Sports

Judo
/ Le tournoi de judo du Franc-Moisin est annulé

En 2016, le tournoi avait réuni environ 1000 jeunes combattants au gymnase du Franc-Moisin
En 2016, le tournoi avait réuni environ 1000 jeunes combattants au gymnase du Franc-Moisin

Le 8e tournoi de judo de Franc-Moisin n’aura pas lieu. Le JCFM (Judo club Franc-Moisin) a décidé, mercredi 23 mars, d’annuler cet important événement sportif, initialement prévu le 2 avril, pour des « raisons de sécurité ».  La compétition accueille généralement 1 000 jeunes combattants, entre 6 et 14 ans, de toute l’Île-de-France.

Depuis la mi-mars, le gymnase du quartier, où devait avoir lieu le tournoi, a subi une série de dégradations. Le 13 du mois, plusieurs personnes encagoulées ont cassé deux caméras de surveillance. Le lendemain, un conteneur a été brûlé sur un terrain extérieur. Dans la nuit du 16 au 17, les bureaux ont été vandalisés. Et dans la nuit du 22 au 23, une nouvelle poubelle a été incendiée, cette fois-ci à l’intérieur de l’équipement public le rendant impraticable jusqu’au 2 avril. « Ce dernier fait a eu raison de notre bonne volonté et notre courage, écrit Fabien Farge, directeur technique du Judo club Franc-Moisin, dans un communiqué. Nous ne voulons rien mettre en péril, ni vous, ni vos enfants, ni les parents, ni le club. »

La raison des dégradations est pour l’instant inconnue. « Si seulement on savait… », souffle le dirigeant qui évoque un climat tendu dans le quartier depuis plusieurs semaines. « C'est un vrai échec de ne pas pouvoir faire un grand événement dans un quartier comme le nôtre. Nous sommes malgré tout judokas, nous ne baissons pas les bras, nous en avons vu d'autres, et nous espérons vous voir dès l'année prochaine car ça ne doit pas être une fatalité », conclut-il.

AO

Réactions

Et la fermeture du gymnase Franc Moisins suite aux trop nombreuses dégradations ne vaux rien de plus qu'un article dans la rubrique "sport" ? J Brafman et B Bagayoko ne veulent pas organiser une manifestation contre les violences policières qui incitent les jeunes à se réfugier dans le gymnase et à faire des feux pour se tenir chaud ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.