À la une En ville

Législatives 2017
/ Laurent Servières reçoit à la maison

Le candidat EELV sur la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis proposait de suivre chez lui, à la Plaine, le Facebook Live de Yannick Jadot, candidat, lui, à la présidentielle.
Chez Laurent Servières, devant le Facebook Live de Yanncik Jadot, jeudi 9 février 2017
Chez Laurent Servières, devant le Facebook Live de Yanncik Jadot, jeudi 9 février 2017

Mélenchon a eu son hologramme, Yannick Jadot a son Facebook Live. Depuis le 12 janvier, chaque jeudi, le candidat d’Europe Écologie Les Verts est en direct vidéo sur le réseau social, à chaque fois depuis une ville différente, chez un candidat local. Dans le reste du pays, on se retrouve autour d’un écran, et d’un verre, pour regarder la retransmission sur la page Facebook du candidat, qui aborde des thèmes de campagne : le nucléaire, la sobriété énergétique…

Jeudi 9 février, pour le cinquième rendez-vous, c’est d’alimentation et d’agriculture dont parle Jadot. À la Plaine, dans la salon de Laurent Servières, candidat EELV sur la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis, on s’alimente avant le début du débat : cidre bio et quiche maison préparée par Dina Deffairi Saissac, candidate sur la 1re circonscription. Chez elle, à Saint-Ouen, les écolos ont organisé une rencontre à chacun de ces « jeudis avec Jadot ». À Saint-Denis, c’est la première, en petit comité, pour roder la machine.

Tout fonctionne, l’image apparaît sur le mur du salon (à côté d’un poster « Pas de béton au parc Valbon ») : depuis Saint-Malo, le candidat parle d’agriculture durable, d’aider les paysans à sortir du piège de la production intensive. « Il faut que notre politique agricole commune devienne une politique alimentaire commune », propose Jadot. « Ça se tweete, ça ! », s’exclame Mathilde Tessier, la directrice de campagne (1) de Laurent Servières en relayant le bon mot sur les réseaux.

Un bug technique interrompt la retransmission. Un moqueur lance : « C’est un coup de la FNSEA ! » Le temps de recharger la page, Jadot parle des quartiers populaires, « les plus exposés à la pollution, la malbouffe… S’il y a bien un sujet social, c’est l’écologie ! » Tweet.

« J’enverrais bien une question sur l’agriculture urbaine », dit Laurent Servières. Pas le temps, les 45 minutes sont déjà écoulées, Jadot donne rendez-vous le 16 février. Entre-temps, il a évoqué l’union de la gauche.

En cas d’alliance nationale avec Benoît Hamon, que feraient nos candidats localement ? « Pas question de faire campagne avec le PS », répond Dina Deffairi Saissac, dans la circonscription de Bruno Le Roux. « Il faudrait connaître les modalités précises, avance Laurent Servières sans enthousiasme. Ce serait peut-être plus intéressant de maintenir une candidature indépendante pour porter des sujets écologiques qui ne sont pas au cœur des campagnes de Peu ni d’Hanotin. »


(1) la campagne sera co-dirigée par Michel Ribay, actuellement maire-adjoint de Saint-Denis.


Réactions

Bonsoir, Si une campagne présidentielle avec B. Hamon est envisageable (encore faut-il qu'il clarifie certains points : proportionnelle, sortie du nucléaire) une campagne législative avec Bruno Le Roux sur la première circonscription est totalement impensable. Il y a rarement voire pas du tout d'écologie sans écologistes. Une bataille permanente donc à mener à tous les échelons sur tous les territoires. En ce sens la candidature de Laurent Servières et de Dina Deffairi Saissac s'imposent. Un regret : l'absence de candidature unitaire de la gauche et des écologistes face à Bruno Leroux, à la droite et l'extrême-droite. MR.
Bonsoir, Merci pour cet article. Je souhaite apporter quelques précisions à cet article : la direction de campagne est composée de Mathilde Tessier (et non pas Teissier comme écrit dans l'article) et de Michel Ribay. La remplaçante est Vanina Noël, élue à Pierrefitte. A très vite pour les prochains Jeudi avec Jadot!

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.