À la une En ville

Lycée Bartholdi
/ Ils imaginent leur ville verte

Des élèves de 1re bac pro ont conçu des maquettes d’éco-quartiers dans le cadre du concours Zéro Carbone organisé par leurs profs de biotechnologies.
Une des maquettes lauréates, représentant "la ville zéro carbone"
Une des maquettes lauréates, représentant "la ville zéro carbone"

Et si vous habitiez une ville totalement respectueuse de l’environnement ? C’est ce qu’ont imaginé les élèves de 1re bac pro (technicien menuisier agenceur, accueil, métiers de la mode ou du cuir, maintenance industrie) du lycée Frédéric-Bartholdi, dans le cadre du concours Zéro Carbone organisé par les professeures Salima Moratille et Feriel Feraga. Jeudi 12 avril, les lycéens ont présenté leurs maquettes devant notamment les représentants des entreprises Icade et La Forestière, partenaires du projet, et les élus Patrick Vassallo, adjoint à la nature en ville, et Zohra Henni, adjointe à l’enseignement secondaire.

Potagers sur les toits, éoliennes, récupération des eaux de pluie, bassins de méduses lumineuses… Les cinq groupes de trois à quatre élèves ont fait marcher leur imagination. « Pendant un an, tout le monde s’est impliqué : les jeunes, les entreprises, les patrons », souligne Mme Moratille, professeur de biotechnologies option santé environnement, comme sa collègue Mme Feraga.

Les maquettes exposées du 4 au 15 juin salle des Trois patrons

Les trois groupes lauréats du concours verront leurs travaux exposés du 4 au 15 juin à la mairie de Saint-Denis. Ils ont aussi gagné un voyage à Saint-Hilaire (85) à la découverte des énergies éoliennes et mécaniques. « Ils étaient ravis, ils ne voulaient pas rentrer », témoigne Feriel Feraga qui les a accompagnés. « Je pense que c’est gravé dans leurs mémoire. Ils n’arrêtaient pas de dire “merci”. Je leur disais “non c’est votre travail” », ajoute Salima Moratille.

Aïcha Aoun, proviseure du lycée, a soutenu les professeurs dans leur démarche. « Je leur ai dit “proposez-moi des projets et on y va”. » En plus de l’aspect éducatif, le projet Zéro Carbone a réussi à faire se rencontrer élèves et entreprises. Le projet a notamment été encadré par Olivier Guillouet, directeur en aménagement de l’opérateur immobilier Icade. Le but : « Faire découvrir les métiers du bâtiment aux jeunes. Ils peuvent être nos salariés de demain… » L’entreprise a aussi proposé de prendre des lycéens en stage. En plus de l’engagement des entreprises partenaires, d’autres se sont greffées au projet Zéro Carbone. Elles ont par exemple donné du bois ou du plexiglass pour la réalisation des maquettes. Elles ont aussi promis leur participation pour les années à venir. En termes de nouveauté, les enseignantes du lycée Bartholdi prévoient d’ouvrir le concours à d’autres classes et même à d’autres établissements.

Hanane Mokrani (stagiaire) 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur