À la une Sports

Football
/ Le Sdus ambitionne la montée en Régional 1

Placé dans la poule la plus difficile de Régional 2 (nouveau de nom de la DSR), le club dyonisien n’en vise pas moins la montée. Renforcée par cinq jeunes recrues, l’équipe croit en ses chances de retrouver le meilleur niveau régional six ans après l’avoir quitté.
Le groupe sénior du Sdus est entrainé par le duo Karamoko-Zeggagh
Le groupe sénior du Sdus est entrainé par le duo Karamoko-Zeggagh

Et si c’était enfin la bonne saison ? Cela va faire maintenant six ans que le Saint-Denis union sports a quitté le Régional 1 (ex-Division d’honneur, lire ci-dessous), le plus haut niveau avant le championnat National, et se retrouve aujourd’hui en Régional 2. Une éternité pour le club dionysien. L’objectif de la remontée est clairement atteignable. Quatre équipes dans une poule de douze pourront accéder à la division supérieure. L’entraîneur des seniors, Lacina Karamoko, garde son imperturbable flegme. « On prendra les matches les uns après les autres », répond-il quand on lui demande s’il vise la montée.

Cette prudence se comprend. Les deux derniers exercices, le Sdus a raté d’un petit rien le Graal, à chaque fois à une place de la montée. En 2015-2016, son équipe s’est effondrée dans la dernière ligne droite. Et la saison dernière, le coup de sang d’un joueur – qui a frappé l’arbitre – a coûté des points essentiels. Néanmoins, pour le technicien, cette nouvelle désillusion n’est pas la responsabilité d’un seul homme. Elle est la conséquence d’un manque de travail, d’un relâchement de ses footballeurs, notamment au printemps. « Si on triche, on le paye à un moment », dit le coach.

Malgré le départ de quelques joueurs expérimentés, l’effectif s’est étoffé de cinq nouveaux éléments. « On a misé sur la jeunesse. C’est la compétition qui nous dira si on a eu raison ou non », continue Lacina Karamoko. Un coach qui se montrera intransigeant avec eux. « Le groupe prime sur l’individu, même si le joueur est très bon. On ne laissera rien passer, le moindre écart sera sanctionné. »

Une large victoire pour débuter

En plus du préparateur physique Bassem Laaraiedh, le technicien est accompagné d’un nouvel adjoint, Ahmed Zeggagh, ancien joueur et entraîneur du Sdus. Le duo se veut « complémentaire ». « Lacina est un meneur d’hommes, un leader », confie Ahmed, plus dans la retenue que son compère. En cette période estivale, Lacina harangue ses joueurs lors de préparation, entamé au début du mois d’août. « Mettez-moi du rythme ! », « C’est trop lent ! », « Voilà ! Excellent ! ». Les joueurs sont affutés, prêts à en découdre. 

« Le championnat est ouvert. On a l’expérience de cette division. Les autres équipes aussi se sont renforcées. On est dans la poule la plus difficile. Les favoris sont Saint-Leu, Torcy, Livry-Gargan. Il y a aussi les réserves du Red Star, de Drancy, de l’Entente, ça c’est la surprise », analyse le duo. Ils insistent sur le début de saison, qui déterminera le reste de l’exercice. « Le championnat se joue dès les premiers mois », appuie Ahmed. Lacina se montre confiant. « Tout le monde a hâte de commencer. » Pour preuve, lors du premier match, dimanche 3 septembre, le Sdus a signé une nette victoire 0-3 contre Antony.

Aziz Oguz

Des catégories plus claires 

C’est la révolution dans le monde amateur. Une nouvelle réforme est entrée en vigueur pour cette saison 2017-2018. Au revoir les sigles CFA, CFA2, DH, DSR, DHR, PH et autres Excellence et Division. De nouvelles appellations font leur apparition. Il existe maintenant trois catégories : National, Régional et Départemental. Le National est suivi du N2 (ex-CFA) puis du N3 (ex-CFA2). La Division d’honneur (DH) devient le Régional 1 (R1), suivi du R2 (ex-DSR), R3 (ex-DHR) et R4 (ex-PH). Enfin, l’Excellence, dans laquelle joue le club dionysien du Cosmos, devient le Départemental 1 (D1), suivi du D2 (ex-1er division), D3, D4 et D5 ! 

AO

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.