Sports

Tai-chi-chuan
/ Le bon geste sportif

La section tai-chi-chuan du Sdus se développe petit à petit. Longtemps l’apanage de quelques initiés, cette discipline tente de conquérir de nouveaux pratiquants à Saint-Denis depuis quelques années en balayant les clichés.
Prendre son temps et s’appliquer dans une ambiance zen est la clef du tai-chi © Adrien Verrecchia
Prendre son temps et s’appliquer dans une ambiance zen est la clef du tai-chi © Adrien Verrecchia

Alors qu’elle attaque sa troisième saison à la présidence du Sdus tai-chi-chuan, Laura Perez multiplie les efforts. Sous son égide, la section reprend des couleurs. Ils étaient 18 adhérents la saison passée, et l’objectif en cette rentrée consiste à se rapprocher de la trentaine de pratiquants. Pour cela, la présidente se montre pédagogue et n’hésite pas à vanter les bienfaits de son sport : « C’est un art martial mais il n’y a pas de combat, on ne se touche pas, on ne se fait pas tomber. Même si ce n’est pas une pratique médicale, il y a des tas de gens qui en pratiquant n’ont plus de problèmes de dos ! Sur l’aspect mental, ça va développer ta concentration car tu dois te concentrer pour faire le bon geste. »

Prendre son temps et s’appliquer dans une ambiance zen est la clef du tai-chi. Ce qui a forcément des vertus relaxantes dans une société où l’empressement domine. Trop souvent réduit au rang de gymnastique asiatique populaire dans les parcs, Laura Perez casse le préjugé : « On retrouve dans le tai-chi-chuan certains mouvement du kung-fu, certes extrêmement ralentis. »


Des nouveaux cours et des stages à la Plaine

La présidente a d’ailleurs elle-même été sélectionnée par son professeur (école Yang) pour participer aux championnats d’Europe qui ont eu lieu dans le 13e arrondissement en juin. « Ils ont lieu tous les trois ans en France, j’espère être encore sélectionnée. Je me prépare à ça. Et l’année prochaine, ce sont les championnats de France. C’est le prof qui décide de ta sélection. Parce que lui connaît ton niveau. C’est en fonction des gestes, comment tu les réalises. C’est que de la technique et de la méthode. » Mais les débutants de tout âge sont eux aussi les bienvenus au Sdus. En plus des traditionnels cours au gymnase de la Courtille le mardi soir, cette saison des séances sont proposées aussi le samedi matin à la salle polyvalente Casarès-Doisneau. Une façon de couvrir les quartiers nord et sud de la ville.

Samia, sportive aguerrie pratiquant déjà la capoeira, s’essayait au tai-chi pour la deuxième fois : « Je me dis que ça peut m’aider à mieux canaliser mon énergie. » Et pour ceux qui souhaitent approfondir les cours, des stages de 3 heures seront de retour une fois par mois à partir du 13 octobre à la Plaine. La section tai-chi-chuan se présentera le lendemain, le dimanche 14 octobre, au festival « Vivre ensemble » (à la bourse du travail, www.festival-arts-st-denis.com) pour des ateliers d’initiation. Cela tombe bien, d’avis d’experts il faut l’essayer pour en comprendre les bénéfices.

Adrien Verrecchia

Cours : mardi de 18h30 à 20h30 au gymnase La Courtille (26, rue Jacques-Vacher) ; samedi de 11h 30 à 13h à la salle polyvalente Casarès-Doisneau (3, rue Cristino-Garcia, à l’angle des rues du Landy et Henri-Murger). Contact : 06 22 04 68 85.

Pour en savoir plus: 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur