À la une En ville

Apéro-débat
/ Génération-s sort du bois

Emir Deniz, au conseil régional d'Ile-de-France, le 1er juin
Emir Deniz, au conseil régional d'Ile-de-France, le 1er juin

Le mouvement lancé par l’ancien candidat socialiste à l’élection présidentielle Benoît Hamon, en juillet 2017, prend pied à Saint-Denis, autour notamment d’Emir Deniz (1). « Nous pouvons nous appuyer sur une cinquantaine de personnes à Saint-Denis, dont une quinzaine de très actifs, annonce le conseiller régional. La moitié sont d’anciens du PS et d’EELV, les autres sont nouveaux en politique. » Alors que les élections européennes du 26 mai 2019 sont le principal objectif de Génération-s, le mouvement aspire à se faire connaître et organise une première réunion publique à Saint-Denis le vendredi 8 juin à 19h30 sous la forme d’un apéro-débat, au restaurant La Table ronde (12, rue de la Boulangerie), en présence de Michel Pouzol, ancien député socialiste, auteur du livre Député pour que ça change, du RMI à l’Assemblée nationale et co-réalisateur du documentaire Pourquoi nous détestent-ils nous les pauvres ? Un choix d’invité qui fait évidemment sens pour Emir Deniz. « La question du revenu universel avec la vocation de régler le problème de la misère est dans l’ADN de notre mouvement. Et elle parle sans doute à beaucoup de gens ici. » Génération-s complète donc une offre politique déjà vaste à Saint-Denis, en particulier à gauche. Mais où situer exactement Génération-s et Emir Deniz ? « On souhaite faire de la politique autrement. Au conseil régional nous avons ainsi créé un groupe alternative écologiste et sociale avec des membres d’EELV. Personnellement j’ai fait le choix de quitter le PS, dont je jugeais la politique complètement dévoyée. Ensuite j’ai soutenu Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle parce qu’il a été le seul à faire émerger des idées nouvelles. C’est d’ailleurs le principal héritage de cette élection. Pour moi aujourd’hui le PS est fini. D’autres personnes doivent prendre la place. » La venue de Benoît Hamon est d’ores et déjà annoncée pour le 14 juillet, probablement pour un grand pique-nique au Parc départemental Georges-Valbon.

Yann Lalande

(1) Mis en cause dans un article du Canard enchaîné pour de supposés faits relevant de l’abus de bien social, Emir Deniz n’a été l’objet d’aucune poursuite judiciaire depuis. Il a en revanche porté plainte contre l’hebdomadaire pour diffamation, considérant qu’il n’a fait que relayer les accusations infondées d’anciens employés malveillants de l’IEPP, sa société de formation.

Réactions

Il aurait peut-être été intéressant de vérifier les informations. Émir Deniz a été exclus du PS et ne l'a pas quitté volontairement. Élu sur la liste de Bartolone il est le bras droit de Matthieu Hanotin depuis l'UNEF et l'un de ses meilleurs amis. Le JSD ne devrait pas se faire le relais de la propagande socialiste.
@Jacques, Emir Deniz m'a affirmé ne plus être à jour de ses cotisations au PS depuis 2015 et donc de fait être marge du parti depuis cette date. Ensuite il a en effet été exclu du Parti socialiste en octobre 2017, ainsi que 8 autres conseillers régionaux à la suite de la création du groupe alternative écologiste et sociale. Pour résumer Emir Deniz est un ancien membre du PS. Cordialement Yann Lalande
Etonnant quand même cet empressement du JSD à promouvoir et défendre cet ami de Mathieu Hanotin qui réapparaît dans la ville à 2 ans de municipales qui s'annoncent difficiles pour la majorité sortante. On prépare une grande alliance entre les "ennemis" de 2014 pour conserver le pouvoir ?
Bonjour. @Thomas, vous vous méprenez sur la nature des hommes politiques. Il n'y a pas d'amis ou d'ennemis. Il y a juste des intérêts en commun.... Rien de plus. En 2014, G. SALI a appelé à votre contre M. HANOTIN alors qu'il a vomis sur D. PAILLARD toute la campagne. Donc, s'il faut dégager L. RUSSIER en 2020, je peux vous assurer que les pires ennemis feront front commun. N'oubliez pas ce n'est pas que Saint Denis qui est dans le viseur des hommes de pouvoir... C'est aussi plaine commune, les JO, la coupe du monde de rugby, comme l'a dit L. RUSSIER, c'est une ville riche et certains veulent ce gros gâteau que l'on veut surtout pas partager avec les habitants. L. RUSSIER ne veut pas lâcher non plus et veut s'émenciper des vieux roublards de Saint Denis (BRAOUEZEC, PAILLARD et PEU) B. BAGAYOKO aussi veut prendre sa revanche sur la nomination de L. RUSSIER La droite va y aller, sur un malentendu ça peut passer. Le centre gauche peut avoir sa chance si les ego se mettent en mode veille et avec un vrai projet de ville. Et pas du tiers monde comme le voudrais un certain macroniste au conseil municipal.
Azzedine : je n'ai pas bien compris votre commentaire. Mais ce que je continue à trouver étonant c'est la complaisance du JSD pour Emir Deniz. Pas une question sur son parcours au MJS et à l'UNEF (les seuls lieux où il dit avoir travaillé... sur sa page FB !) alors qu'un article du "Monde" se posait au moins des questions sur les liens entre MJS, UNEF et le parti créé par Hamon : "La crise à l’UNEF et au MJS déteint sur Benoît Hamon" - "Le Mouvement du 1er  juillet s’appuie sur les réseaux de ces deux organisations, touchées par des affaires de sexisme." (LE MONDE-01.12.2017) par Abel Mestre et Sylvia Zappi. Si ce n'est pas de la complaisance, c'est quoi ?
Bonjour. @Thomas. Mon propos est de souligner le caractère "changeant" des hommes politique pour survivre. Et leurs capacité à sacrifier leurs amis d'hier. La ville est riche et avec les projets qui arrivent, les élus veulent en profiter (placement des amis, récupérer un poste, compromission) mais il ne faut surtout pas partager ces richesses avec les habitants. S'il faut sacrifier un ami d'hier (le front de gauche par exemple), les amis d'hier (EELV, PSG et PS) pourront s'allier pour pousser dehors L. RUSSIER et les autres habitués du pouvoir municipale. Alors qu'ils ne peuvent pas se sentir; C'est la magie de la politique. Je vous rappelle que la ville est: - la plus grosse ville du 93. - la deuxième ville de l'ile de France - le deuxième pole tertiaire après la défense. - accueille les JO - un budget de 260 millions d'euros. - a le plus d'élus à plaine commune - riche!!!! Cela attise les convoitises... J'aimerais juste que L. RUSSIER me prouve que la situation à Saint Denis s'est amélioré. Pas seulement par des chiffres ou le nombre de pots peintures consommés. Qu'il me prouve qu'il y fait bon vivre pour reprendre les mots de son prédécesseur. Il (avec les élus) a tous les pouvoirs depuis 20 ans. A part nous parler de rénovation urbaine, de béton... il n'a jamais parlé de rénovation sociale et de son logiciel.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur