Cultures

Parc de la Légion d’honneur
/ Dimanche, on prend un bon bol de mots

Le cœur vert de la ville sera l’écrin, le 14 mai, de la journée Mots dans l’Air : de joyeux et ludiques ateliers concoctés par Mots et Regard ; quinze chorales negro-spirituals, jazz ou funk ; et un invité de poids : Hugo, l’Âne à Livres…

Jouer avec les mots, les faire voyager, les dire, les crier, les chanter, les croquer… L’association Mots et Regards a célébré le plaisir des lettres sous toutes ses formes tout au long de son festival Mots à Croquer. Pour sa 7e édition, près de 3 000 Dionysiens ont profité des rencontres, spectacles et ateliers organisés dans une cinquantaine de lieux englobant établissements scolaires dionysiens, le musée d’art et d’histoire ou encore le conservatoire. Grâce à son réseau de 42 passeurs de mots (conteurs, slameurs, auteurs…), l’association de Katie Bournine a pu construire des moments forts avec les habitants de Saint-Denis. « Notre mission est de provoquer des petits moments privilégiés, qu’il y ait un brassage des différents publics », raconte-t-elle.

Pour ponctuer cette ribambelle d’initiatives qui ont débuté en février, Mots à Croquer organise dimanche 14 mai la journée Des Mots dans l’Air au parc de la Légion d’honneur. De 14h à 19h, les Dionysiens sont invités à venir se balader dans ses allées pour participer à de nombreux ateliers. Créations de carnets et albums par Luciana Do Nascimento, illustrations par les Éditions de l’Avant-Courrier, tatouages éphémères réalisés par Alexandra Berthomé et jeux d’écriture pour adultes et adolescents jalonneront cet événement que l’on pourrait qualifier non pas de clôture mais d’ouverture ! « On cherche à ouvrir le festival à de nouveaux publics et à se faire connaître des Dionysiens grâce à cette date », reconnaît Marc Mandé, responsable communication de l’association. Et quoi de mieux pour motiver les festivaliers que de faire appel à la musique. Trois scènes seront installées pour accueillir pas moins de quinze chorales de 14h à 16h. Et il y en aura pour toutes les oreilles ! Archange Gospel, Diony’s Voice et Clé des chants interpréteront des negro spirituals, tandis que le groupe Avant que ça Commence et Chœur d’Arti’Show chanteront des standards jazz. Funky Frogs, Abadachoeur et Chœur des Fêtes apporteront quant à eux une teinte plus moderne aux répertoires.

Mais, sur la grande pelouse du parc de la Légion d’Honneur, un abri d’un genre particulier pourrait bien éveiller la curiosité des citadins. Une bergerie hébergera Hugo, l’Âne à Livres. Comme son nom l’indique, cet âne du Cotentin portera des ouvrages et sera guidé par un berger qui lira quelques extraits d’albums jeunesse, œuvres littéraires primées, livres d’art, recueil de poésies… Cette idée née de l’imagination de Katie Bournine a reçu le Prix de l’innovation de lecture 2017. La distinction sera officiellement remise à l’association lors de la journée Mots dans l’Air. « L’âne est souvent vu comme un animal idiot, mais c’est un cliché. Par exemple, on mettait le bonnet d’âne aux élèves non pas pour montrer qu’ils étaient bêtes mais plutôt dans l’espoir qu’ils deviennent aussi tenaces et intelligent que lui, nous apprend Katie. L’âne est aussi très présent dans les contes du Maghreb. » Hugo est issu de la ferme pédagogique de la Butte-Pinson (Val d’Oise) et sera accueilli dans celle de l’IUT de Saint-Denis lors de la période estivale. D’autres structures et partenaires ont œuvré pour développer ce projet atypique comme l’association Anes Aniers Amis et les Amis des équidés au travail. « La mutualisation des ressources a beaucoup séduit le jury », affirme la présidente de Mots et Regards. Ce sera la première apparition de l’animal en public. Et déjà des tournées en ville sont prévues pour l’été.

En définitive, la journée Mots dans l’Air est une formule concentrée de ce que l’association propose à l’année et un tremplin pour de nouvelles initiatives. « Le festival va continuer de confirmer son identité tout en mobilisant les forces d’associations du territoire », prédit Katie Bournine, et ce ne sont pas des paroles en l’air.

Maxime Longuet

Dimanche 14 mai de 14h à 19h au parc de la Légion d’honneur. Entrée gratuite. Toute la programmation et le plan de l’événement sur www.motsetregards.org

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.