Cultures

École Lili-Boulanger
/ Le Festival donne de la voix

Connu pour son travail autour des musiques savantes, la Compagnie la Tempête sera cette année en résidence au Festival de Saint-Denis. En plus d’une date prévue le 9 juin à la Maison de la Légion d’honneur, le collectif a assuré des concerts dans des écoles élémentaires issues du territoire de Plaine Commune. Jeudi 15 mars, l’école Lili-Boulanger à Pleyel accueillait cette troupe de vocalistes pour un concert intimiste donné devant une cinquantaine d’enfants. Réuni sous le préau durant plus d’une demi-heure, le jeune public a profité du savoir-faire de la compagnie en matière de spectacle vivant, d’immersion musicale et de spatialisation d’une œuvre.

La Tempête, dirigée par le chef Simon-Pierre Bestion, a élaboré un programme passant du polyphonique Chant des oiseaux écrit par le maître du genre Clément Janequin aux Trois chansons de Charles d’Orléans composées par Claude Debussy. Chez ces deux compositeurs,la voix imite les instruments percussifs et les cuivres, ce qui n’a pas manqué d’intriguer et d’amuser les enfants. Il est même probable que nombre d’entre eux ont su capter les sentiments exprimés à travers les chants : le doute, l’amour, la peur, le bonheur, la joie.

Évidemment, l’objectif de cette intervention n’était pas de transformer les primaires en érudits de la musique profane. À défaut d’en faire des experts, ce concert les a aidés à comprendre les tessitures des voix et le rôle occupé par chacune d’entre elles. Ou en tous cas de l’imaginer. Tout en contant cette histoire d’amour entre un homme parti à la guerre et de sa femme qui le rejoint sur le front, la performance, qui alterne entre récits et chants, réveille chez les petits de la curiosité et des souvenirs de ce qu’ils ont étudié en classe. Car ce concert s’inscrit dans un programme pédagogique initié par le Festival de Saint-Denis. À travers un glossaire du chant, des onomatopées en tout genre et des analyses musicales, les élèves ont appris à appréhender l’instrument le plus beau, la voix. Chaque classe a pu participer à des ateliers de sensibilisation en amont de la représentation. Ces ateliers ont été assurés par un musicien intervenant qui a prodigué de précieux conseils et préparé au mieux ces jeunes spectateurs. En espérant les retrouver plus tard aux concerts de musique classique, dans les tribunes ou, encore mieux, derrière les pupitres.

MLo

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur