À la une En ville

Cité Cosmonautes
/ Les enfants jouent du balai

Une trentaine de courageux gamins des Cosmonautes ont ramassé papiers, cartons et déchets en plastique dans la cité mercredi 13 décembre. Une initiative de l’association « On peut tous réussir » et son président Yaya Doumbia.
Yaya Doumbia, de l'association « On peut tous réussir », avec les enfants de la cité.
Yaya Doumbia, de l'association « On peut tous réussir », avec les enfants de la cité.

Mercredi 13 décembre, une trentaine d’enfants des Cosmonautes, chasubles fluo sur le dos, mains gantées, ont entrepris de nettoyer les espaces publics de la cité. Une idée de l’association « On peut tous réussir » et de Yaya Doumbia son président. Il a vécu dans la cité depuis son plus jeune âge et vient aujourd’hui rendre régulièrement visite à ses parents. Sa force de persuasion a permis d’emporter l’adhésion de nombreux partenaires. Plaine Commune a mis à disposition sacs-poubelles et pinces de ramassage et Plaine Commune Habitat a suivi de près l’opération, avec la présence des gardiens et leurs coups de main. Apij bat et Canal (association de prévention spécialisée), soutiens du projet depuis le début, ont également mis à disposition leurs compétences et les personnels nécessaires. Les services municipaux, avec l’apport des enfants du centre de loisirs et ceux de l’espace jeunesse accompagnés de leurs animateurs, ont fourni l’essentiel des forces vives. L’espace jeunesse, ré-ouvert depuis les vacances d’automne, a servi de « base arrière ». C’est là que Yaya a, au démarrage, donné quelques consignes : ne ramasser que les papiers, les plastiques, les cartons. « Et si on trouve du verre ? », interpelle un gamin. « Il faut appeler un adulte », répond Yaya.

« ça s’est vraiment dégradé en dix ans »

Après la constitution des équipes, composées d’un adulte et de quatre enfants, chacun prend une direction différente, vers les parkings, vers les trottoirs, vers les espaces verts. « Ce que les gens sont sales ! », lance Karim, un des plus jeunes participants. Les sacs verts avec l’inscription « ma ville je l’aime, alors j’en prends soin » se remplissent peu à peu. « Si ça peut servir à faire prendre conscience aux habitants, aux parents… Il faut voir l’état de la cité le lundi matin ! »,souligne un gardien de PCH. « C’est pour ça qu’on organise ce moment, répond Yaya, ça s’est vraiment dégradé en dix ans. C’était pas comme ça quand on était petit. » Leur mission terminée, les petits Dionysiens se retrouvent à l’espace jeunesse pour partager un goûter. Une partie des animateurs sont restés tout le temps du nettoyage et ont préparé pâte à crêpes et pâte à gaufres, de quoi récompenser les courageux.

Véronique Le Coustumer
 

Réactions

plaine commune délègue aux associations, j'envoie des mails et téléphone personne ne me rappelle pour me dire ce qu'il en est des non remplacements des poubelles de rue, la saleté c'est à eux de nous l'enlever, ils sont payés non? Pas ces enfants, même si l'initiative est très louable, c'est triste d'en arriver là, alors que des agents et une agence sont censés le faire
Magnifiques les activités du centre de loisirs des cosmonautes...le président Doumbia pourrait au moins s'interroger sur le manque de responsabilités des adultes et des incapacités municipales. Ce n'est pas aux mômes de payer la facture.
le désengagement des autorités municipales sans oublier celui de Plaine Commune, c'est une honte
Beaucoup d'agents chargés du nettoyage sont fatigués car ils ont des journées tres chargees. Les conditions de travail sont tres difficiles, c'est pour cela que dans certains quartiers il a ete fait le choix de diminuer le travail de nettoyage. Ces enfants completent bien le dispositif. Ils font du bon travail.
Bonjour. @Stdenis. J'ai failli tombé de ma chaise.... "Ces enfants complètent bien le dispositif. Ils font du bon travail." On croit rêvé. Même dans les pires insanités du MEDEF, on ne l'a pas entendu mais vous êtes satisfait du travail des enfants. Les enfants doivent être civique d'accord mais ils doivent aller à l'école, s'amuser, penser à leur avenir mais en AUCUN CAS compléter le dispositif parce que c'est trop dur pour les agents d'entretien.... @Véronique Le Coustumer, vous trouvez ce commentaire normal. Se satisfaire du travail des enfants.??? Et en plus cette personne affirme sans que vous le repreniez, que la ville et plaine commune a abandonné le nettoyage. Et ce commentaire passe. Comme une lettre à la poste. Incroyable.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur