le rappeler à propos du jardin Fatima-Bedar, promenade plantée dans la continuité de l’esplanade ouest de la gare : « Il y a la volonté d’une perméabilité. » Un parti pris à l’opposé de « la presqu’île privée, très résidentielle » qu’avaient proposé pour la friche Alstom les autres équipes de promoteurs et d’urbanistes.

(1) Autres architectes, Raphaël Gabrion, le cabinet Cosa et Nadeau Lavergne avec WOA.

Réactions

Densification.... quand tu nous tiens... Béton quand tu nous tiens.... Pardon, environnement minéral. Ça passe mieux. Sinon les espaces verts, des parcs... Non c'es trop demandé. Il faut densifier.... Qui a s'entasser dans le RER, ligne 13 et sur les routes. C'est une ville étriquée que nous réalise S. PEU chargé de l'urbanisme. Ps: Et c'est laid comme pas possible.
Bonjour j'étais présent à la réunion, et je regrette que le JSD ne relate pas les préoccupations des habitants: gestion des déchets nuisance du 6B absence de commerce sécurisation de la nationale ... L'urbaniste nous a fait son show..il n'a pas répondu aux questions, on aurait dit un politicien, complètement dans le déni!! (c'est simple, il m'a fait penser à Fillon! L'architecture est nulle, les espaces commerciaux absolument mal pensés..même un débutant en première année d'architecture aurait pu faire mieux! et nous étions nombreux..on n'avait même plus de places pour s'assoir..
En réponse à DP. L'article porte sur l'aménagement urbain de la ZAC. Les préoccupations des habitants, loin d'être aussi nombreux ce soir là que vous le dites, ont porté en effet sur les déchets. Mais pas sur leur gestion. Il y était dénoncé l'incivisme d'habitants du nouveau quartier qui déposent leur sac à ordures à côté de la colonne enterrée. Les nuisances du 6B? Personne n'en a soufflé mot. Idem pour les espaces commerciaux ou l'architecture. Par contre, nous envisageons pour les mois à venir un article sur l'environnement de ce nouveau quartier entre Seine et canal. Et votre témoignage serait le bienvenu.
Bonjour, Organisée dans la cadre des réunions de quartiers qui se tiennent régulièrement depuis que j'ai la responsabilité du quartier Pleyel-Confluence tous les sujets sont abordés sans tabou. L'architecte urbaniste était convié afin de rendre compte des choix d'aménagement urbain retenus initialement par la collectivité et faire le point sur les différentes phases du programme. Les points soulevés par DP ont été évoqués ; la gestion des déchets, l'absence de commerce, la sécurisation de la nationale tant par moi-même que par les habitants, le 6B et la question des nuisances directement par le nouveau direction de l'association en début de réunion. Bien d'autres points ont été soulevés et un compte-rendu sera adressé à tous les participants et à la liste d'habitants gérée par la direction de quartier. 40 habitants étaient présents à cette réunion. Le JSD a choisi un angle pour son article : celui de l'aménagement, le même que pour l'article concernant le Franc Moisin mis en ligne sur le site. C'est leur choix. Mes différents échanges avec l'architecte urbaniste sur l'évolution du projet me conduisent à avoir une toute autre appréciation que celle portée par DP. Pour ce qui concerne les questions de quotidienneté ou autres sujets, les habitants de Néaucité sont les seuls à même de juger des réponses et actions que la direction de quartier (assurée par Christine Bourbouze) et moi-même nous nous efforçons d'apporter et ceci dans la durée. Bien cordialement, Michel Ribay maire-adjoint Climat/Air/Energie Quartiers Porte de Paris (ZAC)/Pleyel-Confluence Saint-Denis (93200) Établissement Public Territorial Plaine Commune Vice-président du SIGEIF (ENR et réseaux de chaleur)
moi j'habite ce quartier depuis 1995;il est perpétuelle rénovation,mais je trouve que ça n'avance pas vite. Nous n'avons toujours aucun commerces,certais sont prévus mais mon expérience de vie dans ce quartier ne me fait plus croire que ce que je vois. J'étais à la réunion et effectivement les nouveaux habitants se plaignaient des nuisances. j'avais l'impression de revivre un épisode chronique des plaintes que nous pouvons entendre depuis des années aux réunions de quartiers. L'avenir nous dira ce qui va se passer mais si la gare est réellement transformée ce sera un grand bordel. il a aussi été abordé la crainte que les vendeurs à la sauvette envahissent le deuxième parvis mais aucune solution de proposées. cette ville n'anticipe jamais les problèmes.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.