À la une En ville

À l’hôpital Delafontaine
/ La formation fait école

Le centre hospitalier dionysien est riche de trois établissements : l’Institut de formation en soins infirmiers, l’Institut de formation d’aide-soignant et l’école de puéricultrices. Sylvie Thiais en a remarquablement assuré la direction pendant 9 ans.
Sylvie Thiais (au bouquet) entourée de Yolande Di Natale, Élisabeth Belin, Laurent Russier et Jaklin Pavilla.
Sylvie Thiais (au bouquet) entourée de Yolande Di Natale, Élisabeth Belin, Laurent Russier et Jaklin Pavilla.

En septembre, la traditionnelle cérémonie de remise des diplômes s’est tenue à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) de l’hôpital Delafontaine. C’était la dernière pour sa directrice, Sylvie Thiais. Mercredi 8 novembre, le maire Laurent Russier, a tenu à l’inviter pour lui dire au revoir, à l’hôtel de ville, en compagnie de la directrice du centre hospitalier de Saint-Denis, Yolande Di Natale, et des maires adjointes à la santé, Elisabeth Belin, et aux solidarités, Jaklin Pavilla.

« Les formateurs qui arrivent à Saint-Denis, constate Mme Di Natale, soit ils en repartent très vite, au bout de quelques semaines, soit ils restent longtemps et ils y font un travail formidable. » La phrase s’applique bien à Sylvie Thiais. Arrivée en 2008 à Saint-Denis où elle n’avait jamais travaillé auparavant, elle est restée jusqu’en octobre 2017 à la tête des trois écoles : l’IFSI, l’Institut de formation d’aide-soignant (IFAS) et l’école de puéricultrices. Pendant ces neuf ans, elle a imprimé une dynamique remarquable à l’établissement, qui ne remplissait pas ses promotions à l’époque. Aujourd’hui, les effectifs sont pleins et les concours d’entrée attirent six candidats pour un admis.

« Un gros enjeu dans ce territoire »

Une métamorphose de l’IFSI que Sylvie Thiais attribue à une équipe pédagogique innovante et particulièrement impliquée auprès des étudiants. « Ces années ont été très riches, très constructives dans ma vie professionnelle », témoigne-t-elle. Au-delà de l’amélioration de l’activité des écoles de formation, l’ancienne directrice s’est attachée à favoriser la réussite des étudiants, « un gros enjeu dans ce territoire où certains ont un parcours scolaire fragile », en les accompagnant tout en les responsabilisant : « Si on ne fait pas confiance aux étudiants, c’est perdu. »

Depuis le départ de Sylvie Thiais – qui occupe désormais la fonction de conseillère pédagogique à l’Agence régionale de santé d’Île-de-France – la direction des écoles est assurée par intérim en attendant le recrutement d’un successeur, qui devra poursuivre un chantier : la construction de nouveaux locaux pour l’IFSI à la Porte de Paris, sur le site de Casanova (l’hôpital Delafontaine est à l’étroit et saurait utiliser l’espace ainsi libéré). Le dossier administratif est prêt pour être présenté au financeur.


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.