À la une En ville

Du 18 au 31 mars
/ Devoir de solidarité

La 45e édition de la Quinzaine anti-raciste et solidaire affirme plus que jamais des valeurs à l’opposé du « délit de solidarité ».

La Quinzaine anti-raciste et solidaire est une tradition bien ancrée dans le tissu associatif dionysien. Les affiches de l’édition 2017, la 45e, affirment le devoir de solidarité et listent les vingt-deux associations participantes. « Elle a une vertu éducative et pédagogique et nous rappelle à notre devoir », indique Zaïa Boughilas, conseillère municipale déléguée à la vie associative et citoyenne. « Si son existence est toujours d’actualité c’est, malheureusement, parce que le racisme perdure. Même si à Saint-Denis les liens unissent les habitants »ajoute-elle. 
 
Existant depuis 1972 sous l’impulsion de Jean Bellanger chargé de la question des migrants à la CGT et aujourd’hui membre d’EVTC (Ensemble vivre et travailler), la pratique est rodée. Un texte (1) est élaboré en commun et chaque partenaire propose, seul ou en collaboration, un ou plusieurs rendez-vous (expositions, atelier d’écriture, projection de film, représentations théâtrales…). 
 
À charge de la Maison de la vie associative de coordonner les opérations. Du 18 au 31 mars, une quinzaine d’initiatives, à retrouver dans Sortir, la nouvelle publication de la Ville, sont conçues pour des publics variés. Porté par dix associations, le samedi 18 mars est le temps fort des deux semaines, en même temps que le top départ, avec le matin Déambus et une après-midi autour du thème «Réfugiés, migrants, sans papiers, Roms… prenons le pari de la solidarité ». Déambus, avec le concours de la RATP, se déroule sur deux bus au départ de la Porte de la Chapelle, le 153 à 10 h et le 253 à 12 h 30, dans lesquels « on rit, on slam et on danse ». Under construction et Parazar y prendront place avec comme objectif d’interpeller les voyageurs à propos du racisme et des discriminations. 

Témoignages, table ronde

À partir de 14 h 30, CCFD-terre solidaire, Scouts et guides de France, Amnesty internationale, l’ACAT, la LDH, la Coordination 93 de lutte des sans-papiers, le MRAP et Passerelles extra muros prendront place dans la salle de la Légion d’honneur, avec en ouverture Lily, un spectacle de Femmes 93 en lutte, des chants traditionnels maliens par les Femmes de Logo Lambé. Cette partie culturelle laissera place à des témoignages de Roms, de réfugiés… Et à une table ronde : « Réfugiés, migrants, sans papiers, Roms… un avenir à construire ensemble ». À l’issue du repas (2), Francisco et son groupe prendront place sur la scène pour un programme de chansons françaises. Une première journée lançant deux semaines placées sous le signe du partage et de l’ouverture à l’autre.
 
(2) Inscription au repas du 18 mars : ct.ccfdstdenis@orange.fr
Fichiers à télécharger: 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.