+Vous

Côté commerce /
/ La Citadelle

Ghaith Abdul Sater, créateur du restaurant libanais La Citadelle au 32, rue Paul-Éluard
Ghaith Abdul Sater, créateur du restaurant libanais La Citadelle au 32, rue Paul-Éluard


« On travaille tous les deux dans les métiers de la bouche?! » La formule est de Wafa, l’épouse de Ghaith Abdul Sater. Elle est dentiste. Lui restaurateur. Il vient d’ouvrir La Citadelle, restaurant libanais sis au 32, rue Paul-Éluard. Arrivé en France en 2012, où il rencontre sa future femme, Ghaith ne maîtrise pas encore bien le français. Pourtant, il est polyglotte. Outre le libanais, sa langue natale, il parle l’arabe littéraire et le russe. 


Originaire de Baalbek, ville au patrimoine archéologique immense, il part en 2004 poursuivre ses études supérieures en Biélorussie. « Il y a décroché un doctorat de maths. Simplement pour avoir un diplôme, car il ne veut ni enseigner ni faire dela recherche », dit Wafa. À l’Est, Ghaith fréquente des amis qui tiennent un restau libanais. Il travaille avec eux et prend goût au métier. « Et puis tout le monde fait la cuisine dans sa famille, explique Wafa. C’est une tradition. Au Liban, il existe un vrai plaisir de manger. »

« Il faut que tous les produits soient d’origine libanaise. Même le thé », revendique Monsieur. « Sauf des produits frais comme la viande », tempère Madame. Même le cuisinier avec qui il œuvre aux fourneaux est du pays du cèdre, insiste Ghaith. Les mets qu’ils concoctent sont sacrément bons, imprégnés des senteurs et saveurs de la Méditerranée?: hommous, falefel, moussaka, taboulé, chawarma, soupe de lentilles, feuilles de vigne (à partir de 3 €)… et l’incontournable mezzé, végétarien ou pas, pour déguster un assortiment de spécialités (16 ou 19 €,30 ou 35 € pour 2). 

Patricia Da Silva Castro


Le plus

Spécialités libanaises, offre rare, voire unique, à Saint-Denis. Ouvert du lundi au samedi de 11?hà 23?h. Vente à emporter (Tél.?: 01?49?33?35?49). Activité traiteur, pour les fêtes par exemple.


Le moins

Ghaith n’avait pas pensé proposer de l’alcool, mais il a entendu la demande de clients– ha, les petits vins libanais… Il y réfléchit donc.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.