À la une Sports

Tennis de table
/ Le Sdus est-il prêt pour la montée ?

Toujours en tête du championnat de Pro B après onze journées, l’équipe masculine de pongistes continue de croire en son rêve de monter en première division. Mais le club a-t-il de quoi assumer ses ambitions élevées ?
Joé Seyfried du Sdus tennis de table. (©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis
Joé Seyfried du Sdus tennis de table. (©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis

Deux rencontres ont suffi à semer le doute. Mais une victoire plus tard, et Saint-Denis reste assis dans son fauteuil de leader. Il faut dire qu’après huit victoires en autant de matches, les pongistes du Sdus avaient oublié le goût de la défaite. Après deux revers à Caen et Boulogne, un succès contre Nantes la semaine dernière à La Raquette a permis à l’équipe de se recentrer sur ses ambitions : monter en Pro A. « Ces défaites avaient brisé la spirale positive mais nous nous sommes remis dans le droit chemin. On est déterminés à conserver cette première place », reconnaît Sébastien Jover, l’entraîneur-joueur de l’équipe. Une première place qui serait synonyme d’accession directe à la Pro A, la première division nationale, que le club n’a plus connue depuis maintenant sept ans.

Voir des Dionysiens aux Jeux

Une absence devenue trop longue pour le club, qui voit en son équipe première la locomotive du projet « Génération JO 2024 » fondé autour de ses jeunes talents. « Aujourd’hui nous avons de jeunes joueurs, filles et garçons, dont l’objectif est d’être aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Cela veut dire que le club doit pouvoir les amener à ce niveau », confesse-t-on chez les dirigeants. Le Sdus entend donc conserver ses jeunes pépites, de la précoce Prithika Pavade chez les filles à Joé Seyfried chez les garçons. Rien de tel pour cela que d’évoluer au meilleur niveau possible. Et surtout d’y rester. « On ne se cache pas, l’idée principale c’est d’être prêts à nous maintenir en Pro A en cas de montée. Si nous n’y parvenons pas, certains de nos joueurs comme Mehdi (Bouloussa, ndlr), Jiaji (Wu Zhang, ndlr) et Joé pourraient légitimement prétendre à rejoindre un club au niveau supérieur. » Encore faudrait-il qu’une éventuelle montée s’accompagne de moyens financiers supplémentaires. Championnat des plus homogènes, la Pro A fournit chaque année des équipes capables de briller en Coupe d’Europe. Pour y faire bonne figure, l’effectif dionysien aurait besoin d’au moins un renfort de choix. « L’idéal en cas de montée serait de pouvoir recruter un joueur supplémentaire du calibre de Jiaji (actuellement le mieux classé de l’équipe, ndlr) », poursuit Sébastien Jover avant de conclure avec sa décontraction habituelle : « C’est clair que si on veut y aller, il faut y aller armés ! »

Corentin Rocher

Les championnats de France pour préparer l’échéance

C’est un événement phare de chaque saison pongiste : les championnats de France seniors se disputeront à Rouen du 2 au 4 mars. L’occasion pour certains joueurs Dionysiens de performer face à la crème hexagonale. Mais aussi de préparer au mieux certaines échéances, comme le déplacement crucial du Sdus à Argentan, son dauphin au classement, le 13 mars. « Mehdi, Joé et moi-même allons participer. L’objectif sera bien sûr d’aller le plus loin possible mais aussi d’arriver dans les meilleures dispositions physiques et mentales pour ce match qui va déterminer la fin de saison », détaille Sébastien Jover. En somme, une préparation de luxe avant un choc décisif.

Quarts de finaliste l’année dernière, Prithika Pavade ne participera pas aux championnats de France. Elle sera en stage au Japon. Le groupe 2024 continue de glaner des médailles à travers le monde. Lors des internationaux jeunes de Suède, du 21 au 25 février, Prithika a gagné la médaille d’or en cadette et le bonze en junior. Célia Silva est médaillée d’or en double junior. 

CR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur