Sports

Tennis de table
/ La révélation Prithika Pavade au championnat de France

Lors du championnat de France sénior à Marseille, du 3 au 5 mars, Prithika Pavade a atteint les quarts de finale.
Lors du championnat de France sénior à Marseille, du 3 au 5 mars, Prithika Pavade a atteint les quarts de finale.

« Incroyable », « exceptionnel ». Julien Jacquemont, du Sdus 93 TT, ne manque pas de superlatifs pour qualifier la performance de Prithika Pavade lors du championnat de France senior, du 3 au 5 mars, à Marseille. La sportive, à peine 12 ans, n’a pas été médaillée mais en atteignant les quarts de finale pour sa première participation, elle a marqué les esprits des pongistes français. « Tout le monde la connaît maintenant, dit le responsable de la communication. À chaque fois, elle repousse ses limites.» La benjamine de la compétition (tête de série n° 26) s’est frottée aux meilleures du pays. Invaincue de sa poule, la Dionysienne a battu, en 16e de finale, la n°5 Yuan Cao! En 8e, elle réalise un exploit contre Romane Le Scour (n° 24) : menée 3 sets à 0, elle l’emporte 4-3. En quarts, « pas ridicule », elle perd contre Laura Gasnier (n°3) qui a décrit, dans Ouest-France, la benjamine comme « la révélation de ces trente dernières années ». Concernant les autres pongistes du Sdus, Célia Silva n’a pas franchi la phase de poule. Avec Prithika en double, elles ont perdu en 8e. Chez les hommes, Jérôme Pauly s’est arrêté en poule et il a perdu en 16e en double. Mehdi Bouloussa et Sébastien Jover ont été éliminés en 16e. Associés en double, ils ont été défaits en 8e.

AO
 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.