À la une En ville

Projet participatif
/ Le chantier Condroyer prend des couleurs

Trois jeunes femmes, artistes en résidence au 6b, vont réaliser une fresque colorée sur la palissade du chantier en cours rue de la République, inspirée par les dessins des passants qu’elles ont sollicités.
Julia Lopez, Valentina Canseco et Alexandra Arango, mercredi 8 février, devant le chantier.
Julia Lopez, Valentina Canseco et Alexandra Arango, mercredi 8 février, devant le chantier.

« Quels animaux avez-vous vu dans votre enfance ? » La question s’avère aussi déroutante que la démarche de ces trois femmes est curieux. Installées ce mercredi 8 février au beau milieu de la rue de la République, c’est avec cette accroche qu’elles alpaguent les passants, munies d’un curieux chariot de supermarché aux allures d’oiseau exotique, avec ses ailes chatoyantes et son bec de carton. Le tout équipé d’une jardinière de plantes et de thermos de thé et de café. La dégustation est offerte à tous ceux qui se prêtent au jeu : remplir un court questionnaire qui fait appel aux souvenirs d’enfance et dessiner l’image qui vient alors à l’esprit. Aussi sympathique soit cette initiative destinée à « ouvrir une petite fenêtre dans le quotidien » en interpellant les gens directement dans la rue sur leur rapport à la nature, ce recueil de croquis sert un but précis. Les images collectées ont en effet nourri la fresque colorée imaginée par ces trois artistes pour recouvrir pendant deux ans la palissade du gigantesque chantier Condroyer, situé en plein centre-ville.

« Ah ! » Que cette réaction – quasi systématique – indique chez leur interlocuteur la surprise, la joie, le rire ou l’excitation, c’est, plus qu’une transcription sonore, la vocation même du collectif AAAAA ! , né en 2016 de la rencontre de cinq artistes en résidence au 6b. Trois d’entre elles, Valentina Canseco, Julia Lopez, et Alexandra Arango, ont participé à cet appel à projet, lancé par Plaine Commune, pour agrémenter la façade du chantier. Une œuvre collective, qui allie leur savoir-faire personnel et leur univers graphique, mais qui s’appuie aussi sur une dimension participative par les différentes animations proposées dans l’espace public. Après la réalisation ces vendredi, samedi et dimanche de la fresque (40 m2 de peinture), prochaine étape de ce projet baptisé « Couleurs mobiles », jeudi 16 février. « On invite tous les habitants à venir à notre rencontre dès 14h pour être pris en photo avec les masques d’animaux que l’on a confectionnés à partir des réponses fournies dans les questionnaires, et leur permettre ainsi d’interagir avec la fresque. » Ces photographies seront ensuite affichées dans les rues et les commerces du centre-ville,comme « traces du passé et esquisses de l’avenir ». « Ces images sont une expression de la mutation urbaine et de la transformation du territoire, et c’est aussi là tout le sens de ce projet. »


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.