À la une Cultures

Médiathèques
/ Mars dédié aux femmes

Pour faire écho à la Journée internationale des droits des femmes, Plaine Commune met la main à la pâte en organisant une série d’événements dans l’ensemble de son réseau médiathèque durant tout le mois de mars. Ateliers, projections, débats et musique live sont au programme, lequel invite à se pencher sur la question de l’égalité entre hommes et femmes. Pour rappel, selon un rapport du CSA publié en 2017, 40% des femmes ont subi une injustice en raison de leur sexe en 2016. Leur visibilité dans les médias et la culture est aussi très faible. Toujours selon cette étude, en 2014 la part des femmes dans la programmation de spectacles indiquait clairement une sous-représentation. Elles étaient 16% programmées dans les spectacles de cirque, 31 % dans ceux de danse et 27 % au théâtre. Quant à la musique classique, seule 4% de femmes compositrices ont été programmées entre 2013 et 2015.

À Saint-Denis, la fanfare des Josettes Noires proposera samedi 10 mars à 14h30 à la médiathèque Centre-Ville un répertoire « féminin et festif ». Ce girl brass band réinterprétera de grands classiques, de Michael Jackson à Nancy Sinatra en passant par Britney Spears, Adele, Lily Allen ou les Rita Mitsouko… Pour celles et ceux qui auraient manqué son avant-première donnée il y a quelques mois au cinéma l’Écran, le documentaire Ouvrir la voix d’Amandine Gay sera projeté le 10 mars à 15h à la médiathèque Don Quichotte. Le film sera évidemment suivi d’un débat autour du manque de reconnaissance de ces femmes noires à la double identité bien affirmée.

Le même jour, pour les plus manuels, un atelier de customisation de sac se tiendra à la médiathèque Ulysse. Aussi, un atelier de confection de badges personnalisés sera organisé le 14 mars dans le Bibliobus du quartier Sémard et le 17 mars à Gulliver. La médiathèque Don Quichotte proposera le 14 mars la projection de plusieurs courts-métrages en rapport avec le thème de l’égalité femmes-hommes. La programmation a été élaborée conjointement avec le festival Silhouette, festival de films courts parisien et qui vient de célébrer sa 16e édition.

Toujours du côté de la médiathèque Don Quichotte, le documentaire Twenty Feet from Stardom de Morgan Neville sera diffusé le 17 mars à 16h. Ce film, salué par la critique à sa sortie, raconte l’histoire secrète des femmes choristes qui se cachent derrière les plus grands hits de la musique populaire. Enfin, pour apporter une touche ludique à sa programmation, Plaine Commune n’oublie pas l’une de ses activités phares : le jeu de société. Vous pourrez découvrir des jeux de coopération avec, au cœur des intrigues, les héroïnes et les dates clés de l’Histoire… des femmes bien entendu ! Pour y participer, rendez-vous à la médiathèque Aladin le 28 mars. Les femmes ne viennent pas de Vénus, mais elles s’imposent en mars.

MLo

Réactions

Après la politisation des médiathèques quelle est la prochaine étape ? la politisation des stades ? la politisation des piscines ? la politisation des arrêts de bus et des stations de métro ? la politisation du moindre espace public ? Dans les régimes communistes tout est politisé afin de ne laisser aucun espace de liberté aux habitants. Dans les régimes communistes le bourrage de crâne est permanent. Les habitants doivent avoir en permanence en tête l'image de leurs dirigeants politiques.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.