À la une En ville

Les projets aux citoyens
/ Les idées ont bien fleuri

Du 1er au 30 juin, les Dionysiens sont invités à voter pour trois projets sur les 23 qui ont été retenus dans le cadre du budget citoyen, doté de 200 000 euros.
Ré-enchanter la ville est l'objectif commun des 23 projets en lice dans le cadre du budget citoyen
Ré-enchanter la ville est l'objectif commun des 23 projets en lice dans le cadre du budget citoyen

Une cinquantaine de projets. Les directions de quartier et services de la Ville ne s’attendaient pas à tant de la part des habitants désireux de s’impliquer dans le budget citoyen. D’abord parce que l’exercice est tout nouveau. Et parce que le budget participatif lancé en 2001 s’était surtout soldé par des frustrations, faute de dotation propre. Lancé en décembre par des réunions dans chaque quartier, le budget citoyen a lui été doté d’une enveloppe de 200 000 €. Aujourd’hui, après les études de faisabilité des services techniques de la Ville et de Plaine Commune, ce sont 23 projets qui ont été retenus afin d’être soumis au vote des Dionysiens, qui pourront en désigner trois. Réalisables par les collectifs et associations qui les portent, avec l’objectif d’un intérêt commun, ils ambitionnent tous d’aider à ré-enchanter la ville. D’abord en la végétalisant, avec des plantations en centre-ville dans les rues Gibaud, du Jambon et de la Légion-d’honneur, et dans les quartiers Cristino-Garcia et Confluence. À la Porte de Paris, l’idée est d’impliquer les résidents du foyer Adoma dans un projet d’agriculture urbaine. Et dans le parc Marcel-Cachin, d’aménager des espaces, dont un verger et un jardin pédagogique.

Répondre aux violences scolaires

Il est aussi des espaces publics qu’on prévoit de valoriser, place des Tilleuls, terrain de pétanque et « stand café », et une place des Bateaux-Lavoirs qui reprendrait vie avec des événements de plein air autour d’un espace de restauration. À l’Usine à Gazon, jardin collectif à la Plaine, c’est une expérimentation de dépollution du sol avec des méthodes naturelles qui s’accompagneraient d’actions de sensibilisation. Peintres, graphistes ou photographes, des artistes entendent les uns embellir de fresques différents quartiers, dont Sémard et Allende, quand les autres imaginent les bannières d’un parcours à travers la ville, ou veulent associer des collégiens à une expo photo. Un festival dédié à l’art et au développement personnel à la bourse du travail, des ateliers de courts-métrages au chapiteau Raj’Ganawak, une journée à la mer pour les familles de Pleyel, ou une fête du Kouskous à Franc-Moisin… L’ambition est aussi de répondre aux violences scolaires avec des ateliers sur la communication violente. Pour départager ces projets listés sur des flyers qui seront distribués, le vote est ouvert du 1er au 30 juin, avec deux urnes par quartier. À moins de se prononcer par SMS, Tél. : 06 44 63 15 37. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur