Cultures

Festival hip-hop
/ Les femmes en force

Qui a dit que le hip-hop était réservé exclusivement à la gente masculine ? Cette année, le Festival hip-hop et des cultures urbaines de Saint-Denis a choisi de redistribuer les cartes et de faire la part belle aux femmes. Placée sous le signe de la solidarité tous azimuts, cette 18e édition propose deux soirées avec un plateau 100% féminin dans la salle de la Ligne 13, ainsi qu’une journée de concerts et de performances sur la place Jean-Jaurès qui sera ponctuée par le show de la tête d’affiche, le chanteur Scridge. Vendredi 29 juin, la soirée concoctée par l’association Women Like Hip-Hop (WLHH) fera le lien entre hip-hop et soul avec les voix suaves et r’n’b de Lili’o, de Koretta et de la chanteuse jazz Céline Languedoc. Côté rap, se relayeront au micro Liza Monet, Maya Biizy, et l’incendiaire 20 Cent.

 

Scridge en tête d’affiche

 

Le lendemain, samedi 30 juin,  sera une journée marathon, avec sur scène les danseurs des collectifs Hikm'Art, Paradox-Sal ou encore Sakeul Gang,du Djing, des défilés de mode et bien sûr de la musique. Zohra, Tenebris, Ksoceclay, Rad et Carbo sont les cinq artistes du tremplin hip-hop invités à jouer en première partie de Scridge, dont la carrière s’est accélérée récemment. « Nous lui avons proposé de participer par rapport à son morceau Jour Jqui aborde le thème du mariage mixte. Le clip et la chanson ont créé une polémique, ça a alimenté des débats sur Internet. Son titre a amené les gens à s’exprimer et à réfléchir. Mais au final, c’est un artiste qui a réussi à créer le consensus, explique Yaya Bagayoko qui chapeaute la programmation à la Ligne 13. Nous aurions pu prendre des artistes plus à la mode mais nous aurions sacrifié un trop gros budget. Ce que nous voulions aussi c’était véhiculer des choses plus positives qu’un artiste catalogué “ghetto”, au discours peut-être trop violent. En plein air, il faut que ça se passe bien. Il en va de notre responsabilité envers notre très jeune public. »

Tout au long de la journée, de 14h à 22h, des stands associatifs tenus par les Women Like Hip-Hop, l’ONG OK Foundation et les Dionysiens de l’association Igo, proposeront des articles de street-wear, des animations et de la restauration. Enfin, pour la soirée du vendredi 6 juillet, les femmes reprendront les manettes. Les WLHH et Azalia, association dionysienne d’accompagnement et de promotion d’artistes femmes, ont uni leur force pour présenter le concert de Nanabenz. « À la Ligne 13, nous avons toujours œuvré pour amener le plus grand nombre de filles au festival. Pour nous, cette édition est une belle opportunité de mettre en avant notre action et notre travail que l’on réalise chaque année dans ce sens », se félicite Yaya Bagayoko ,qui doit malgré tout composer avec un budget qui diminue d’année en année.  

MLo

Festival hip-hop et des cultures urbaines de Saint-Denis, vendredi 29 juin à 20h et vendredi 6 juillet à 20h, à la Ligne 13 (12, place de la Résistance-et-de-la-Déportation) et samedi 30 juin de 14h à 22h, place Jean-Jaurès. Infos au 01 83 72 20 90.Entrée libre.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur