À vous

Un an après
/ L'incendie du 38, rue Jules Genovesi

Nom ou initiales: 
38, rue Jules Genovesi

Date de l'incendie : le 21 octobre 2016.
Adresse de l'immeuble incendié : 38 rue Jules Genovesi à Saint-Denis.

Il n'y avait pas de syndic dans l'immeuble, c'est le propriétaire qui gérait tout. Son adresse est à Paris 75011. Le propriétaire de l'immeuble, je n'ai jamais été en contact avec lui personnellement, je n'ai jamais écrit de courrier à ce dernier et on ne l'a jamais vu. Depuis l'incendie, le propriétaire ne s'est jamais manifesté et d'ailleurs on ne le connaît pas physiquement.

L'incendie est d'origine criminelle. C'est la police qui m'a dit ça quand j'ai été auditionnée. Je ne sais pas si l'incendie est lié à la vétusté de l'immeuble. Les fils que l'on voit sur les photos n'ont servi à rien, ce sont les pompiers qui nous ont fait sortir. Un an plus tard, on voit bien que beaucoup de fenêtres sont cassées, murées ou encore ouvertes, tout est laissé à l'abandon. L'immeuble était insalubre. La preuve, c'est que depuis l'incendie l'immeuble est resté complètement vide et inhabitable. Plus personne n'habite l'immeuble depuis un an déjà.

Notre relogement à l'hôtel a été fait par la mairie de Saint-Denis. La préfecture paye une grande partie du loyer et moi je paye le reste. Après l'incendie, pendant 3 jours nous étions logés dans un hôtel juste à côté de l'immeuble, hôtel « B&B ». Ensuite on nous a demandé de partir… Sans savoir où aller nous nous sommes rendus à la mairie pour avoir une aide. Par contre le propriétaire n'a payé que trois jours d'hébergement à l'hôtel B&B, c'était la première semaine car la mairie nous a relogés temporairement à cet hôtel du vendredi soir jusqu'au lundi matin, et le propriétaire m'a prolongée jusqu'au jeudi 27 octobre à midi et après ce sont la mairie et la préfecture qui s'occupent de mon hébergement.

Nous avons été ensuite placés à l'hôtel MARYLAND, au centre-ville de Saint-Denis, et ensuite on nous a déplacés à l'hôtel La Table Ronde, toujours au centre-ville. Et maintenant, nous sommes dans une résidence à la Plaine Saint-Denis (résidence gérée par HOTEL SERVICES PLUS). C'est un peu mieux que l'hôtel, c'est plus spacieux, mais bon.

Je ne dirai pas que je ne suis pas satisfaite par l'aide apportée, car on aurait pu se retrouver à la rue, mais une chambre pour quatre personnes c'est insuffisant. Mes filles n'ont plus d'intimité, la petite ne dort pas bien à cause de la lumière parce que ses soeurs révisent des fois jusqu'à minuit et elle n'a pas beaucoup d'espace pour jouer. En plus, dans la résidence où on est maintenant, les visites sont interdites, on se sent comme si on était dans une prison, et même en prison il y a des visites.

Pour demander un vrai logement, une vraie location, j'ai eu un rendez-vous avec Jaklin Pavilla (Maire-adjointe aux solidarités et au développement social), nous sommes allés la voir en juin. Elle a promis de nous aider, elle est très gentille et très aimable. Mais depuis, j'attends toujours !
J'ai envoyé une dizaine de mails à Mathilde Caroly (Maire-ajointe à l'habitat, hygiène de l'habitat et logement), elle ne m'a jamais répondu, contrairement à Mme Pavilla, qui m'a reçu etc...
J'ai été reçue par monsieur Patrick Braouezec aussi (Président de Plaine Commune et conseiller municipal). Et M.Braouezec m'a reçu et m'a donné son numéro et si dans les 15 jours il n'y a rien je devais le rappeler, mais depuis j'essaye de l'appeler, il ne répond pas. Il m'a reçue en juin... Ca fait déjà un bout de temps quand même...
J'ai aussi reçu une réponse de l'assistant parlementaire d'Eric Coquerel (Député de Seine-Saint-Denis), faisant suite à mon passage à la réunion publique du 27 septembre 2017, pour le collectif Copros libres.

J'ai peur d'avoir épuisé toutes mes forces et mes moyens, j'ai vraiment tout fait pour et cela fait un an que ça dure, un an que nous naviguons d'hôtel en hôtel... Je n'ai même plus foi en notre commune ... Je suis triste de dire tout cela, mais ce n'est que la vérité. Je ne souhaite cette situation à personne. C'est trop ! Et il y a trop d'injustice

Après l'incendie, notre ancien logement a été cambriolé.
Les médias n'ont pas parlé de notre incendie. C'est passé inaperçu. Peut-être parce que la rue Jules-Genovesi est un quartier isolé, excentré et abandonné par les pouvoirs publics. Plusieurs immeubles sont laissés à l'abandon dans cette rue. Comme cet immeuble du 35, rue Jules Genovesi, abandonné depuis longtemps...

Un an après

Réactions

Malgre une dizaine de mails, pas de reponse de Mme Caroly adjointe chargée du Logement.
Cela n'est pas etonnant vu son manque de proximite aupres des habitants;

Par contre elle va tranquillement se promener et pavaner en voyage en Palestine ( gratuitement au frais de son parti politique) et en fait largement la promotion sur les différents sites internet et Facebook, ce qui n'est pas respectueux vis a vis de toutes le s personnes de Saint Denis en difficultés de logement

Que ce soit les particuliers ou les associations d'habitants, cette personne ne daigne jamais repondre au courriers.
Elle a un mepris profond pour les administres de Saint Denis
- Est ce la qu'elle va trouver la solution a cette famille en difficulté; Certainement pas mais elle s'en moque éperdument.
Cette personne n'est pas digne de sa fonction et j'appelle toutes les associations d'habitants concernées a lui faire savoir ainsi qu'a Mr le Maire

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.