@ vous

Secteur pédiatrique de Delafontaine
/ La directrice de l'hôpital répond

Nom ou initiales: 
Y.D

             Madame,

            Votre lettre parue le 23 janvier 2018 dans le JSD, dans laquelle vous déploriez les conditions d’hébergement des parents accompagnants dans le service de pédiatrie du CH de Saint-Denis m’amène à faire quelques commentaires et une remise en contexte. Pour ma part, j’aurais privilégié un dialogue direct avec notre service clientèle pour évoquer ensemble les problèmes et apporter des réponses à vos interrogations plutôt que d’avoir à vous répondre par voie de presse. Le CH de Saint-Denis a entrepris depuis plus d’une dizaine d’année d’importants travaux de modernisation dont la première étape a été la construction d’une nouvelle maternité et d’un centre de périnatalité. La rénovation du bâtiment principal dont la construction date de 1976, a débuté il y a quelques années. Trois étages sont à présent réhabilités.Nous savons que les conditions d’hébergement des parents accompagnants dans le service de pédiatrie ne permettent plus à l’heure actuelle de satisfaire aux attentes légitimes des familles spécialement dans l’aile des nourrissons même si la qualité des soins aux enfants hospitalisés y est totalement préservée. C’est pourquoi en 2015 et en accord avec les représentant de la communauté médicale, nous avions priorisé la rénovation du service de pédiatrie parmi les services restant à moderniser. De nouvelles contraintes techniques incontournables liées à la sécurisation du bâtiment et sa mise aux normes anti-incendie nous ont fait prendre du retard et l’étage actuellement en travaux qui sera livré en fin d’année 2018, a dû être allouer à un autre service libérant cependant l’étage dévolu au service de pédiatrie au 7ème étage du bâtiment.

Les travaux doivent y commencer début 2019 incluant la création d’une majorité de chambres « mère-enfant » dans les futurs locaux complètement rénovés. Au cours des dernières années la prise en charge des enfants au CH de Saint-Denis a bénéficié de plusieurs améliorations dont l’ouverture d’une unité d’hospitalisation de courte durée dans les locaux des urgences et de l’agrandissement de l’hôpital de jour pédiatrique. Au cours de l’année 2018 sera construite une unité de soins continus de 4 lits à proximité des urgences pédiatriques.Elément majeur, sur l’impulsion de son chef de service, l’équipe médicale du service de pédiatrie s’est considérablement renforcée au bénéfice des enfants soignés.Les locaux dont nous disposons datent d’une époque où la présence continue des parents dans les services de soins n’était pas la norme.  Actuellement nous encourageons les parents qui le souhaitent à rester auprès de ces derniers, mais en étant transparent sur les conditions de couchage.Dans l’attente des nouveaux locaux, le nombre de chambres « mère-enfant » dans l’aile des nourrissons est limité à six et nous acceptons que les parents qui le désirent restent auprès de leur enfant, bien que les conditions d’hébergement ne soient pas adaptées.Les équipes soignantes mettent tout en œuvre pour répondre au quotidien à ces contraintes architecturales que nous subissons autant que vous.

Je sais évidemment que toutes ces conditions d’hébergement ne sont pas favorables à la meilleure sérénité pour les parents et je m’en excuse. L’ensemble de l’encadrement (médecins et cadres de santé) a été mobilisé pour mener une réflexion en vue d’améliorer les conditions d’accueil des parents dans l’attente du déménagement dans les nouveaux locaux (tapis de sol avec un drap, fauteuils, aménagements d’espaces existants…). En tout état de cause, nous déplorons les faits que vous mentionnez dans votre courrier mais soyez sûr que le Centre Hospitalier de Saint-Denis travaille en concert avec toutes ses équipes, pour assurer des conditions de prise en charge et des prestations de qualité en faisant face à toutes les contraintes qui lui sont imposées.

Dans l’espoir d’avoir répondu à toutes vos interrogations et restant à votre disposition, je vous prie de recevoir, Madame, l’expression de ma considération distinguée.

 

Yolande Di Natale, directrice du Centre hospitalier de Saint-Denis

Secteur pédiatrique de Delafontaine

Réactions

Mes remerciements à la direction du centre hospitalier pour les précisions et le détail des mesures à venir.
Les personnels, dans leur ensemble ,manifestent une volonté réelle pour la défense du service public de santé.

bonjour, une expression me chagrine dans ce courrier. il est évoqué "le service clientèle". je considère toujours que le mots "usagers, patients" doivent rester d'actualité plutot que le terme " clients" qui m'irrite....et traduit les orientations générales du service hospitalier français.
ccordialement

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur