Sports

Football féminin
/ Le Racing d’attaque !

Après une saison de transition en DH, le RC Saint-Denis, fort d’un recrutement attractif, n’a qu’une seule idée en tête : retrouver rapidement le niveau national.
Samedi 23 septembre, à Delaune, le Racing n’a fait qu’une bouchée de la réserve de Saint-Maur, en l’emportant 7 à 0.
Samedi 23 septembre, à Delaune, le Racing n’a fait qu’une bouchée de la réserve de Saint-Maur, en l’emportant 7 à 0.

Mercredi 20 septembre, sur la pelouse du stade Auguste-Delaune. Elles sont plus d’une trentaine à se présenter devant le staff technique du Racing Club de Saint-Denis. Parmi elles, plus de la moitié sont arrivées cet été afin de renforcer les deux équipes féminines. « Il nous fallait du sang neuf après notre cinquième place de la saison dernière, lâche d’une voix calme Michel-Ange Gims, qui entame sa deuxième année au poste d’entraîneur du Racing. En tout, nous avons recruté dix-huit footballeuses pour le groupe seniors, qui sont amenées à jouer en équipe première ou en réserve.» Et c’est en pointant les difficultés de son équipe dans le domaine offensif la saison dernière que Michel-Ange a ciblé son recrutement. « Des joueuses comme Ludivine Plumber, qui était l’une des meilleures buteuses avec Issy-les-Moulineaux, ou encore Stéphanie Léocadie en provenance de Saint-Maur, vont nous apporter leur expérience et leur talent devant. » Des choix judicieux qui ont convaincu les quelques rescapées de la saison 2016-2017 de prolonger leur bail dans la cité dionysienne. « Quand j’ai vu ces filles arriver, cela m’a motivée pour rester à Saint-Denis, admet avec franchise la capitaine Leila Meflah. En plus d’avoir du talent, les nouvelles se sont vite adaptées. Elles apportent une certaine rigueur qui a manqué dans le passé. »

Une concurrence féroce 

Pour gérer ce groupe étoffé, le staff technique a été renforcé. En plus de Frédéric Otto, adjoint et préparateur physique du groupe, Michel-Ange peut s’appuyer sur Steve Pinto, entraîneur des gardiennes de but, Nordine Maachou, coordinateur du groupe, et Ali Homri, en provenance de Tremblay-en-France, qui prend en charge l’équipe réserve. « Nous avons écouté la requête des joueuses, à savoir qu’elles ne voulaient pas deux mais un seul et unique groupe. Ça permet de travailler ensemble et pour moi de voir la progression de chacune. » Ne reste alors qu’à gérer les états d’âme des unes et des autres, lesquels furent le talon d’Achille du Racing ces dernières années.

« Pour le moment, la concurrence est saine mais féroce. Il est difficile chaque week-end pour nous de faire la feuille de match. Elles ont toutes envie de jouer et de participer à cette belle aventure. » Afin de souder le groupe, le club avait organisé un stage de cohésion de trois jours fin août à Sablé-sur-Sarthe où pratiquement la totalité de l’effectif avait répondu présent. « J’ai été agréablement surprise de voir autant de monde au stage, sourit Hilde Van Herwijnen, arrivée de Caen en D2. Ça prouve que les joueuses sont déterminées et surtout motivées pour faire une grande saison. » Avec l’ambition assumée de pérenniser le Racing – à moyen terme – au plus haut niveau.

Alexandre Rabia

Un départ canon 

Deux matches, deux victoires, dix buts marqués, aucun encaissé : le début de saison des filles du Racing frôle la perfection. « On connaît l’importance de réussir son entame de championnat, explique l’entraîneur adjoint Fred Otto. Pour jouer les premiers rôles, il faut d’entrée se positionner dans le haut du classement. » Le week-end dernier, les Dionysiennes n’ont d’ailleurs pas fait de détail en écrasant au stade Delaune la réserve de Saint-Maur 7 à 0. « Nous avons fait un match sérieux en essayant de garder le plus possible le ballon et de concrétiser au mieux nos actions, détaille Ludivine Plumber, déjà auteur de deux buts en deux matches. Cette victoire était très importante. » De bon augure avant le premier choc qui arrive ce samedi contre le leader Vaux-le-Pénil-la-Rochette. 

AR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur