À la une En ville

Quartier Pleyel
/ L’annonce du chantier de la gare fait grand bruit

Après deux ans de travaux préparatoires, débutera cet été la construction de la gare Saint-Denis Pleyel. Un chantier présenté le 7 juin par la Société du Grand Paris Express aux habitants du quartier qui en redoutent les nuisances.
Le chantier de la future gare Pleyel du Grand Paris Express à l'angle des rues Francisque-Poulbot et Pleyel
Le chantier de la future gare Pleyel du Grand Paris Express à l'angle des rues Francisque-Poulbot et Pleyel

Un réseau en rocade de 200 km de lignes de métro automatique, desservies par 68 gares. Lancé en 2016 dans la banlieue sud, le Grand Paris Express, chantier titanesque de 35 milliards d’euros, avance, rythmé par les réunions publiques. Parmi les dernières en date, des représentants de la Société du Grand Paris, établissement public en charge d’en piloter le déploiement, sont venus à la rencontre des habitants du quartier Pleyel, le jeudi 7 juin à l’école Anatole-France. Dans les prochaines semaines, débuteront en effet les travaux de génie civil de la grande gare conçue par l’architecte japonais Kengo Kuma. Principal pôle de correspondance du réseau, à l’interconnexion des lignes 14, 15, 16 et 17, elle devrait être fréquentée par 250 000 voyageurs par jour. « C’est Châtelet-les Halles à Saint-Denis, en plus beau », remarquait Anne Bonjour, directrice adjointe des relations territoriales de la SGP.

Sur la parcelle de près d’un hectare à présent déblayée, à l’intersection des rues Pleyel et Francisque-Poulbot, les travaux confiés à l’entreprise Eiffage s’échelonneront sur quatre ans. Ainsi que l’expliquait Jean Bernier, chef du secteur Saint-Denis Pleyel, ils consistent d’abord à couler jusqu’à 50 mètres de profondeur les parois en béton, pour former une boîte, d’où la terre sera évacuée par palier. Dans le même temps, vont être construits aux abords de la rue Finot et du lycée Marcel-Cachin de Saint-Ouen deux des ouvrages de service souterrains, profonds de 40 mètres, comme il en est prévu tous les 800 mètres le long des tracés afin d’accéder aux tunnels et d’en assurer le cas échéant ventilation et désenfumage.

Le plus difficile pour commencer

Dans l’assistance d’une soixantaine de personnes, les sources de nuisances inquiètent. Les horaires de chantier ? « Sur l’ensemble des ouvrages, ce sera 7h-20h, en semaine. » Sauf en cas de retards ou lors « de challenges techniques », telle l’injection du béton pour former la coque de la gare. « Là, on ne peut pas s’arrêter. » « Creuser, creuser. On sait qu’il y a des immeubles fissurés à Saint-Ouen. Personne ne veut en parler », lance une femme. « Il y aura des référés préventifs », promet Anne Bonjour. Autrement dit, un constat sera fait par un expert judiciaire de l’état des bâtiments les plus proches des tracés avant qu’ils ne soient creusés par les tunneliers. Ces « trains-usines » de 100 mètres de long et 10 de diamètre « entreront en action dans un an. Ils avanceront de 10 à 12 mètres par jour ». Et « une auscultation sera faite en temps réel » des vibrations qu’ils pourront occasionner. « C’est une double protection, et pour vous, et pour nous. »

Dans ce quartier engorgé de véhicules aux heures de pointe, on redoute aussi la noria des camions et le surcroît de pollution qui en résultera. Élu délégué au quartier, Michel Ribay signale la centrale à béton sur site, qui aidera à réduire les rotations, et l’itinéraire retenu via l’A86, toute proche, pour évacuer les dizaines de milliers de tonnes de terre excavée. Un homme s’enquiert du dispositif de surveillance de l’air à mettre en place pour préserver les enfants des pics de pollution. « On n’est pas inquiet. Le chantier ne va pas en générer beaucoup », assure-t-on à la SGP, où l’on fait surtout état des études de simulation sur « les nuisances visuelles et sonores ». Lesquelles ont motivés en plusieurs endroits la pose de palissades acoustiques. « On ne vous fera pas croire à un chantier invisible et silencieux. On commencera par le plus difficile, avec le coulage du béton. » Une fois réalisés structures internes et gros œuvre, les travaux porteront à partir de 2020 sur les aménagements intérieurs et extérieurs, l’installation des équipements et réseaux. Après la phase des essais, la mise en service de la gare est prévue au printemps 2024, à la veille des Jeux olympiques et paralympiques.

Marylène Lenfant

Réactions

Comme diraient Braouezec et Ribay: à Saint-Denis, du béton et des jeux,...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur