Sports

Futsal
/ Le Barça de Saint-Denis a ouvert son école

Ouverte depuis la rentrée, la structure enregistre déjà une centaine d’adhérents. Preuve que la demande pour le petit frère du football traditionnel s’accroît d’année en année dans la cité dionysienne.
Entraînement au gymnase la Plaine
Entraînement au gymnase la Plaine

Depuis maintenant 10 ans, et la création du club, la famille du Barça de Saint-Denis ne cesse de s’agrandir. Alors qu’à ses premières heures, la structure peinait à ne serait-ce qu’obtenir un créneau dans un des nombreux gymnases de la ville, le club de futsal dionysien compte aujourd’hui pas moins de 200 adhérents. Une montée en puissance confirmée en septembre avec l’arrivée du dernier-né du projet : l’école de futsal.

« C’est la suite logique des choses après l’ouverture en 2014 de la section féminine et de la section loisirs, explique modestement Arnaud Cheron, président et fondateur de l’association. C’est un vrai plaisir personnel de pouvoir proposer cette activité aux enfants. » Tous les dimanches, les champions en herbe âgés de 4 à 7 ans se retrouvent dans le nouveau gymnase flambant neuf de la Plaine.

Ici, les ballons en cuir, forcément trop lourds, sont remplacés par des balles en mousse, et les matches se font sur demi-terrain avec des cages aménagées. « On travaille surtout l’éveil et la motricité. Il faut savoir qu’à cet âge-là l’enfant est un peu égocentrique, ce qui est normal, explique Arnaud, pendant que les enfants réalisent des slaloms sous les yeux des parents installés en tribunes. Nous avons d’ailleurs acheté le maximum de ballons pour faire en sorte qu’ils en aient tous un chacun pendant l’entraînement. » 

Mot d’ordre : respect et solidarité 

Pour Issa Dembele, un des référents technique du club, l’objectif de la section va bien au-delà de la simple pratique du futsal. « Le plus important pour nous, c’est qu’ils soient exemplaires au niveau du comportement. On ne regarde pas le niveau des uns et des autres, mais on s’appuie surtout sur des valeurs comme le respect et la solidarité pour avancer. »

Dans les tribunes, les parents sont aux premières loges pour assister aux exploits de leurs progénitures. Et avec le froid qui débarque en France, les familles ne boudent pas leur plaisir d’être à l’abri. « C’est clair que pour nous, au niveau du climat, le futsal est idéal, explique Kamel, alors que sa fille Amelya en est à son troisième dimanche d’entraînement. Mais je trouve aussi cela plus ludique, les enfants touchent plus le ballon et sont moins éparpillés que lorsqu’ils pratiquent le football en plein air. »

Si l’école de futsal semble fonctionner au mieux, les responsables de l’AB Saint-Denis voient désormais plus loin. « Nous avons ouvert il y a à peine un mois mais on aimerait bien, sur la deuxième partie de la saison, commencer à mettre en place des plateaux et même des tournois avec d’autres clubs, confie Issa, qui a grandi dans le quartier Plaine. L’idée, c’est de toucher un peu tout Saint-Denis pour avoir plus d’adhérents et avoir de la qualité, afin de préparer au mieux les catégories seniors dans quelques années. » Et avec pour objectif d’atteindre rapidement le haut niveau régional. 

Alexandre Rabia 

 

L’ÉQUIPE SENIORS AMBITIEUSE

Vainqueur facile de son premier match de championnat d’Excellence face à la réserve de Drancy (11-2), l’équipe seniors de l’Associations du Barça de Saint-Denis ne manque pas d’ambition en ce début de saison. «Des nouveaux joueurs sont arrivés et vont nous apporter la mentalité futsal qui manquait ces dernières années, explique Arnaud, co-entraîneur avec Reda Alili. Je ne vais pas dire qu’on vise la montée car cela porte la poisse, mais une place sur le podium serait une belle performance.» Du côté de l’équipe féminine, en revanche, dont le championnat n’a pas encore commencé, la saison s’annonce longue… « L’an dernier, je m’appuyais sur 25 filles, cette année je n’en ai que 15. Surtout que la plupart d’entre elles jouent avec le Racing et ne peuvent pas s’entraîner, on risque d’être un peu limité en termes d’effectif.»

AR


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur