Sports

Natation
/ Je peux pas : j’ai piscine avec mes parents

Fort d’une organisation millimétrée, l’Étoile sportive dionysienne permet aux parents et aux enfants de nager à La Baleine sur les mêmes plages horaires.
A l'ESD, les enfants apprennent à nager en s'amusant pendant que leurs mamans suivent un cours d'aquagym.
A l'ESD, les enfants apprennent à nager en s'amusant pendant que leurs mamans suivent un cours d'aquagym.

Le mercredi en fin de journée, le complexe de La Baleine est scindé en deux. D’un côté, Mourad prend en main la séance d’aquagym dans le bassin ludique, où les femmes suivent avec attention son cours, en reproduisant méthodiquement et en rythme les gestes du maître nageur. De l’autre, une centaine d’enfants, placée sous la surveillance de Ludovic, Christelle ou encore Michel, qui apprennent lentement mais sûrement à nager.

Coiffés de leur bonnet floqué ESD (pour Étoile sportive dionysienne), les bambins sautent dans l’eau, nagent, s’amusent tout simplement, sans forcément prendre en considération le fait que leur maman se trouve à quelques mètres d’eux. « C’est ça, l’esprit ESD !, s’enthousiasme Michel Jousselin, président historique du club depuis maintenant plus de vingt ans. Les mamans n’ont pas à se soucier de leur enfant. Au lieu d’aller faire les courses ou de voir le club comme une garderie, elles viennent suivre des cours chez nous et, à la fin, ils peuvent partager leur expérience. »

Ce planning, facilité par la présence de dix maîtres nageurs (dont huit salariés), Michel l’a peaufiné tout l’été, en attachant une attention particulière à ce que les cours des grands et des petits se déroulent en même temps. « Ce n’est que le début de l’année et il y a encore beaucoup de choses à régler, mais je suis content de ces deux premières semaines. Finalement, le report de la réouverture de La Baleine (deux semaines de retard) ne nous a pas dérangés plus que cela. »

Pas de compétition

Au bord de la piscine, Ludovic guide les petits et leurapprend les gestes de base afin qu’ils se sentent à l’aise. Avec toujours un petit mot d’encouragement pour chacun. « Les groupes ne sont pas encore constitués, et certains se retrouvent pour la première fois de leur vie dans un bassin. Il faut absolument les guider et les accompagner dans la découverte de la natation. »

À l’ESD, aucune trace de compétition, seulement le plaisir de se retrouver dans l’eau et d’évoluer à son rythme. Quitte à perdre quelques éléments en cours de route… Une situation qu’a bien connue Michel Phillipy, l’un des doyens du club. « Au début, ils restaient quelques années puis partaient. Notre objectif, c’est de perfectionner les nageurs. Ceux qui désirent faire de la compétition peuvent toujours aller dans un autre club. Nous, nous aurons eu le mérite de les avoir formés. » « Dans les autres villes, ils cherchent avant tout la performance, tranche Ludovic. À l’ESD, c’est le côté agréable et convivial qui prime avant tout le reste. » Et cet esprit familial permet à l’Étoile sportive dionysienne d’enregistrer chaque année, depuis plus de cinquante ans maintenant, un nombre croissant de licenciés. (*)

Alexandre Rabia

(*) Environ 800 licenciés pour la saison 2017-2018

À La Baleine (13, avenue Jean-Moulin).
www.esdsport.fr

Et maintenant, l’ESD santé

« Je dois d’abord m’occuper des derniers détails de la rentrée, mais au moins nous avons le créneau ! » Sur tous les fronts, Michel Jousselin, le président de l’Étoile sportive dionysienne (ESD), va lancer dans les prochaines semaines l’ESD santé. L’objectif ? Attirer une fois par semaine dans l’eau les personnes présentant toutes sortes de pathologies. « Nous allons accompagner les personnes diabétiques et les encourager à nager, explique Ludovic, l’un des maîtres nageurs. On va commencer gentiment avec un groupe de dix adultes avec l’ambition d’augmenter ce chiffre en cours d’année. » Pour mener à bien ce projet, le club s’est associé au médecin du centre médico-sportif de Saint-Denis, le docteur Anne-Louise Avronsart. « C’était important de créer un lien direct entre la santé et le sport », conclut Michel Jousselin. 

AR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur