À la une En ville

Transports
/ Les travaux entrent en gare

La concertation sur l'aménagement de la gare et de ses abords a été lancée le 14 septembre par Ile-de-France Mobilités, ex Stif. 65 millions d'euros vont être investis pour améliorer l'accueil des 90 000 voyageurs qui empruntent chaque jour les transports en commun dans ce secteur. Les travaux débuteront l'an prochain.
Inauguré en 2011, le parvis est va être refait pour un accès en pente douce vers le futur couloir souterrain.
Inauguré en 2011, le parvis est va être refait pour un accès en pente douce vers le futur couloir souterrain.

« C’est insupportable, scandaleux. » Françoise, retraitée de L’Île-Saint-Denis n’a pas de mot trop dur contre l’état de la vieille gare. Les étroits tunnels engorgés aux heures de pointe, les escaliers où il faut se frayer un chemin pour accéder aux quais… « Tout est fait pour que ça n’aille pas. » À son côté sur le stand dressé ce 14 septembre sur le parvis de la gare, Sophie, habitante du quartier. Les aménagements qu’y prévoit la SNCF, « ça fait vingt ans qu’on les attend, s’exclame-t-elle. Ok, on aura une belle gare, mais qu’est ce qu’on fait autour ? ». C’est en effet la question qui est posée avec la concertation lancée ce jeudi-là par Île-de-France Mobilités, ex Stif, autorité en charge d’organiser et de financer les transports publics dans la région. Vendeurs à la sauvette, insécurité et saleté, les préoccupations exprimées par les usagers et riverains n’ont pas manqué de se recouper. Jusqu’à reléguer à l’arrière-plan le programme d’aménagement de 65 millions d’euros cofinancé par État, Région et SNCF.

Escaliers mécaniques et ascenseurs

Ce programme qui prévoit une mise en accessibilité des parvis est et ouest jusqu’aux quais, va modifier les cheminements des usagers. Entrée ou sortie, l’accès aux quais se fera par un tunnel creusé au sud du bâtiment voyageurs. D’une largeur de dix mètres, quand les couloirs actuels n’en mesurent que deux, cette galerie souterraine s’étirera sur 65 mètres de part et d’autre des voies ferrées. Chacun des quais sera desservi par deux escaliers fixes et un ascenseur. Les deux quais les plus empruntés (n°2 et 4) seront dotés d’un escalier mécanique supplémentaire pour la montée.

Des travaux programmés de 2018 à 2021

À l’est comme à l’ouest, les entrées seront équipées d’une ligne de contrôle de billets, d’un espace d’accueil, d’automates de vente et d’un service d’information aux voyageurs. L’une et l’autre seront accessibles de plain-pied par une rampe en pente douce. Laquelle nécessitera côté est une reprise du parvis inauguré voilà sept ans afin d’y réaliser un plan incliné vers le sud dans la continuité du tunnel. Quant à l’actuel souterrain débouchant à l’ouest vers la rue Charles-Michels, il sera maintenu en service et rénové. Maître d’ouvrage de ces travaux programmés de 2018 à 2021, la SNCF procédera d’abord à un rehaussement des quais.

La station du T1 transférée à l'ouest

Voilà pour le Schéma directeur d’accessibilité (SDA) financé pour 59 millions d’euros. Reste une enveloppe de 9 millions pour l’aménagement du « Pôle intégré » qui s’étend aux abords entre bus, trams T1 et T8. Principaux maîtres d’ouvrage pour améliorer ce « pôle » emprunté chaque jour par 90 000 usagers, Île-de-France Mobilités et la RATP ont enfin avalisé le déplacement de la station « Gare de Saint-Denis » du T1, que réclamaient les élus dionysiens à l’occasion du prolongement en 2011 de la ligne jusqu’à Asnières-Colombes. Il faudra cependant attendre la mise en service des nouvelles rames pour bénéficier de cette nouvelle implantation à l’ouest des voies ferrées avec des quais enfin conformes aux normes d’accessibilité et de sécurité. Une mise en service conditionnée par le prolongement de la ligne, aujourd’hui suspendu, jusqu’au futur terminus est, à Montreuil.

Des commerces et services à prévoir

Sont également projetés pour ce « pôle intégré », un terminus digne de ce nom pour le bus 170, l’aménagement d’un dépose-minute, un nouvel emplacement pour la consigne à vélos Veligo, une mise en beauté du tunnel de la rue du Port qu’empruntent tram et piétons, etc. Des commerces et services sont aussi à prévoir, d’abord dans l’ancien bâtiment voyageurs, et dans le pavillon au sud du parvis est, aujourd’hui occupé par un service de réservation appelé à disparaître. Voilà pour les projets aujourd’hui soumis à la concertation (1). Reste parmi les bâtiments le long de ce parvis est, l’antenne de police dont la réouverture est réclamée par nombre d’usagers. Autre inconnue, relevant celle là des promoteurs immobiliers, les friches du parvis ouest où doivent s’élever des immeubles d’activités. L’un des rez-de-chaussée devant abriter le hall d’accueil voyageurs.

 

Concertation, les prochains rendez-vous

Prochains rendez-vous de la concertation pour l’aménagement de la vieille gare et de ses abords, le jeudi 21 septembre, atelier balade de 18h30 à 20h30 sur inscription (sur le site amenagement-gare-saint-denis.fr), le mardi 26, rencontre de 16h à 18h sur le parvis est, suivie d’une réunion publique à 18h30, le mercredi 4 octobre à 19h, réunion publique à la mairie de l’Ile-Saint-Denis.

Réactions

ouf ouf ouf enfin des travaux!!!!!!!!!!!!!!!

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.