À la une En ville

Calendrier du Grand Paris Express
/ La gare Saint-Denis Pleyel avant les Jeux 2024

Jeudi 22 février, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé le nouveau calendrier du Grand Paris Express. La gare à Pleyel verra le jour avant les Jeux 2024. Le chef du gouvernement a promis que l'ensemble du réseau se fera « à l’horizon 2030 ».
A l'emplacement de la future gare Saint-Denis Pleyel, les travaux préparatoires sont en cours. Photo d'archives (©) Yann Lalande / Le Journal de Saint-Denis
A l'emplacement de la future gare Saint-Denis Pleyel, les travaux préparatoires sont en cours. Photo d'archives (©) Yann Lalande / Le Journal de Saint-Denis

« Vérité. » Le Premier ministre, Édouard Philippe, n’a eu de cesse de répéter ce mot, jeudi 22 février, lors de la présentation du nouveau calendrier du Grand Paris Express (GPE). Si depuis le début du mois, la nouvelle mouture du projet était connue, dans laquelle la nouvelle gare à Pleyel demeurait centrale, il restait à savoir quand les nouvelles lignes allaient voir le jour. Et sans surprise, le chef du gouvernement a annoncé un report, mais il a promis que l’ensemble du réseau se fera « à l’horizon 2030 » en priorisant certains axes « qui bénéficient au plus grand nombre de Franciliens » d’ici 2024. Bien qu’initialement la quasi-totalité du projet devait être finalisée autour de cette date.

Tenant à présenter « des délais réalistes », Édouard Philippe a assuré que le gouvernement voulait « redonner de la robustesse » au projet pour le « rendre irréversible », une manière de rassurer les élus locaux tout en envoyant quelques piques à ses prédécesseurs pour leurs promesses. Annonçant donner plus de moyens à la Société du Grand Paris en charge du GPE, il a néanmoins demandé une économie de 10% sur le coût global de ce « chantier du siècle » qui totalise 200 kilomètres de lignes et 68 gares. Aujourd’hui, le budget prévisionnel est estimé à environ 38 milliards d’euros, contre 19 milliards d’euros en 2010, un « dérapage » pointé du doigt par la Cour des comptes.

Ligne 14. Le Premier ministre a listé la ligne 14 comme l’une des « priorités » du futur réseau à l’horizon 2024. Prolongé de Saint-Lazare à la mairie de Saint-Ouen à l’été 2020, le tronçon nord ira jusqu’à Saint-Denis Pleyel avant les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP). Au sud, la ligne s’étendra jusqu’à l’aéroport d’Orly. En 2024, il sera possible de faire le trajet Pleyel-Orly en 40 minutes.

Ligne 15. Cette ligne 15 forme une rocade autour de Paris. Si la partie sud, de Pont de Sèvres à Noisy-Champs en passant par Champigny, est attendue d’ici 2024, celle au nord ne se fera pas avant 2030. C’est une mauvaise nouvelle pour les Dionysiens qui devront patienter avant de profiter de cette ligne qui facilitera les trajets en banlieue. De Pleyel ou du Stade de France (station RER B), il sera possible d’aller par l’est à Bobigny ou à Créteil et par l’ouest à La Défense ou à Saint-Cloud.

Lignes 16 et 17. Le Premier ministre a réitéré la volonté du président Macron de réaliser la ligne 16, dont le tronçon commun avec la ligne 17 jusqu’au Bourget, à l’échéance 2024. Celle-ci est hautement symbolique : elle doit désenclaver les villes populaires de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, épicentre des émeutes de 2005. Elle reliera ainsi ces dernières à la gare de Pleyel en 20 minutes, contre plus d’une heure aujourd’hui. Enfin, si la ligne 17 pourrait desservir l’aéroport du Bourget en 2024, elle n’est pas attendue avant 2030 à l’aéroport Charles-de-Gaulle.

Ville « soulagée ». Dans un communiqué, la municipalité a fait part d’une satisfaction mesurée. Elle est « soulagée du maintien – sans retard – des lignes desservant la future gare de Saint-Denis Pleyel, il n'en demeure pas moins que le glissement du calendrier pénalisera les Franciliens et en particulier les Séquano-Dionysiens qui attendent des transports en commun accessibles, rapides et confortables depuis trop longtemps ! », a-t-elle souligné. 

Aziz Oguz

Pour en savoir plus: 

Réactions

Un projet comme le Grand Paris Express nécessite un engagement important du Président élu au suffrage universel direct. Avec Nicolas Sarkozy les délais de livraison du Grand Paris Express auraient été respectés. Si Nicolas Sarkozy était resté Président de la République en 2012 des financements auraient été trouvés pour que la ligne 15 Nord soit construite en 2024. En ralentissant la construction du Grand Paris Express Macron et Hollande maintiennent des centaines de milliers de franciliens éloignés des bassins d'emploi.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur