Logement
/ Immeubles neufs & malfaçons : un couple infernal ?

Nom ou initiales: 
Thomas ROUAN

J'ai été particulièrement intéressé par l'article "Copros neuves et malfaçons" paru dans le JSD n° 1130 du 7 au 13 juin 2017.
En effet, notre immeuble, situé rue de l'Octroi, dans le quartier de la Plaine, a connu une mésaventure similaire : lors de la livraison des parties communes, en 2011, le conseil syndical a constaté de multiples malfaçons, notamment dans les cages d'escalier qui sont à l'air libre.
Mis en demeure, le promoteur, Nacarat, a réagi en prenant le conseil syndical.. pour une association de demeurés.
Nous avons donc pris le taureau par les cornes et opté pour une gestion coopérative et donc bénévole de l'immeuble par ce même conseil.
Cela nous a notamment permis de lancer une procédure au fond à l'encontre du promoteur, après une expertise conclue en notre faveur.
Même si cette procédure est longue et coûteuse pour une petite copropriété, le conseil syndical est déterminé à ne rien lâcher, car, comme un célèbre bonbon, il est "petit mais costaud".

Thomas ROUAN, président du conseil syndical, syndic bénévole

Logement

Réactions

Bonjour,

Tout comme l'article est intéressant, votre commentaire l'est également.
Je crois aussi que la gestion coopérative permet de créer des liens plus fort entre copropriétaires et donc voisins pour la plupart.
A une époque où les relations entre individus perdent de leurs humanité pour diverses raisons , tant à cause de ces technologies qui aliène l'être humain plus qu'il ne le libère que de l'argent-roi qui devient le seul objectif de cette société,
il est primordial de retrouver un dialogue entre être-humain pour trouver des solutions intelligentes et innovantes au multiples problèmes sociaux et environnementaux qui se vont de plus en plus pressant.
Retrouver ce dialogue est d'autant plus important dans une ville populaire et dense comme Saint-Denis.
Concrètement, je suis propriétaire, pour l'instant virtuellement, d'un appartement en construction sur Saint-Denis.
Votre expérience m'intéresse beaucoup car j'aimerais que la copropriété soit en syndic bénévole ou coopératif.
Comment vous y êtes vous pris ?
Quelle est la taille de votre copropriété?
Avez vous fait appel à une association pour vous aider?
et beaucoup d'autres questions.
Vous pouvez me joindre sur mon adresse mail si possible.

Anthony Le Clezio, butineur de bonne idée.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.