@ vous

Jeux olympiques 2024
/ Le 93 dindon de la farce?

Nom ou initiales: 
Stéphane Peu, député

J'ai relayé dans l'hémicycle les inquiétudes de la population et des élus de Seine-Saint-Denis en interpellant le gouvernement. Voici le texte de mon intervention:

La Seine-Saint-Denis promise à la médaille d’or au moment du dépôt du dossier de la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024 ne va-t-elle finalement obtenir qu’une médaille en chocolat ?

Ce département, déjà grand oublié de la République, va-t-il une fois de plus être le dindon de la farce dans un dossier capital pour son aménagement et son devenir ? Le 9.3 n’aura-t-il été qu’un alibi social destiné à faire joli pour séduire le CIO ?

Le rapport de l’inspection générale des finances remis à l’Etat qui vient d’être rendu public laisse craindre pareil scénario. En effet, les préconisations de l’IGF concentrent sur la Seine-Saint-Denis les économies à réaliser pour rester dans les clous budgétaires.
Le temps manque ici pour nommer toutes les pistes de l’IGF, mais certaines cristallisent particulièrement les inquiétudes.

C’est le cas du centre nautique olympique qui doit voir le jour face au Stade de France. Les rapporteurs vont jusqu’à suggérer d’en faire une piscine provisoire alors que la Seine-Saint-Denis compte un nombre record de jeunes ne sachant pas nager et manque cruellement d’équipements.

Pareillement, les rapporteurs suggèrent de raboter à l’avance l’héritage des JO du côté de Dugny, Le Bourget et La Courneuve, là où sera édifié le village des médias. Ils proposent de diviser par trois (500 au lieu de 1500) le nombre de logements qui seront livrés après l’événement olympique.

Ce rapport sacrifie à une pure logique comptable l’ambition du projet Paris 2024 et ne prend pas en compte le post-olympisme des habitants en termes d’aménagements.
Le gouvernement, compte-t-il suivre cette direction ?

Jeux olympiques 2024

Réactions

Ce ne sont pas les Dyonisiens les dindons de la farce, c'est bien vous, Mr Peu et vos acolytes.
Les Dyonisens n'en veulent pas de vos jeux, ils ont d'autres priorité, que d’enrichir Coca-cola, nike, google...leurs enfants ne sont plus en sécurité nul part, les derniers bastion comme le lycée paul eluard est aussi aux mains des voyous et rixes. Donc occupez-vous de vos jeux, et laissez-nous, nous occuper de nos vies et surtout ne faites plus rien, en 20ans et 15 mandats sur St-Denis, on voit aujourd'hui le résultat de vos actions.

Vous avez voulu les jeux...
demerdez vous!!!
Et P. BRAOUEZEC qui veut porter la flamme au stade de France...
La déception n'a que d'égale que votre vanité.
Nous notre quotidien ne changeras pas... mais vous, vous paraderez moins.

Monsieur le Député vous êtes assez surprenant !

Avec votre casquette Plaine Commune, vous avez importé des sociétés du CAC40 sur le territoire et ensuite vous vous êtes aperçus que ces sociétés étaient sans scrupules ! J'aurais pu vous le dire avant ...

Pour les J.O ce n'est pas faute de vous avoir alerté ... Les J.O. pour la joie de faire la fiesta çà je comprends ... pour des éventuelles, aléatoires, incertaines retombées économiques ... là aussi j'aurais pu vous le dire avant de ne pas vous faire trop d'illusions ...

Je me demande si je vais pas me lancer moi-aussi en politique avec mes dons prophétiques ...

Je suis globalement pour les jeux. Cependant, quand j'entends la complainte de M.Peu, je suis ébahi. La négociation c'est avant l'accord pour les jeux pas après ...

Les jeux olympiques ne servent a rien. Ce n est que de l argent en l air au depend de la population.

L'idéal pour la Seine-Saint-Denis serait d'obtenir un centre aquatique olympique économe en énergie étanche à l'air qui ne coûterait pas cher à maintenir. Il faudrait que la consommation thermique du CAO soit de 1700 kwh par mètre carré de bassin par an. On chaufferait le CAO avec l'énergie solaire en récupérant les calories des eaux usées et on l'éclairerait avec des leds. Cela limiterait la facture énergétique annuelle du centre. Notre département ne possède qu'une seule piscine olympique le stade nautique Maurice Thorez à Montreuil fermé jusqu'au 31 août 2018. Stéphane Peu a raison, il faut combattre la proposition n°19 de l'Inspection Générale des Finances «rechercher un site alternatif éventuel pour l’implantation d’un centre aquatique, y compris provisoire.» Il faut lutter pour la construction d'un centre aquatique olympique durable à Saint-Denis.

Aujourd'hui en moyenne en France une piscine consomme 3700 kwh/m2 de bassin par an. Dans les années 70 cette consommation atteignait 4000kwh/m2 de bassin par an. En cinquante ans on a gagné seulement 7,5%. En France les piscines restent les équipements municipaux les plus énergivores. En Allemagne des progrès considérables ont été accomplis, avec en 2018 de piscines neutres du point de vue énergétique. Si le Centre Aquatique Olympique de Saint-Denis parvenait à une consommation de 1700 kwh par mètre carré de bassin par an ce serait un exploit d'ingénierie (4,66 kwh par jour par m2). Cela serait aussi une vitrine pour l'industrie française du bâtiment et cela montrerait l'exemple aux collectivités territoriales ayant un projet de construction/rénovation de piscines.

Le rapport de l'Inspection Générale des Finances comprend 58 pages. Il n'est pas si long à lire. Il fait une taille de 3,5M et est téléchargeable à http://www.igf.finances.gouv.fr/files/live/sites/igf/files/contributed/I... Ce rapport contient 24 propositions. La proposition n°24 «confier la maîtrise d'ouvrage des équipements olympiques à la société SOLIDÉO sans mise en concurrence» semble pleine de bon sens. En effet la Métropole du Grand Paris n'a pas les épaules assez larges pour réaliser la maîtrise d'ouvrage des équipements olympiques. La proposition n°17 «confier l'aménagement des terrains de La Plaine Saulnier à la société Solidéo» paraît sage. Il faut combattre les trois mots «y compris provisoire» de la proposition n°19. Où est l'héritage des Jeux Olympiques si le COJO décide de construire une piscine provisoire ?

il aurait fallu réagir en amont monsieur le député,c'est trop facile de venir se plaindre pour des citoyens pour lesquels vous n'avez rien fait pendant vos divers mandats, toujours les mêmes qui vont pâtir ou partir...

@lecteur-jsd Et pour quoi ne pas associer un datacenter comme il en existe tant à Saint-Denis et Aubervilliers pour en récupérer la chaleur dégagé afin de chauffer les bassins de façon économique. Justement, il en existe un à quelques centaines de mètres du futur emplacement du Bassin Olympique. Une piscine est déjà chauffée ainsi à Paris.

@horta, récupérer l'énergie du grand datacenter situé rue ambroize croizat (Equinix France) pour chauffer le centre aquatique olympique, l'idée est excellente. Ce serait ça en moins à payer au fournisseur d'électricité.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur