À la une Sports

Rugby
/ Le Sdus condamné à l’exploit

Dimanche au stade Auguste-Delaune, le club a concédé une nette défaite (14-28) contre Suresnes en 8e de finale aller de Fédérale 2. La montée se complique pour les Dionysiens, qui devront renverser la tendance à l’extérieur lors du match retour
Dimanche 7 mai, Saint-Denis a souffert contre Suresnes
Dimanche 7 mai, Saint-Denis a souffert contre Suresnes

De la densité sur le terrain comme en tribunes. Ce dimanche de scrutin présidentiel, les travées du stade Delaune ont l’affluence des grands rendez-vous. Affiche francilienne oblige, près de mille personnes sont présentes au coup d’envoi. Le ton est donné dès les premières minutes : sur un ballon porté, les rugbymen dionysiens, en blanc et bleu, gagnent du terrain. Genaro Carrio décale Flo Martocq qui s’échappe sur l’aile pour aplatir dans l’en-but. L’essai est transformé et Saint-Denis concrétise son entame musclée (7-0).

Le match est engagé, le Sdus domine les duels mais se fait surprendre sur la première offensive adverse. Les Suresnois concrétisent un beau mouvement collectif et recollent au score après un petit quart d’heure (7-7). Les irréductibles supporters du haut de tribune donnent de la voix alors que les débats s’équilibrent sur la pelouse. Les Dionysiens peinent à sortir de leur moitié de terrain mais sécurisent les 22 derniers mètres. À la 35e minute, le Sdus fait fructifier une récupération de balle plein axe : après deux relais initiés par Polito, Ouassiero file à l’essai sur le coin gauche. Carrio transforme et Saint-Denis vire en tête (14-7). Là encore, l’avantage restera ponctuel : peu avant la pause, le Suresnois Cotti profite d’un errement de la défense pour refroidir l’ambiance d’un essai tout en vitesse (14-14).

La der du quadragénaire

La seconde période est rapidement éprouvante. Suresnes prend le jeu à son compte et le Sdus, réduit à 14 depuis l’expulsion de Carrio juste avant la pause, est asphyxié. Une pénalité adverse file de peu à côté des poteaux. Les incursions dans le camp vert se font rares et la sanction finit par tomber : Saint-Denis concède un essai sans donner l’impression de pouvoir réagir. « Nous avons souffert physiquement, à cause de l’accumulation des matches de play-offs et un manque de fraîcheur global face à un très bon adversaire à l’effectif plus complet », analyse le président Olivier Glévéo.

À quelques minutes du terme, Virgile Solle entre en jeu sous une ovation générale : le pilier de 44 ans foule une dernière fois la pelouse de Delaune après plus de vingt ans de fidélité au club. Les Dionysiens tentent de repartir à l’attaque. Quelques « Allez Thomas ! » jaillissent des tribunes comme une ultime prière. Mais les saillies du troisième-ligne Thomas Livio, qui a souvent endossé le costume d’homme providentiel, sont systématiquement muselées.  Sur un contre parfaitement mené, Suresnes inscrit même un quatrième essai, scellant les derniers espoirs blanc et bleu (14-28). La fête était belle, mais la marche un peu trop haute.

Corentin Rocher

Un relâchement coupable

Le Sdus ne partait pas favori mais l’espoir était de mise face à un adversaire qui avait mordu la poussière à Delaune deux mois plus tôt. Mais contre des Suresnois plus en jambes et « programmés pour monter », Saint-Denis n’a pas su faire la différence en vue du match retour.  « On a été bons en 1re période où on marque deux essais bien construits. On a montré que l’on sait produire du jeu tout en restant solides. Mais nous avons eu 20 minutes très difficiles en début de deuxième. Il y a eu un manque de lucidité à des moments clés, quelques placages ratés ou transmissions brouillonnes », a commenté Rémi Campet, co-entraîneur de l’équipe. Il faudra maintenant aller chercher une « remuntada » dans les Hauts-de-Seine ce dimanche. « On va tenter le tout pour le tout. Nous sommes d’éternels optimistes, donc bien-sûr qu’on y croit ! »

CR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.