À la une En ville

Législatives 2e circonscription
/ EELV choisit l'autonomie

Contrairement à la présidentielle où l’alliance avec Benoît Hamon a été scellée, le parti écologiste fera cavalier seul dans un certain nombre d’endroits pour l’élection des députés. Dont Saint-Denis, Pierrefitte et Villetaneuse.
Laurent Servières aura pour suppléante Vanina Noël.
Laurent Servières aura pour suppléante Vanina Noël.

Europe Écologie Les Verts aura bien un candidat aux législatives dans la deuxième circonscription de la Seine-Saint-Denis. L’accord national pour la présidentielle qui a vu Yannick Jadot s’effacer au profit de Benoît Hamon prévoit un deal plus permissif pour le renouvellement des députés, surtout si la droite n’est pas en embuscade. C’est Laurent Servières qui incarnera cette autonomie retrouvée. Il tentera, le 11 juin, de faire davantage que Dominique Carré crédité il y a cinq ans d’un maigre 2,93%. Le jeune professeur de mathématiques sera associé à Vanina Noël, aide soignante à domicile et Pierrefittoise depuis dix-sept ans. « Nous avons besoin de candidats sans mandat qui parlent plus fort que d’autres d’écologie, des valeurs du féminisme, d’exemplarité des élus », explique M. Servières convaincu « qu’il n’y a jamais vraiment d’écologie s’il n’y a pas d’écologistes ».

Plus trash, Michel Ribay, son directeur de campagne, justifie la nécessité d’une candidature autonome en remarquant « qu’il est difficile de croire à la conversion écologique de Mathieu Hanotin qui était pour la construction de 24 000 logements dans le parc de La Courneuve ». Cinglant vis-à-vis du député PS et directeur de campagne de Benoît Hamon, il précise aussi que « le PC conserve une vision productiviste ». Pour autant, pas question de se livrer à une distribution de claques à la concurrence : le premier tract du candidat écolo ne contiendra « aucune attaque contre les autres candidats » et sera centré sur les propositions. « L’égalité réelle pour le service public de l’éducation est particulièrement importante dans une circonscription comme la nôtre », insiste Laurent Servières. « Dans la pratique, note-t-il, la priorité des Zones d’éducation prioritaire est fausse. »

Autre cheval de bataille « le 100% bio dans les cantines des collectivités » sera d’autant plus mis en avant que « 80% des perturbateurs endocriniens passent par l’alimentation non bio ». En termes d’aménagement, l’habitant de la Plaine veut instaurer « un mécanisme réglementaire, législatif pour que la ville dense soit vivable ». Contre le chômage, il mise sur la transition énergétique qui représente « un gisement d’emplois non délocalisables ».  Il lui reste deux mois pour faire entendre sa différence à gauche et lui-même reconnaît que ce ne sera pas facile. 

Réactions

Bonjour. "Plus trash, Michel Ribay, son directeur de campagne, justifie la nécessité d’une candidature autonome en remarquant « qu’il est difficile de croire à la conversion écologique de Mathieu Hanotin qui était pour la construction de 24 000 logements dans le parc de La Courneuve »." Mémoire courte et sélective... C'est P. BRAOUEZEC et son collègue Architecte R. CASTRO et son projet de central park au parc de la Courneuve... Un peu de sérieux M. RIBAY. Vous valez mieux que ça. http://gpmetropole.fr/blog/a-la-courneuve-il-y-a-le-parc-ses-oiseaux-et-roland-castro/ http://www.lemoniteur.fr/article/un-projet-de-ville-parc-a-la-courneuve-au-nord-de-paris-26223327 On le cite : Pour Patrick Braouezec, président Front de gauche de la communauté d’agglomération Plaine Commune (trois villes sont concernées: La Courneuve, Stains et Saint-Denis), ce projet permettrait de rééquilibrer l’Ile-de-France. Il répond aussi à l’idée de métropole polycentrique que Patrick Braouezec défend depuis longtemps. «Ce n’est pas juste par la péréquation qu’on rééquilibrera les territoires mais par des projets structurants sur lesquels on pourra construire la polycentralité», affirme-t-il, avant d’insister sur la nécessaire maîtrise publique du projet. Lisez la page 7.... C'est très drôle. file:///C:/Users/GF2126/Downloads/Liaison_164.pdf C'est du langage de technocrate... Mais l'idée est la. Oh mais ce personnage fait parti du conseil municipal.... Vous lui direz de façon trash sur ça conversion écologique. Et puis arrêtez avec le langage de technocrate. Parlez en français. Je cite : "un mécanisme réglementaire, législatif pour que la ville dense soit vivable" Moi je comprends que vous voulez densifiez la ville. Mais tout le monde ne vous comprends pas. Surtout dans une ville qui n'arrive pas à gérer correctement 110 000 habitants. Que vous vous comprenez c'est bien. Mais est ce que vous vous assurez que les habitants (électeurs) vous comprennent. C'est juste la première étape pour qu'élu et habitant se comprennent enfin.
Bonjour, Concernant le projet Central Park de Castro, je vous invite à visionner le débat datant du 2 février 2015 au Pavillon de l'Arsenal. http://www.pavillon-arsenal.com/fr/conferences-debats/cycles-passes/questions-dactualite/9879-le-central-park-du-grand-paris.html Ce qui m'importe c'est la position exprimée à cette occasion, la mobilisation des citoyens et le rôle actif joué, avec d'autres, par Laurent Servières dans le collectif pour la défense et l'extension du Parc de la Courneuve. Mathieu Hanotin est candidat aux législatives, Laurent Servières aussi. Ils sont donc concurrents. Patrick Braouezec lui n'est pas candidat. Le projet Castro était un désastre écologique quel que soit celui qui d'une manière ou d'une autre entendait le défendre. Encore aujourd'hui sur le site de Mathieu Hanotin les propos tenus ne rejettent pas l'option de 24 000 logements : " Si le projet de construction de Roland Castro est intéressant sur le papier, il convient néanmoins de faire attention à ne pas tomber dans la démesure. Implanter 24 000 nouveaux logements nécessite de prendre des précautions très importantes. L’environnement ne doit pas être dégradé et le site qui est classé Natura 2000 doit bénéficier de toutes les protections inhérentes à cet état de fait." Laissons donc à tous ceux qui ont trouvé ce projet intéressant la responsabilité de leur propos qu'ils se nomment M. Hanotin, P. Braouezec, Stéphane Troussel ou Gilles Poux. La mobilisation a manifestement contraint plus d'un acteur à modifier son positionnement. Le format réduit d'un article ne permet pas forcément de tout dire et quelquefois l'absence de quelques mots peut rendre incompréhensible le propos tenu. "un mécanisme réglementaire, législatif pour que la ville dense soit vivable" permettant le financement de grand parcs urbains. C'est sans aucun doute plus clair comme cela. Regrettons en tout cas à ce stade que la division des gauches (toutes les gauches semblent aujourd'hui converti à l'impératif écologique) n'est pas la meilleure des configuration pour voir aboutir ce type de mécanisme réglementaire, législatif et financier indispensables dans les métropoles. Densification et grand parcs urbains d'un côté/Étalement urbain de l'autre. C'est un vrai enjeu (écologique). Cordialement, Michel Ribay.
@M. RIBAY. Franchement, il faut arrêter de faire de la politique politicienne à la papa. Les temps ont changé. P. BRAOUEZEC est votre collègue au conseil municipal, et président de plaine commune depuis 10 ans déjà. Il ne débarque pas. C'est un décideur. Si vous n'êtes pas d'accord avec lui. Il faut le dire clairement au conseil municipale. La densification est son truc. A un moment, vous devez laissez les gens respirer et pas seulement dans les parc. Saint Denis n'est pas Paris. Alors certains pavoisent déjà des JO (gouffres financier et écologique) pour rattraper les carences en équipements (sportifs ou non) mais il ne rattraperont pas les carences sociales. RIO et LONDRES ont en fait les frais. Pour les 3500 logements prévus, ils ne feront qu'ajouter de la "mal vie" à un territoire déjà usé par des années de crises sociales. Ces JO sont ceux des promoteurs immobiliers et les champions du béton et du HLM. Saint Denis a atteint une taille critique. A deux doigt de tomber et jamais se relever.
Vous dites "80% des perturbateurs endocriniens passent par l’alimentation non bio " On est d'accord mais dans ce cas que pensez-vous des traité Européens tel que le TAFTA et le CETA maintenant, qui privilégie les importations de produit agro-alimentaire venant de pays comme le Canada ou les OGM et autre pesticide sont entré dans les mœurs. Pourtant EELV est pro-Européen, encore une de vos nombreuses contradiction? Et au lieu de taper sur Hanotin (que j'apprécie pas vraiment) vous devriez parler de votre programme et de vos actions pendant ce dernier mandat, car à St-Denis à part le béton partout je ne vois pas ce que vous avez entrepris de concret.
L'héritage des JO 2024 serait si significatif pour le territoire (enfouissement des lignes à haute tension sur Saint-Denis et L'ile-Saint-Denis, franchissement Pleyel, requalification des berges de Seine, Parc urbain de 7 hectares à Pleyel, protections phoniques sur l'A86, centre aquatique, passerelle urbaine entre La Plaine Saulnier et le quartier du stade de France, suppression des bretelles à la Porte de Paris et complétude du diffuseur Pleyel) que, bien qu'ayant personnellement peu d'appétence pour les Jeux du stade, je suis POUR la candidature de Paris 2024. Quant au Tafta et Ceta, nous y sommes totalement opposés justement parce que les normes européennes seraient dans ce cas tirées vers le bas. Voilà. Pour le reste, les dionysiens jugeront du bilan en 2020. Idem pour les habitants des quartiers dont j'ai la charge qui sont sans doute les mieux placés pour juger des actions concrètes. Et je maintiens que le pire en terme d'empreinte écologique c'est l'étalement urbain. Laisser les gens respirer ? Ce n'est pas du nombre de personnes dont les dionysiens souffrent mais de la misère, du chômage, des trafics, des désordres sur l'espace public, de la loi du plus fort, de la carence des services publics… Vous n'avez pas le même point de vue. Dont acte. Je crois Azzedine et Abdel que tout le monde a compris votre opposition irréductible à la municipalité.
@MR. Au delà de nos oppositions fortes. Les JO d'accord mais à quel prix? Quand le comité d'organisations ne paie pas d'impôts en France, je ne peux qu'être contre. Il faut pas se plaindre ensuite de la carence de services publique quand nos élus cautionnent l’exil fiscal (Cela a été fait avec l'EURO). On a réussi à trouver 500 millions d'euros au CG 93 alors que les finances étaient exsangues. On ne reconstruit pas le collège H. BARBUSSE et trouve les moyens de faire une piscine olympique. Expliquez moi la cohérence de tous cela. A défaut de taxer le grand capital, on taxe les petits dionysiens. Vous dites être contre le TAFTA et le CETA. Mais encore une fois. Quand est il de P. BRAOUEZEC au conseil municipal lorsqu'il soutient E. MACRON??? Ps: Je peux vous assurer que les habitants souffrent de nombre de personnes. Sur la ligne 13 et le RER D... je peux vous assurer qu'on souffre. Quand on est logique et pas dans l'idéologie, on construit les infrastructures et ensuite les habitations. Chacun sa logique. Certains préfèrent nous entasser dans des cages à lapin. Mais ces personnes n'y vivent pas.
Vous êtes pro-Européen c'est écrit dans le nom de votre parti, expliquez moi comment vous pouvez être contre le TAFTA et le CETA. On vous a jamais entendu être contre d'ailleurs car sous les ordres de Braouzec/Macron les super capitalistes mondialistes. Un peu de cohérence svp et et assumez un minimum..
Bonjour. @MR. Votre avis pour pour nous éclairer sur la cohérence de ces éléctions. http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-le-dirigeant-ecologiste-yannick-jadot-mobilise-pour-hamon-12-04-2017-6849435.php Il faut bien que les habitants s'y retrouve. Mais juste un peu...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.