Cultures

6b
/ La possibilité d’une île

Pour certains Dionysiens, le 6b est un édifice de béton armé se dressant au milieu du canal et de la Seine telle une forteresse inquiétante cernée par des douves. Des artistes y ont vu un paysage insulaire et urbain que la nature pourrait venir coloniser. L’exposition qui en a découlé, sobrement baptisée Une Île, se tiendra jusqu’au 10 novembre. La commissaire d’exposition Pauline Lisowski, critique d’art, a invité douze artistes issus d’horizons divers à venir réinventer le lieu et à partager leurs différents points de vue et cadrages sur le paysage environnant, ce milieu en transformation, où l’eau est source d’imagination et d’envie d’ailleurs.

Exploitant la végétalisation, thématique qui a le vent en poupe ces temps-ci, ils ont construit une « nouvelle cité » en se servant du contexte du 6b : son environnement, sa plage, le canal, sa végétation. Ils en ont extrait des matériaux pour bâtir leurs œuvres comme celles de Marc Bellini. Il a travaillé à partir de rameaux et d’algues pour constituer un herbier vertical et récolté des plantes, lesquelles ont servi à composer d’autres herbiers avec des enfants de l’école maternelle Puy-Pensot.

Sept toiles d’Anne Slacik

Un cabinet des curiosités installé en ouverture de l’exposition trouble notre perception : Sont-ce là des pierres naturelles ? Du polyester façonné ? À vous d’en juger. Les sculptures en plâtre de Valentina Canseco semblent dériver sur une mer de ciment. La série Wood’stown composée de sept toiles d’Anne Slacik s’inspire directement de la nouvelle éponyme, écrite par Alphonse Daudet et illustre la reconquête de la nature sur l’environnement humain. L’installation de François Réau, qui fait face aux galets et brindilles échoués de Dominique Ghesquière (notre photo), mime une arrivée sur une île déserte. Quant au Voile saule de Marc Bellini, il joue avec la lumière qui se diffuse à travers les vitres du 6b et évolue avec elle.

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances au sujet de la végétalisation, quatre dates sont à retenir. Le 28 octobre à 14 h, un parcours aura lieu entre le 60 Adada, la galerie HCE et le 6b. Le 5 novembre de 16 h à 18 h 30, une rencontre se tiendra avec des membres de la revue Point Contemporain. Le 8 novembre à partir de 19 h se déroulera un débat intitulé « Le 6b, un belvédère pour observer le paysage » avec l’artiste Marc Bellini, Jean-Clément Grisard, luthier créateur d’un jardin en permaculture, et Camille Julien, paysagiste. Enfin le 10 novembre, à partir de 16 h, François Génot proposera une promenade dans les alentours du 6b pour ramasser des rameaux et en faire du fusain.

MLo

Une Île jusqu’au 10 novembre au 6b (6-10, quai de Seine). www.le6b.fr.

Le conseil municipal a approuvé la signature d’une convention entre l’association le 6b et la commune de Saint-Denis pour la consolidation et l’amorçage du projet d’avenir du 6b. Une subvention de 25 000 € lui a été accordée. Elle servira à appuyer la 2e phase d’études concernant le montage juridique et économique du lieu.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.