À la une En ville

Semaine bleue
/ Générations si proches

La Maison des seniors, et ses partenaires associatifs et institutionnels, ont concocté une quinzaine de rendez-vous pour cette initiative nationale. Objectif cette année : casser l’isolement des personnes âgées en favorisant les échanges avec les jeunes.
Tiré du film "Hier ce sera mieux"
Tiré du film "Hier ce sera mieux"
 
La Semaine bleue, initiative nationale en direction du 3e âge durera, à Saint-Denis, du 30 septembre au 12 octobre et aura pour thème « Si loin, si proches… ». Ce choix part du constat de la Maison des seniors : le principal problème qui se pose 
avec l’avancée en âge, c’est l’isolement. L’équipe a concocté, avec l’aide de partenaires associatifs ou institutionnels, une quinzaine de rendez-vous : animations, débats, rencontres et conférences, création d’un jeu (1) avec pour but de rompre avec cette mise à l’écart des anciens. Mission que la Maison des seniors remplit tout au long de l’année. Comme l’an passé, ses portes seront ouvertes samedi 7 octobre, jour de la Fête de Saint-Denis, une occasion pour les Dionysiens de connaître ce lieu et pour les plus de 60 ans de se faire connaître.

« une partie de babyfoot avec les jeunes »

Avec l’exposition Regarde-moi de l’antenne dionysienne de l’association des Petits frères des pauvres (lire p. 14), la projection en avant-première de Hier, ce sera mieux à l’Écran, dimanche 8 octobre à 14 h, constitue un des moments forts de cette Semaine bleue. Trois ans et deux séjours dans des centres de vacances de la ville, le premier à Fondettes (Indre-et-Loire) et le second à Saint-Hilaire (Vendée), ont permis de concrétiser ce projet intergénérationnel. Philippe Fenwick de la Compagnie Zou a réalisé cette vidéo à partir du travail du photographe Manuel Braun et de celui d’Amandine Casadamont, preneuse de son. Tous les trois ont accompagné les rencontres et les séjours de la douzaine de participants. Ce film n’aurait pas vu le jour sans les financements de la Ville et l’investissement des animateurs de la Maison de seniors et de l’espace jeunesse centre-ville.
 
Joseph 82 ans, un des protagonistes, n’en conserve que des bons souvenirs. « Je continue à passer la porte de l’espace jeunesse. Je fais parfois une partie de babyfoot avec les jeunes. On n’a pas connu les mêmes problèmes qu’eux. À mon époque, on quittait un patron, cinq minutes après on en trouvait un autre. » Sarah, 19 ans, en garde deux mots : « solidarité, générosité ». De son côté, Chaynese, 18 ans également, s’est associée au projet, avec peu d’enthousiasme au départ. Elle a finalement apprécié le récit des seniors sur le Saint-Denis d’avant. « On a vécu beaucoup de moments forts, comme ce zouk avec George à Saint-Hilaire. Certains avaient des a priori sur les jeunes Dionysiens. On a pu leur montrer que tous les jeunes ne sont pas des arracheurs de sac. Le 8 octobre, à la projection du film, c’estprévu, je serai là. » 
 
 
(1) Programme complet sur http://ville-saint-
denis.fr/actualite/semaine-bleue-si-loin-si-proches. Du 30 septembre au 12 octobre. 
 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.