Cultures

Pour développer l’accès aux livres
/ La lecture en libre-service

Le réseau des médiathèques lance « Livre-Service ». Première émanation de ce dispositif, un kiosque à livres installé au siège de Plaine Commune, soit une borne automatique et intelligente pour emprunter des ouvrages.

En 2016, les médiathèques de Plaine Commune ont comptabilisé 102 000 entrées mensuelles. Un succès pour le service de la lecture-publique de la communauté d’agglomérations. Mais si son objectif est de favoriser au plus grand nombre l’accès à la culture, l’information ou l’autoformation, encore faut-il trouver le chemin des médiathèques. En ce sens, un nouveau dispositif baptisé « Livre-Service » a été inauguré fin novembre à l’occasion de la Journée nationale des « Bibliothèques numériques de référence », label décerné par le ministère de la Culture au réseau de Plaine Commune en 2015. Le projet, déjà vu sous une autre forme au Canada, est une première en France. Il consiste en l’installation d’un kiosque à livres dans des structures partenaires privées et publiques telles que les Maisons de quartier, les halls d’édifices municipaux ou encore les salles d’attente de centres de santé… « Le kiosque fonctionne en autonomie. La machine fait son propre inventaire. Il suffit d’insérer sa carte des médiathèques pour débloquer l’ouverture de l’armoire à livres. On peut alors feuilleter l’ouvrage avant de l’emprunter, détaille Lucie Daudin, la directrice adjointe de la lecture publique qui pilote le projet. Le lecteur peut emprunter jusqu’à 2 livres pour une durée de 4 semaines. S’il n’a pas de carte des médiathèques, la machine pourra en délivrer une sur place, gratuitement ».

Ajouté à ces kiosques, des casiers de réservation seront mis à disposition afin de compléter le service et devraient débarquer dans les premiers mois de 2018. Les usagers pourront y récupérer les livres commandés en amont sur le site Internet des médiathèques de Plaine Commune. Le kiosque à livres, lui, est déjà présent au siège de Plaine Commune en vue d’être testé et affiné si nécessaire. Ces bornes intelligentes ont été développées par Infor France et la société Nedap qui avait précédemment fourni les automates de prêts d’ouvrages déjà présents dans plusieurs médiathèques. L’offre proposée aux partenaires privés mais aussi publics, permettra d’installer au choix l’ensemble du dispositif (kiosque + casier) ou de manière dissociée.

Pour l’heure, la formule de « Livre-Service » destinée aux entreprises devrait se cantonner aux bureaux de la Plaine proches du Stade de France. Les salariés du quartier profitent déjà d’un bibliobus avec une desserte lors de la pause déjeuner. « Il est très fréquenté notamment pour les réservations de livres », affirme Lucie Daudin. Par ailleurs, dans le cadre du programme des Bibliothèques numériques de référence, un projet complémentaire est à l’étude. « Nous souhaiterions utiliser l’un de nos trois Bibliobus pour en aménager l’intérieur et en faire un “fablabus”. Nous y proposerions des ateliers pour développer et sensibiliser à la culture numérique, » annonce Lucie Daudin qui précise que les ateliers créatifs numériques seront toujours organisés dans les médiathèques de Plaine Commune.

« Livre-Service » met la technologie numérique au service du livre traditionnel, une différence majeure avec d’autres projets comme Médi@TIC, service qui propose des sélections de ressources numériques uniquement. Mais, après tout, en fait-on jamais assez pour favoriser la lecture ?

Maxime Longuet 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur