Cultures

L’Écran
/ L’hiver, l’autre saison de l’opéra

Des balcons de l’Opéra Bastille aux salles obscures, il n’y a qu’un pas. Vendredi 15 décembre à 19 h, ce sera le démarrage de la troisième saison consécutive du Kinopéra. Comme d’habitude, ce cycle de projections d’opéras proposé par le Festival de Saint-Denis (FSD) présentera trois œuvres au cinéma l’Écran. La première captation de l’année sera Don Carlos de Verdi avec au casting la crème de l’opéra actuel avec le ténor allemand Jonas Kaufmann, qui tient le rôle de Don Carlos et qui a souvent été aperçu lors des Kinopéras précédents. Aussi, la soprano bulgare Sonya Yoncheva, vue lors de l’édition 2015 du festival de musique classique dionysien, tiendra le rôle d’Elisabeth de Valois. Cette pièce en cinq actes, présentée à la rentrée, est une création de l’Opéra de Paris et est la première version historique écrite par Giuseppe Verdi (en français donc). Elle est tirée de la pièce de l’auteur Friedrich von Schiller contemporain et ami de Goethe. L’intrigue place le spectateur au cœur d’un drame passionnel qui se joue à la cour d’Espagne catholique et puritaine.

Les chœurs et l’orchestre de l’Opéra de Paris dirigé par Philippe Jordan (futur directeur musical de l’Opéra de Vienne en 2020) y ont sublimé le travail audacieux du metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski. « Nous nous efforçons d’offrir une diversité de propositions, soit historiques soit au contraire créées dans la saison en cours, que nous choisissons accessibles à un public de non spécialistes, détaille Nathalie Rappaport, directrice du FSD. Le plaisir avant tout ! »

Don Giovannide Mozart, enregistré au Festival de Salzbourg, et La fille de neige de Rimski Korsakov, une autre production de l’Opéra de Paris, sont programmés respectivement le 11 mars et le 8 avril 2018. Romantisme avec Verdi, tradition classique avec Mozart, folklore et poésie russes avec Rimski Korsakov, les Kinopéras balaient une nouvelle fois très large, privilégiant toujours la qualité de la production, de la distribution et bien sûr de la mise en scène.

Pour rappel, la billetterie physique de l’édition 2018 du Festival ouvre le 13 décembre, il faudra attendre la mi-février pour la billetterie en ligne.

Maxime Longuet

Don Carlos au cinéma l’Écran (14, passage de l’Aqueduc). Tarifs : plein 15€ / abonnés Écran 10€ / réduit 12€. Durée : 4 heures avec entracte. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur