En bref

Conseil municipal
/ Guerre froide

La séance du 28 juin s’est achevée sur un incident rare. Peu avant 2h du matin, alors que le quorum des présents est tout juste atteint, le groupe socialiste fait le choix de quitter l’assemblée au moment où le maire présente le vœu pour la ratification par la France du traité sur l’interdiction des armes nucléaires. Conséquence, plus de quorum et donc pas de vote. Le vœu est reporté au prochain conseil en octobre. L’opposition entendait ainsi faire valoir son mécontentement alors qu’un vœu au sujet de l’avenir de la Maison des femmes, émanant de ses rangs, n’aurait pas été mis à l’ordre du jour.

Réactions

Se souvient-on de la facilité avec laquelle dimanche 12 mai 1940 le ministre allemand de l'aviation hermann goering a lancé 1500 avions sur la ville de Sedan ? Ce jour là l'armée de l'air française ne possédait que 152 bombardiers. Ce manque d'appareils a causé indirectement la déportation et l'extermination de millions de personnes en Eruope. Dans son histoire, et depuis la création de la République le 22 septembre 1792, notre pays a subi de nombreuses attaques militaires. La France est une République Sociale donc elle a des ennemis. Supprimer les armes nucléaires augmenterait sa vulnérabilité et entraînerait des guerres. Il faut au contraire renforcer l'armement atomique de la France, accroître la portée la précision la furtivité des missiles mer-sol balistiques et celles des missiles air-sol moyenne portée. Espérons qu'en 2018 les quatre sous-marins lanceurs d'engins soient équipés de missiles M51.2, et qu'en 2025 le missile M51.3 soit développé fabriqué testé et déployé.
La survie de l'humanité dépend d'un désarmement nucléaire généralisé. Il y a quelques décennies ce processus avait été engagé, mais interrompu à la chute de l'union soviétique. En 2018 se doter de l'arme nucléaire c'est disposer des moyens de résister aux diktats des grandes puissances nucléaires. Bien des pays y songent, d'autres l'ont fait. Le risque d'un usage de ces armes de destructions massives n'a jamais été aussi grand. Le désarmement général et une cause universelle , l'abandon des armes atomiques devrait en être la première étape. Méfiez vous des de ces discours bellicistes , inexorablement ils vous entrainent vers l'acceptation des conflits et de ses conséquences mortifères. Maintenant et plus encore dans le futur, plus n'est besoin de la mobilisation des peuples pour mener des guerres d'anéantissement. Le refus d'une quelconque mobilisation ne pourra plus empêcher le déroulement d'un conflit. Ne pas oublier, dans les guerres du 20éme siècle pour une victime civile 19 militaires mourraient dans un conflit , maintenant dans les confrontations actuelles le rapport s'est inversé, 19 civils décéderont pour un militaire . C'est la rançon des technologies qui permettent les guerres à distance. La paix le désarmement , plus que jamais ces deux objectifs universels sont d'actualité . L'avenir de l'humanité en dépend.
l’Organisation des Nations Unies a ouvert à la signature le traité de non-prolifération des armes nucléaires depuis le 20 septembre 2017. Plus que 6 ratifications par 6 parlements d'Etats membres et le traité entrera en vigueur. Allez la France, montre le bon exemple (pour une fois) ! En 1940, la défaite s'explique entre autres par la stupidité de la hiérarchie militaire incapable de penser un blitzkrieg, par les collabo, par le coup d'Etat de Petain et non pas par le sous-equipement militaire. Aujourd'hui, les armes nucléaires ne protègent en rien la sécurité des Français comme l'ont prouvé les attentats en 2015. Les guerres ne se gagnent pas à coup d'armes nucléaires qui nous ruinent. Et au fait, si on arrêtait de faire la guerre à d'autres pays ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur