À la une En ville

Parvis de la gare
/ La sauvette, ça s’en va et ça revient

Depuis le 27 juin, un dispositif anti-vente à la sauvette à la gare a été mis en place par la Préfecture et la Ville. Des opérations menées par les polices municipale et nationale. Pour quels résultats ?
Le 27 juin, première opération conjointe anti-vente à la sauvette des polices nationale et municipale sur le parvis de la gare.
Le 27 juin, première opération conjointe anti-vente à la sauvette des polices nationale et municipale sur le parvis de la gare.

L’opération commune entre la police nationale et municipale se poursuit à la gare de Saint-Denis. Ce jeudi 12 octobre, vers 18 h 15, cinq caddies ont été saisis par les forces de l’ordre. Ils sont jetés dans un camion de Plaine Commune, destination la décharge publique. Quelques procès-verbaux sont dressés. Depuis le 27 juin, la Préfecture et la Ville ont mis en place un dispositif anti-vente à la sauvette. Les opérations de ce type doivent être répétées trois fois par semaine. L’objectif est peu ou prou respecté et fin septembre, plus de 200 chariots ou cabas avaient déjà été saisis. Depuis 2013, la place de la gare s’est progressivement transformée en un marché parallèle. Outre des cigarettes, des cartes téléphoniques ou encore des écouteurs, on y trouve en particulier de la cuisine de rue. Transformant leur caddie en grill, les vendeurs proposent du maïs, des cacahuètes et surtout des brochettes de viande, vendues un euro à l’unité. 

« Moi, je paye un loyer, des charges, eux, ils ne payent rien », fulmine Sabri, patron d’un restaurant rapide près de l’entrée principale de la gare, qui juge les opérations insuffisantes. « On a tout dit, tout fait, mais rien ne change ! » Françoise Gourdon est, elle aussi, plus que sceptique sur les « opérations coup de poing ». « Ça dure 30 minutes et ils [les vendeurs] reviennent », critique cette riveraine. En juin , elle a organisé avec un collectif d’habitants une brocante sauvage pour dénoncer cette situation, suivie d’une deuxième, le 23 septembre, qui était cette fois autorisée. Pour elle, il faudrait « une présence policière ou militaire 24 heures sur 24 » pour dissuader les vendeurs. Sans aller dans ce sens, la Ville demande la réouverture de l’antenne de la police nationale à la gare, fermée depuis plusieurs années.

« On travaille pour vivre »

Les vendeurs verbalisés, sans-papiers pour la plupart, risquent jusqu’à six mois d’emprisonnement et 3 750 € d’amende, mais, dans les faits, la condamnation reste très hypothétique. Et malgré la perte de leur marchandise et la menace policière, ils reviennent. « On travaille pour vivre, pour manger, on n’a pas les papiers, on n’a pas le choix, se défend ce Sénégalais de 31 ans, vendeur de brochettes depuis environ un an. Si on a un petit travail, 300-400 € par mois, on s’en va. Moi, je suis même prêt à payer une taxe [pour vendre sa marchandise]. » Le problème reste entier. Ce jeudi, vers 19 h 30, après l’opération, le parvis est vide : une voiture de la police municipale y est garée. Les vendeurs n’ont pas disparu, ils sont juste allés se poster un peu plus loin.

Aziz Oguz
 

Réactions

"Depuis 2013, la place de la gare s’est progressivement transformée en un marché parallèle". 4 ans que cela dure...Premier point important Sans aller dans ce sens, la Ville demande la réouverture de l’antenne de la police nationale; Faire une demande n'est pas agir.... Sinon, subir une politique d'élus hors des réalités, qui pour certains n'habitent pas la ville, c'est indécent. Une preuve de plus que nos élus se foutent de la ville. Après la subvention de la "flèche", le mois dernier au conseil municipal. Il y aura une énième délibération sur les indemnités de élus pour ce mois ci...Certaines seront augmentés d'autres baissées, mais vu le niveau de vie moyen des habitants et c'est inadmissible. Continuez à faire des demandes, surtout ne vous foulez pas.
C'est bizarre, il n'y a qu'à St-Denis qu'on voit ça..Les vendeurs à la sauvette, on en trouve ailleurs, mais des vendeurs de brochette, c'est du jamais vu..faut rappeler qu'ils étaient soutenu par les gauchistes de la ville proche de cette municipalité, donc ils ont leur soutient et pas par angélisme de la part de cette mairie, on les connait bien maintenant.
Faux. Archi faux. Ces opérations NE SERVENT STRICTEMENT À RIEN. C'est un coup d'épée dans l'eau. Il faut que la police municipale reprenne possession des lieux comme elle l'avait fait aux niveau du KFC. A l'époque, cela avait fonctionne. Le problème de cette ville est le double jeu de la municipalité. Elle se cache derrière le manque de moyens de police nationale et refuse de laisser la municipale sur place car elle a malheureusement comme priorité de mettre des pv. Il faut bien financer les différentes augmentations de salaire des élus (+100% en 10 ans pour nos élus).
le commissariat de la gare ,même s'il rouvre cela ne changera rien, ces policiers sont ferroviaires et ne peuvent pas intervenir, ils sont surtout là pour des dépôts de plaintes et pour ce qui se passe sur les quais de trains et dans les trains.. De plus une promesse de réouverture pour avril denier a été faite et nous n'avons rien vu venir.
Bonjour @Abdel. C'est vraiment la cours de miracles. Certains pèchent mêmes des poissons de la seine et les vendent. Plus ça va, plus la ville s'enfonce. C'est du n'importe quoi. Même J. PAVILLA est désemparée et ne vois pas de solution à la gare. Je pense qu'elle a trop de latitude pour agir. Car la priorité est la Fleche à la Mairie. Je suis désolé, on vote des subventions pour un projet qui n'est même pas sur d'aboutir mais le quotidien. @elus Une des premières choses utile à faire. Contraindre le commerçant à l'angle Dezorby et auguste Delaune qui vends du charbon d’arrêter... Le charbon est à proximité direct de la gare. Prenez tous les leviers possibles. On a bien fermé des bars et des coiffeurs qui vendaient de l'alcool à pas d'heure. Il est toujours temps d'agir. Encore faut il le vouloir... Mais j'en doute. Votre priorité est le vote pour les indemnités des élus. Navrant mais prévisible.
quand le commissariat était ouvert, les vendeurs a la sauvette de tous genres étaient et continuaient leurs ventes a ciel ouvert sans que rien ne se passe. ces élus se foutent royalement de notre gueule.
Bien sûr ils sont sans papier et ils ont besoin de vivre mais qui leur a dit de venir ici à St Denis, le parvis est dégueulasse, le soir quand je rentre du travaille j'en ai marre de voir cet endroit livré à tous les trafics et puis qui paie le nettoyage eux ils salissent et nous ont paie alors qu'on leur a rien demandé.
@azzedine Cette fermetures des bars et des coiffeurs qui vendaient de l'alcool à pas d'heure a été demandé par la municipalité 6 mois avant les élections municipales, ils étaient prêt à tout pour ne pas perdre la mairie de St-Denis ce qui defacto leur aurait fait perdre plaine commune et donc au revoir Braouzec, aujourd'hui on est plus du tout dans ce contexte, Braouzec a repris sa carte PCF après avoir demandé à voter Macron au 1er tour et il nous demande d'aller manifester contre ce même Macron en nous faisant financé les bus. Paillard nous fait financé ses délires de flèches alors qu'il avait juré craché que ça ne coûterait pas 1 centimes aux Dionysien...Tout va bien
Sérieusement? Il y a quelque chose qui a été mis en place depuis cet été?? Honnêtement, ça ne se voit absolument pas!! Au contraire, tous les jours il y a un développement du marché; j'ai vu des vendeurs de chaussure, de bijoux, de baskets de contrefaçon..de caleçons..chaussettes.. C'est Carrefour Market façon ghetto 93
du n importe qu oi il non pas de papier donne un nom farfelu et reparte faire de la vente pour que sa marche il faudrai verifier leur identiter voir a les mettre en retention il sont tous en infraction sur la legislation des etranger cela est juste pour faire croire qu il font queque chose
Pour information aux élus.... https://www.facebook.com/hawa.diawara/videos/10155268843948090/ Il faut quoi de plus......????? Une intoxication alimentaire. Une contamination généralisée??
Ce qui se passe à la gare est juste hallucinant... je n'ai jamais vu ça à croire que cela est fait volontairement. La gare est devenue une poubelle à ciel ouvert même en présence de la police qui regarde ça sans réaction aucune. Même les personne qui veulent déménager ils peuvent malheureusement pas...tout simplement si quelqu'un voudrait faire une visite pour l'achat... le passage par la gare serait un obstacle certain. Pourquoi veulent- ils rien faire? qu'attendent-ils? une semaine de quotidienne de la police dissuadera les voleurs et vendeurs à la sauvette. Honte pour le Maire

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.