En ville

Livre
/ Les marchands de sommeil racontés aux enfants

Luna Granada, auteur et éditrice dionysienne, a écrit et illustré Le Marchand de sommeil, un conte poétique pensé pour les enfants.
Luna Granada, auteur et éditrice dionysienne, a écrit et illustré Le Marchand de sommeil, un conte poétique pensé pour les enfants.

Il était une fois une petite fille, Line, qui voit les fenêtres des immeubles de son quartier murées les unes après les autres. « Dans la rue, elle a écouté les gens commenter “Encore le marchand de sommeil”. Elle a déjà entendu parler du “marchand de sable”, qui laisse tomber du sable sur les yeux des enfants pour qu’ils s’endorment, mais jamais du “marchand de sommeil”… » Mais qui est ce mystérieux personnage, cette ombre inquiétante aux allures d’ogre ? Va-t-il s’en prendre à son logement ? Entraînant son personnage à travers une fable urbaine et sociale à la frontière du réel et de l’imaginaire, Luna Granada trouve une manière toute poétique d’aborder le sujet du logement insalubre avec les enfants.

Accompagner pour comprendre

S’il fallait oser la thématique en littérature jeunesse, « les enfants aussi ont besoin d’être accompagnés dans la compréhension de ce phénomène », estime cette auteur et éditrice dionysienne qui a eu envie d’explorer ce sujet, après y avoir été sensibilisée en exerçant bénévolement comme écrivain public. « La plupart des personnes venaient pour des problèmes de logements, d’habitat indigne et de marchands de sommeil », se souvient-elle. Habitant le centre-ville, elle s’est aussi inspirée de cet environnement pour donner vie à ce conte, paru cet été aux éditions l’Avant-Courrier. « Quand on habite Saint-Denis, c’est un sujet auquel on est sans cesse confronté. Il y a les immeubles murés, les affichages sur les façades qui disent la lutte de la Ville contre les marchands de sommeil, il y a aussi régulièrement des expulsions, des manifestations de mal-logés, parfois des incendies… Les enfants voient tout, entendent tout, et cela me paraît important de pouvoir en parler avec eux comme de montrer à ceux qui subissent ces situations que l’on s’en préoccupe et qu’il y a des solutions. »


Le Marchand de sommeil, de Luna Granada, aux éditions l’Avant-Courrier, 44 pages, 15 €.


Pour en savoir plus: 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.